ARTICLE

Peut-on forcer le regard de l’enfant?

« Regarde-moi! », « Je veux tes yeux! » sont des paroles souvent prononcées par le parent, particulièrement lors de conflits avec l’enfant. Parfois, le parent touche le menton ou la joue de l’enfant pour capter son regard. La communication corporelle et non-verbale livre la plus grande partie d’un message, plus encore que les mots. En fait, les humains sont les seuls êtres vivants à se regarder durablement dans les yeux. Les autres espèces animales évitent de croiser le regard. Les yeux reflètent les émotions et les sentiments. Il y a donc un message qui passe par les yeux. Pourquoi l’enfant fuit-il le regard ?

Fuir le jugement

L’enfant pris en faute peut fuir le jugement de son parent. Si le regard est accusateur, l’enfant se sent coupable. Il peut avoir honte. Il peut avoir peur du blâme et de la critique.

Fuir la mise à nu

Regarder son parent l’expose à une mise à nu de ses propres émotions puisque le regard communique nos émotions.

Publicité

Fuir la vulnérabilité

L’enfant qui a commis une erreur peut se sentir vulnérable. Il ne veut pas être perçu dans cette vulnérabilité.

Fuir pour se protéger

Bref, pour se protéger de l’énergie négative, la sienne et celle du parent, l’enfant regarde ailleurs. Il fixe le sol, fuit le regard ou prend une position de repli fermée. De cette manière, il ne laisse pas entrer le négatif, qui autrement l’assaillirait et l’envahirait.

Le jeune enfant

Le jeune enfant a de la difficulté à fixer le regard sur une chose en particulier. Son regard s’intéresse aux objets et aux mouvements. Ses yeux se baladent continuellement d’un point à l’autre, selon les stimulations du moment (1). En vieillissant, toutefois, son regard se fixe sans qu’on ait à le demander. Lors d’un conflit, il vaut mieux se placer à côté de l’enfant plutôt que face à lui. Cette position est moins menaçante. Elle est moins perçue comme une confrontation (1). L’ouverture de l’enfant devient plus facile.

Se demander « Que communique notre regard? »

Pour favoriser l’ouverture de l’enfant et l’ouverture dans la communication, il devient important de se demander ce que notre regard transmet comme message non-verbal. En effet, en reconnaissant que les émotions transparaissent dans nos yeux, si notre regard est acéré et dur et qu’il communique de la colère, de la déception, de l’agressivité, il est certain que ce sera difficile pour l’enfant de nous regarder en face. Si, par contre, nous communiquons de la compréhension, de l’espoir de résoudre le conflit positivement, si notre regard n’est pas accusateur et culpabilisant, il y a des chances que l’enfant relève la tête et ose nous regarder dans les yeux. C’est-à-dire que, même si nous vivons une émotion négative, plus nous la contenons avec une certaine maîtrise de soi, moins elle sera projetée sur l’enfant dans notre regard et plus la communication pourra s’installer dans l’ouverture. Notre regard a intérêt à toujours valider la dignité de l’enfant et à lui communiquer de l’amour. Et cela, même si le moment est difficile. Le regard du parent est vital pour l’enfant. C’est par ce regard que l’enfant se sent exister. L’enfant baisse les yeux quand il sent un jugement négatif sur sa personne et sur ses gestes. Lorsqu’il sent que ce sont des reproches qui lui seront adressés. Il ne veut pas « perdre la face ».

Il ne sert à rien de forcer le regard

Ainsi, il est préférable de ne pas forcer le regard de l’enfant, encore moins de le toucher pour ce faire. Ces attitudes démontrent une insistance qui ne rend pas la relation bienveillante et démocratique. La recherche de solutions réparatrices et réconfortantes a intérêt à se faire entendre dans les mots utilisés et le ton. L’enfant est très sensible. « Les yeux sont le miroir de l’âme » nous dit un dicton populaire. En fait, le regard est puissant! Beaucoup d’énergie se communique par les yeux. Devant le comportement de fermeture temporaire de l’enfant, le parent ne doit pas tomber dans l’impuissance. Il doit plutôt comprendre la complexité de ce qui se joue à ce moment-là pour l’enfant comme pour lui.

