ARTICLE

On déménage. Comment gérer et faciliter le déménagement pour la famille?

Le déménagement implique que l’on s’aventure dans l’inconnu ! Chacun devra découvrir de nouveaux repères physiques et sociaux. L’univers familier se défait et disparaît dans des boîtes. De plus, on se sépare des amis proches, du quartier, du voisinage et des ressources connues. Tout cela peut occasionner du stress! Et si, en plus, les causes du déménagement sont stressantes (perte d’emploi d’un parent, séparation du couple, chômage, etc.), l’expérience du déménagement pourra être encore plus traumatisante, surtout pour l’enfant. Il va falloir construire une nouvelle vie ailleurs et bien accompagner l’enfant. S’il est bien préparé à ce changement, ce sera plus facile!

Comment les enfants vivent le déménagement ?

Pour les bébés et les tout-petits, l’environnement est moins important que la relation aux parents. Ils réagissent donc plus au stress qu’ils perçoivent de leurs parents qu’au changement de logis comme tel.

Publicité

Les bambins, quant à eux, sont attachés à des objets, des odeurs, des couleurs. Il est recommandé d’en tenir compte dans la réinstallation. Ils sont aussi sensibles à la réaction des parents, aux émotions vécues lors de ce changement.

Les enfants de 7 à 12 ans ont plus de ressentis difficiles car ils perdent des liens d’attachement à leurs amis. Ils doivent reconstruire leur réseau social à un âge où la socialisation est bien importante. Eux aussi perçoivent l’attitude des parents et y sont sensibles.

Quels sont les signes de stress observables chez les enfants ?

Le stress se manifeste sous plusieurs formes :

  • Des troubles de l’alimentation (refus de manger ou au contraire, boulimie)
  • Des troubles du sommeil (difficulté à s’endormir, cauchemars)
  • Des régressions (propreté, autonomie, langage, peur de se séparer de ses parents)
  • Des changements dans le tempérament de l’enfant (crises de colère, agressivité, maux de ventre, isolement, nervosité, inquiétude, anxiété, dépression)
  • Des larcins ou autres gestes déplacés.

Comment intervenir pour aider l’enfant ?

  • Dire la vérité. Prévenir. Dire à l’avance ce qui va se passer. Parler du renouveau à venir. Parler des avantages du déménagement. Parler de ce qui demeurera pareil et ce qui changera. Démontrer qu’on ne va pas tout perdre. Éviter les mensonges. Faire un calendrier pour situer le déménagement dans le temps et en parler fréquemment.
  • Verbaliser les émotions de l’enfant et les vôtres. Reconnaître les émotions vécues : peur de l’inconnu, insécurité, crainte, inquiétude, ennui, anxiété, stress, tristesse, solitude, isolement, etc. Comme ces émotions sont négatives, elles sont plus difficiles à vivre. Bien soutenir l’enfant et partager avec lui ses propres émotions sans reporter sur lui ses angoisses.
  • Confectionner une boîte de souvenirs de l’ancienne demeure. (photos de la maison, des amis, du quartier, du service de garde, de l’école, petits objets qui rappellent des souvenirs). Dialoguer avec l’enfant en évoquant des souvenirs. Confectionner un cahier souvenirs où les amis peuvent écrire un mot ou une pensée.
  • Permettre à l’enfant de jouer le déménagement. (figurines, maisons en jouets, camion de déménagement, écoles en jouets, services de garde en jouets, etc.)
  • Encourager la lecture de contes et d’histoires sur le déménagement. Des livres d’enfants sont suggérés dans les références avec un petit commentaire. Ces lectures reflètent l’expérience vécue par l’enfant lors du déménagement, ouvrent la porte pour le dialogue. Cela devient une biblio thérapie.

Catherine Dolto et al, Changer de maison, Éditions Giboulées Gallimard Jeunesse, 2007 (adapté pour les enfants de 4 ans et plus. Ce livre présente plein de bonnes idées pour faciliter l’adaptation de l’enfant)

Katia Canciani, Girofle déménage, Éditions Rat de bibliothèque, 2010. (adapté pour les enfants de 7-8 ans. Ce livre présente bien les émotions vécues par l’enfant lors d’un déménagement et l’importance des liens sociaux à tisser).

