BLOGUE

Porter sa croix

J’ai tellement voulu devenir maman. Je le souhaite depuis toute petite. J’ai attendu l’occasion des décennies durant. J’ai trouvé le grand amour, le meilleur papa du monde, le partenaire idéal. J’étais plus que prête. Il y a un an presque exactement, je pleurais de joie à la vue de cette petite croix sur mon test de grossesse, celle qui m’indiquait la venue de mon quatrième enfant. Rendue au quatrième, je savais à quoi m’attendre.

Et pourtant!

Des fois, souvent, je suis à boutte. Épuisée. Fâchée. Dégoûtée. Exaspérée. Des fois, souvent, je passe en courant devant le miroir. Parce que si je prenais le temps de me regarder attentivement, je constaterais que mon corps, ma tête et mon coeur n’ont pas l’air heureux. Je déborde pourtant d’amour et de bonheur. Mais des fois, la fatigue des nuits blanches, les bobos laissés par les nombreuses grossesses et les mille et une tâches à accomplir prennent toute la place. Et le bonheur d’être maman, lui, il déborde, il s’oublie, il se cache pour un temps.

Publicité

Des fois, souvent, je suis nulle ou archi nulle. Je me donnerais le prix citron de la maternité pour la plus amère des mamans. Pourtant, j’en ai suivi des formations sur le développement de l’enfant. J’en ai lu des livres sur l’éducation bienveillante et la discipline sans drame. Des fois, la bienveillance, je l’oublie dans le livre. Comme un signet. Elle garde ma page le temps que je ventile. Lorsque j’ai mille choses à faire et que les matins dérapent, il m’arrive d’échapper la gentillesse au compost avec les pelures de bananes ou dans la laveuse avec la couche du petit (imagine son état!). Parfois, je crie, je pogne les nerfs, je menace, je punis, je serre des bras. Parfois, je me trouve franchement inadéquate. Et ce, même si j’adore être maman.

La maternité se décompose en tâches titanesques et ingrates. Je ne peux même pas imaginer à quel point ce doit être éprouvant quand tu ne l’as pas choisie. Quand t’es seule. Quand tes études ne sont pas terminées et que tu es dans une situation précaire. Quand tu te sens beaucoup trop jeune et que t’avais tant de rêves qui venaient avant les enfants dans ton projet de vie. Je ne parlerai même pas des contextes aussi exceptionnels qu’abominables. Des viols, des abus, des bébés condamnés à la souffrance, des malformations… En dehors de l’horreur et des histoires tragiques, t’as quand même le droit de choisir le meilleur pour toi et pour tes enfants à venir (ou pas).

Toi qui accoucheras d’un poupon, sans que le bonheur soit au rendez-vous, je n’ose même pas imaginer la lourdeur de tes doutes. Je n’ose même pas imaginer tous les soirs où tu vas t’endormir en pleurant. Je devine à quel point ce bébé surprise va bouleverser ton existence. De façon permanente. Et ce regret-là, tu vas le garder pour toi. Comme le plus lourd des secrets. Parce que ton gamin tu vas l’aimer. Malgré tout. Tu n’oseras jamais lui dire (ni à lui ni à personne) que t’aurais aimé mieux qu’il arrive plus tard (ou pas du tout).

C’est possible que ce bébé qui t’a choisie, sans que tu ne l’aies choisi en retour, s’avère être le plus beau cadeau de la vie. C’est possible que tu passes le reste de ton existence à te féliciter de l’avoir gardé. Ça se peut tellement! Mais ça se peut que non! Et ce risque-là, il n’y a que toi qui devrais faire le choix de l’assumer.

Une croix sur un test de grossesse, comme le début d’un rêve, pas comme l’annonce d’un cauchemar!

Quoi de nouveau

  • Vie de parents

    L'hygiène bucco-dentaire chez les enfants

  • Vie de parents

    Apprendre les multiplications

  • Vie de parents

    Trucs et conseils pour les mots de vocabulaire

  • Vie de parents

    La période des devoirs et leçons |Orthopédagogue de Vie de Parents|

  • Vie de parents

    Phase du non

  • Vie de parents

    Les règles

  • Vie de parents

    Le retrait

  • Vie de parents

    Le renforcement positif

  • Vie de parents

    Les quatres styles parentaux présentés par Alexis Cliche psychoéducatrice de Vie de Parents

  • Vie de parents

    Les punitions

  • Vie de parents

    Coup de coeur

  • Vie de parents

    Contrôle de la myopie par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    L’orthokératologie

  • Vie de parents

    Lentilles cornéennes à usage unique pour le contrôle myopique par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    Symptômes de fatigue visuelle chez les enfants par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    Les soins chiropratiques et les bébés

  • Vie de parents

    Comment bien choisir son sac à dos pour la rentré scolaire - Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    La bonne posture chez les enfants en classe et à la maison - Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Le porte- bébé par dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Comment mettre bébé sur le ventre ? Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Les essentiels de voyage par la pharmacienne de Vie de Parents

  • Vie de parents

    Le rôle du pharmacien d'aujourd’hui

  • Vie de parents

    La température, quand? comment?

  • Vie de parents

    Les essentiels dans pharmacie

  • Vie de parents

    Le rôle de l'orthophoniste

  • Vie de parents

    Dyslexie, trouble spécifique du langage écrit

  • Vie de parents

    Stratégies afin de bien prononcer les mots

  • Vie de parents

    Les difficultés langagières chez les adolescents

  • Vie de parents

    Le lien entre le langage et l'apprentissage

  • Vie de parents

    Aider son enfant à augmenter son vocabulaire

  • Vie de parents

    Les techniques de brossage chez l'enfant

  • Vie de parents

    Les mauvaises habitudes orales chez les enfants

© Vie de Parents 2022