ARTICLE

Tomber en amour avec son parent : est-ce normal?

 

La psychanalyse nomme ce phénomène fréquemment observé chez les enfants « le complexe d’Œdipe ». Il s’agit là d’une étape normale du développement psycho-sexuel qui demande toutefois une intervention réfléchie de la part des parents.

 

La construction de l’identité sexuelle

On situe généralement le complexe d’Œdipe vers 3 à 6 ans mais parfois on peut l’observer un peu plus tard. L’enfant projette alors un désir d’unité avec le parent du sexe opposé qui peut être accompagné d’une rivalité envers le parent du même sexe. Au moment où l’enfant prend conscience des différences sexuelles et qu’il découvre son appartenance à un sexe, il peut vivre une attirance intense envers le parent du sexe opposé en vivant des pulsions incestueuses. Il désire alors entretenir un rapport amoureux et voluptueux avec ce parent différent de lui, qui lui reflète une image achevée de lui-même et qui représente un modèle pour devenir adulte. Cette expérience est cruciale dans la construction de sa personnalité et de son identité sexuelle. Un désir de fusion se manifeste. Une projection amoureuse s’extériorise dans des comportements de séduction. Pour l’enfant, le parent est « Tout » ce qu’il désire. « Je veux me marier avec toi et avoir des bébés avec toi! » exprime en paroles ce désir incestueux.

Publicité

 

Des comportements observables durant cette étape de développement

Plusieurs comportements adoptés par l’enfant dévoilent son pouvoir de séduction :

  • Demander fréquemment des câlins
  • Demander ou démontrer des signes de tendresse et d’affection intenses
  • Être plus possessif
  • Tenter de s’immiscer dans l’intimité sexuelle de ses parents
  • Tenter de séparer ses parents qui s’embrassent
  • Faire du charme à son parent
  • Se blottir dans les bras du parent
  • S’asseoir sur les genoux du parent et se coller
  • Adopter des comportements de coquetterie
  • Démontrer des signes de jalousie envers le parent du même sexe
  • Démontrer de l’agressivité envers le parent du même sexe
  • Se montrer dépendant du parent du sexe opposé

 

Le processus d’humanisation vécu

En vivant cette étape de développement où tout le désir de l’enfant est projeté à l’extérieur de lui-même sur son parent, l’enfant vit un processus d’humanisation que l’intervention des parents viendra appuyer. L’enfant doit comprendre que cette projection du désir n’est pas réalisable et qu’il y a un interdit de l’inceste à ne pas transgresser. En recevant une limite claire, l’enfant réorientera son désir en prenant le chemin de la famille aux autres. Il s’ouvrira à la culture, à la socialisation, au plaisir humain sain animé d’un désir sain qui intègre la limite de l’interdit de l’inceste.  Vers 6 ans, cette limite est généralement comprise et acceptée. Le complexe d’Œdipe se résout donc en amenant l’enfant dans le champ social à la recherche de ce qui comblera son désir d’unité. La transformation s’opère. L’enfant s’individualise en acceptant cette séparation claire entre lui et son parent du sexe opposé, en réalisant que cette union n’est pas possible. Le désir de l’enfant se réoriente vers l’extérieur de la famille. L’enfant renonce à son désir enfantin et devient plus mature en faisant sien l’interdit. Il devient de plus en plus un sujet qui désire en son nom propre, en-dehors de ses parents. Un processus de séparation des corps a lieu. L’enfant s’humanise et devient lui-même un être séparé de ses parents, capable de se relier sainement, en quittant peu à peu la position de dépendance fusionnelle qu’il occupait auparavant. L’intervention des parents, en communiquant l’interdit de l’inceste, aidera l’enfant à mieux maîtriser son désir et soutiendra son indépendance et son autonomie. En renonçant à son désir incestueux, l’enfant oriente ainsi son désir à l’extérieur de la famille pour le combler.

 

L’intervention des parents

L’Intervention des parents est fondamentale car l’enfant construit son identité à partir de ces premières relations. S’il y a ambiguïté et confusion dans le message adressé à l’enfant, ce dernier en souffrira et son processus d’humanisation en sera perturbé. L’intervention doit être chaste et ne jamais communiquer un message qui laisserait croire à l’enfant que son désir peut se réaliser et être comblé par le parent sur lequel le désir est projeté. La limite doit être claire et donnée dans un climat de dialogue, de compréhension et de bienveillance. En comprenant l’enjeu majeur qui se joue, les parents sauront adapter leur intervention. Voici quelques pistes pour aider :