Parler en « Je » sans forcer l’ouverture, sans forcer le regard

« Je vois que tu penses à ton affaire. Peut-être es-tu déçu de ce qui vient de se passer? J’aimerais qu’on en parle et je me sens mieux comprise quand tu me regardes, si c’est possible pour toi… », « Quand tu me regardes, je me sens écoutée! » Il est aussi possible d’accorder un temps de répit à l’enfant, le temps de se calmer et de se donner une contenance quand on perçoit sa fermeture.

En conclusion

L’enfant a besoin de sentir que son parent est « avec lui » et non « contre lui ». Il a besoin de sentir que son parent va l’aider à voir plus clair, pour ensuite réparer ses erreurs après les avoir reconnues avec son aide. Notons que tout processus éducatif comme tout processus d’apprentissage s’effectuent en faisant des essais-erreurs desquels on apprend avec le temps et la pratique.

 

Par Jocelyne Petit, Docteure en Sciences de l’Éducation

 

Références

  • Betsy Evans, adaptation française Karine Robert, Résolution de problèmes en milieu éducatif, Éditions Chenelière Éducation, 2017

Jocelyne Petit et CPE Joli-Cœur, Peut-on obliger un enfant à nous regarder lors d’un conflit, 2018 (sur le Web)

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

Par Fondation les petits trésors - 28 septembre 2022

Vous souvenez-vous d’avoir joué avec un coin-coin lorsque vous étiez enfant? Entre amis ou en famille, il s’agissait d’un moment...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Par Jocelyne Petit - 2 février 2021

Nos enfants vivent à nos côtés un processus d’humanisation, c’est-à-dire qu’ils cheminent pour devenir des personnes autonomes et responsables, engagées...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants survolés, avenir inquiétant

Enfants survolés, avenir inquiétant

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 6 novembre 2020

Il est normal pour un parent de s’inquiéter pour son enfant et d’avoir le cœur un peu serré lorsque celui-ci...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Fabriquer les adultes de demain

Fabriquer les adultes de demain

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 18 août 2020

Depuis quelques semaines, nous sommes happés de plein fouet par une vague de dénonciation. Qu’il soit question d’artistes, d’influenceurs ou...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

Par Office de la protection du consommateur - 28 juillet 2020

Collaboration Office de la protection du consommateur    Encore un jouet qui finira aux oubliettes! Il lui faut les mêmes...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 11 juillet 2020

Découvrir que son enfant possède un ami imaginaire peut générer chez l’adulte son lot de questions : Est-il normal? Dois-je ignorer...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Apprendre à jouer seul

Apprendre à jouer seul

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 28 mai 2020

  Apprendre à jouer seul est aussi important que d’apprendre à jouer en groupe. Plus les enfants seront en mesure...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Par Maude Lemieux - 22 mai 2020

Votre petit a des difficultés au niveau de son développement langagier et vous avez décidé de consulter en orthophonie? Il...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants et mensonges

Enfants et mensonges

Par Geneviève Harvey-Miville - 25 mai 2018

Le mensonge est une sorte de passage obligé chez les enfants. À un moment ou à un autre, tous les...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Un méchant gros cauchemar

Un méchant gros cauchemar

Par Caroline Dufresne - 1 mai 2018

La majorité des enfants vont expérimenter les cauchemars entre l’âge de 2 et 10 ans. Certains occasionnellement alors que pour...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Comment dire «je t'aime» à son enfant

Comment dire «je t'aime» à son enfant

Par Geneviève Harvey-Miville - 13 février 2018

«Je t’aime», quelques petits mots bien simples, mais tout sauf anodins. On peut même dire qu’ils sont primordiaux au sein...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Par Sarah Barbeau - 5 septembre 2017

Vous avez un petit poupon dans vos bras, et vous vous dites que vous avez encore beaucoup d’amour à offrir....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Aider son enfant au caractère explosif

Aider son enfant au caractère explosif

Par Première Ressource - 3 novembre 2023

Les emportements font partie du développement normal de l’enfant. Souvent, il suffit de l’encourager à nommer les émotions qui le...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
L’identité de genre : pour mieux comprendre

L’identité de genre : pour mieux comprendre

Par Jocelyne Petit - 9 avril 2024

  Socialement, un débat a lieu sur la place publique sur le thème de l’identité de genre. On se questionne...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024