ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




BLOGUE

Chéri, faut qu’on se parle!

Partout, on entend que la communication est primordiale au sein d’un couple. Que l’on doit parler de nos sentiments et être au diapason, le plus possible, afin d’élever la marmaille… mais qu’en est-il véritablement? Peut-on réellement dialoguer autant qu’on le veut quand on a des enfants?

Ma réponse est non. C’est tellement facile de se perdre comme couple dans le tourbillon des enfants. Pas parce qu’on le veut, bien entendu, mais plutôt parce qu’il faut former une équipe pour terminer la routine à des heures raisonnables ; toi, tu fais la vaisselle et les lunchs, moi je m’occupe des bains et du pliage. Quand chacun a fait ce qu’il avait à faire, que la maisonnée est silencieuse et qu’il ne reste qu’une demie-once d’énergie pour discuter, on procrastine souvent. On oublie une journée, puis deux.

Comme couple, il faut se donner le devoir de créer des moments. Chez nous, c’est au retour du travail que ça se passe. Je raconte ma journée, mes inquiétudes et parfois aussi les petites choses que j’ai en tête pour le week-end. On partage. On parle chacun notre tour, on fait une tournée de ce qui nous a passionnés. On ferme la télé pendant le souper si on n’avait pas fini la discussion et on laisse les sentiments porter la conversation. Parfois, mon chum et moi on mange, tout simplement, dans le silence de cette complicité qui n’a pas besoin de mots, et d’autres fois, on jase toute la soirée. On parle aussi sur l’heure du dîner. C’est un rituel depuis mon retour au travail, un petit coucou de demi-journée qui nous permet d’être seulement deux amoureux en quête de « je t’aime » pour terminer l’après-midi.

J’aime me dire que ce quotidien tellement chargé est le plus beau chaos que nous ayons choisi. Il exige aussi que les désaccords majeurs soient tus devant les enfants. En tout cas, au moins ceux qui concernent la discipline et les idées majeures sur l’éducation. On peut communiquer devant eux quand il est question d’accrocs du quotidien ; ces moments anodins qui leur permettent de voir que les conflits peuvent être réglés dans le calme et le respect (ou tourner en mini-guerre de mousse à vaisselle et de bines sur l’épaule).

Je pense aussi, comme tout ce qui concerne les enfants, qu’il est important de suivre son cœur. Que lorsque les forces d’amoureux diminuent et que les accrochages deviennent monnaie courante, on doit mettre nos rôles de parents sur pause. Partir en amoureux, un soir, une nuit et aller enrichir cette base tellement importante du couple sur lequel tout repose et à partir duquel tout grandit.

Quoi de nouveau

  • Vie de parents

    Phase du non

  • Vie de parents

    Les règles

  • Vie de parents

    Le retrait

  • Vie de parents

    Le renforcement positif

  • Vie de parents

    Les quatres styles parentaux présentés par Alexis Cliche psychoéducatrice de Vie de Parents

  • Vie de parents

    Les punitions

  • Vie de parents

    Coup de coeur

Articles sur le même sujet

ARTICLE
C’est la faute à Disney

C’est la faute à Disney

Par Tout pour réussir, Yannick Therrien, auteur de la collection de livres Tout Pour Réussir - 30 juillet 2018

Partout, on entend que la communication est primordiale au sein d’un couple. Que l’on doit parler de nos sentiments et

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Couple et famille

Couple et famille

Par Alexis Cliche - 21 octobre 2017

au cours d’une période aussi riche en changements que celui du couple qui devient famille, il incombe de porter une

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Articles
© Vie de Parents 2018