  • Bien comprendre la dynamique qui s’opère chez l’enfant dans le complexe d’Œdipe et l’impact que cette dynamique a sur le développement de l’enfant.
  • Dire clairement la limite; « Je suis avec ton père/ta mère. Tu trouveras quelqu’un… ». Donner espoir que le désir d’unité n’est pas perdu et que d’autres relations et activités diverses sauront le combler.
  • Éviter les contacts physiques trop proches qui sèment la confusion. Ex. : des baisers sur la bouche, des baisers sur les oreilles, des caresses prolongées, etc.
  • Éviter d’appeler l’enfant « Mon amoureux », « Mon amoureuse », « Mon homme », « Ma femme ». Ces appellations ne soutiennent pas l’enfant dans le processus de séparation qu’il a à vivre pour quitter la fusion qui serait mortifère.
  • Soutenir l’enfant dans l’affirmation de son identité comme être séparé/relié.
  • Expliquer que l’amour entre les parents est différent de l’amour pour l’enfant.
  • Être clairs comme parents sur sa propre jouissance en dehors de l’enfant. Éviter de projeter soi-même son désir sur l’enfant en laissant croire que la promiscuité physique et psychique est possible. Cette attitude s’avère être incestueuse.
  • Éviter les surcroîts de câlins, de caresses, de corps-à-corps, les touchers incendiaires.
  • Éviter de s’immiscer dans la sexualité de l’enfant en le touchant de manière douteuse, en éveillant son désir sexuel.
  • Éviter de combler « Tout » de la demande de l’enfant. Plutôt relancer le moteur du désir dans la dynamique de vie ailleurs avec les autres.
  • Ne pas laisser croire à l’enfant qu’il peut remplacer un parent absent.
  • Valoriser les efforts d’identification sexuelle, « faire comme papa », « faire comme maman » pour solidifier l’identité fille ou garçon.
  • Donner des limites claires aux comportements de séduction exagérés. Dire « Ce n’est pas acceptable! »
  • Éviter les réactions émotives et l’impulsivité devant les comportements normaux de rivalité avec le parent du même sexe.
  • Favoriser des activités plaisantes différentes avec les deux parents.
  • Offrir des modèles d’identification masculins et féminins à l’enfant, et cela même si la famille est monoparentale.
  • Poser la limite claire « Non, ce n’est pas possible avec ton parent! »
  • Bien situer l’enfant à sa place dans la famille. Dire « Mon mari », « Ma femme », en parlant du parent conjoint.
  • Faire très attention pour éviter tout glissement.

 

Par Jocelyne Petit, Docteure en Sciences de l’Éducation

 

Références :

Françoise Dolto, Lorsque l’enfant paraît, Éditions Seuil, 2008

Équipe Naître et grandir, L’enfant amoureux de son parent, Revue Naître et grandir, décembre 2018

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

Par Fondation les petits trésors - 28 septembre 2022

Vous souvenez-vous d’avoir joué avec un coin-coin lorsque vous étiez enfant? Entre amis ou en famille, il s’agissait d’un moment...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Par Jocelyne Petit - 2 février 2021

Nos enfants vivent à nos côtés un processus d’humanisation, c’est-à-dire qu’ils cheminent pour devenir des personnes autonomes et responsables, engagées...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants survolés, avenir inquiétant

Enfants survolés, avenir inquiétant

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 6 novembre 2020

Il est normal pour un parent de s’inquiéter pour son enfant et d’avoir le cœur un peu serré lorsque celui-ci...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Fabriquer les adultes de demain

Fabriquer les adultes de demain

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 18 août 2020

Depuis quelques semaines, nous sommes happés de plein fouet par une vague de dénonciation. Qu’il soit question d’artistes, d’influenceurs ou...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

Par Office de la protection du consommateur - 28 juillet 2020

Collaboration Office de la protection du consommateur    Encore un jouet qui finira aux oubliettes! Il lui faut les mêmes...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 11 juillet 2020

Découvrir que son enfant possède un ami imaginaire peut générer chez l’adulte son lot de questions : Est-il normal? Dois-je ignorer...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Apprendre à jouer seul

Apprendre à jouer seul

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 28 mai 2020

  Apprendre à jouer seul est aussi important que d’apprendre à jouer en groupe. Plus les enfants seront en mesure...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Par Maude Lemieux - 22 mai 2020

Votre petit a des difficultés au niveau de son développement langagier et vous avez décidé de consulter en orthophonie? Il...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants et mensonges

Enfants et mensonges

Par Geneviève Harvey-Miville - 25 mai 2018

Le mensonge est une sorte de passage obligé chez les enfants. À un moment ou à un autre, tous les...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Un méchant gros cauchemar

Un méchant gros cauchemar

Par Caroline Dufresne - 1 mai 2018

La majorité des enfants vont expérimenter les cauchemars entre l’âge de 2 et 10 ans. Certains occasionnellement alors que pour...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Comment dire «je t'aime» à son enfant

Comment dire «je t'aime» à son enfant

Par Geneviève Harvey-Miville - 13 février 2018

«Je t’aime», quelques petits mots bien simples, mais tout sauf anodins. On peut même dire qu’ils sont primordiaux au sein...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Par Sarah Barbeau - 5 septembre 2017

Vous avez un petit poupon dans vos bras, et vous vous dites que vous avez encore beaucoup d’amour à offrir....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024