Pakita, Au secours! Salomé déménage, Éditions Chabot, 2010 (adapté pour les enfants de 6 ans et plus. Ce livre fait comprendre les émotions vécues par l’enfant et le sentiment d’assurance ressenti lorsque la visite des nouveaux lieux se réalise et que l’enfant peut s’y projeter)

  • Faire participer l’enfant dans la démarche selon l’âge. Visiter les nouveaux lieux avec l’enfant, la maison, le service de garde, l’école, le parc, le centre de loisirs, etc. Insister sur les nouvelles ressources qui prennent le relais des anciennes. Montrer des photos. Laisser l’enfant participer à la mise en boîtes de certains articles. Impliquer l’enfant dans la décoration de sa nouvelle chambre.
  • Maintenir le plus de repères possible. Empaqueter à la fin les objets préférés et significatifs pour l’enfant pour qu’ils soient déballés en premier. Garder certains objets à portée de main pour réconforter l’enfant (doudou, oreiller, toutous, douillette, etc.). Organiser en premier lieu l’espace de jeu et la chambre de l’enfant avec des objets familiers. Tenter de recréer un environnement similaire et sécurisant. Respecter les routines et préserver au mieux les horaires (alimentation, bain, sommeil).Attendre que l’adaptation soit bien réussie avant d’entreprendre d’autres changements comme l’entraînement à la propreté, retirer le biberon, changer le mobilier de la chambre, changer de lit, etc. Si nécessaire, faire garder l’enfant par des personnes connues avec qui un lien d’attachement est déjà créé, le jour du déménagement. Si l’enfant est plus vieux et qu’il peut aider, lui confier des tâches qu’il peut réaliser de manière sécuritaire.
  • Soutenir l’enfant dans sa socialisation. Organiser un goûter d’au revoir avec les copains et faciliter les liens avec eux : courrier, visite, internet, téléphone, etc. Accompagner l’enfant dans sa découverte du nouveau quartier : centre de loisirs, bibliothèque, gymnase, cinéma, maison de jeunes, etc. Se doter d’un nouveau carnet d’adresses pour inscrire les copains qu’il quitte et les nouveaux qu’il rencontre.
  • Offrir des moments d’attention individuelle. Vivre des moments d’intimité avec l’enfant; lecture d’un conte, jasette informelle, promenade dans le nouveau quartier, repas au restaurant, etc. Être une présence rassurante pour l’enfant malgré toutes les occupations.
  • Aider l’enfant à gérer son stress. Intégrer des exercices de relaxation, de détente, de massage, etc. Intégrer des activités physiques dans l’emploi du temps de l’enfant.
  • Recourir au besoin à des ressources professionnelles. Si les symptômes de stress perdurent chez l’enfant, consulter un professionnel de la santé mentale (pédopsychiatre, psychologue pour enfants) pour obtenir de l’aide.

Par Jocelyne Petit, Docteure en Sciences de l’Éducation.

 

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

Par Fondation les petits trésors - 28 septembre 2022

Vous souvenez-vous d’avoir joué avec un coin-coin lorsque vous étiez enfant? Entre amis ou en famille, il s’agissait d’un moment...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Par Jocelyne Petit - 2 février 2021

Nos enfants vivent à nos côtés un processus d’humanisation, c’est-à-dire qu’ils cheminent pour devenir des personnes autonomes et responsables, engagées...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants survolés, avenir inquiétant

Enfants survolés, avenir inquiétant

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 6 novembre 2020

Il est normal pour un parent de s’inquiéter pour son enfant et d’avoir le cœur un peu serré lorsque celui-ci...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Fabriquer les adultes de demain

Fabriquer les adultes de demain

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 18 août 2020

Depuis quelques semaines, nous sommes happés de plein fouet par une vague de dénonciation. Qu’il soit question d’artistes, d’influenceurs ou...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

Par Office de la protection du consommateur - 28 juillet 2020

Collaboration Office de la protection du consommateur    Encore un jouet qui finira aux oubliettes! Il lui faut les mêmes...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 11 juillet 2020

Découvrir que son enfant possède un ami imaginaire peut générer chez l’adulte son lot de questions : Est-il normal? Dois-je ignorer...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Apprendre à jouer seul

Apprendre à jouer seul

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 28 mai 2020

  Apprendre à jouer seul est aussi important que d’apprendre à jouer en groupe. Plus les enfants seront en mesure...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Par Maude Lemieux - 22 mai 2020

Votre petit a des difficultés au niveau de son développement langagier et vous avez décidé de consulter en orthophonie? Il...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants et mensonges

Enfants et mensonges

Par Geneviève Harvey-Miville - 25 mai 2018

Le mensonge est une sorte de passage obligé chez les enfants. À un moment ou à un autre, tous les...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Un méchant gros cauchemar

Un méchant gros cauchemar

Par Caroline Dufresne - 1 mai 2018

La majorité des enfants vont expérimenter les cauchemars entre l’âge de 2 et 10 ans. Certains occasionnellement alors que pour...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Comment dire «je t'aime» à son enfant

Comment dire «je t'aime» à son enfant

Par Geneviève Harvey-Miville - 13 février 2018

«Je t’aime», quelques petits mots bien simples, mais tout sauf anodins. On peut même dire qu’ils sont primordiaux au sein...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Par Sarah Barbeau - 5 septembre 2017

Vous avez un petit poupon dans vos bras, et vous vous dites que vous avez encore beaucoup d’amour à offrir....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024