ARTICLE

Mon écoanxiété de parent, j’en fais quoi?

 

Si les anxiétés des parents naissent en même temps que leurs bambins, l’angoisse du sort de la planète, ou écoanxiété, est un phénomène relativement nouveau.

 

Inventé à l’aube des années 2000 par le philosophe australien Glenn Albrecht, le terme solastalgie ou écoanxiété se décrit comme une forme de détresse existentielle causée par les changements environnementaux.

 

Alors que mon partenaire n’est pas d’un naturel anxieux, ou en tout cas, si c’est le cas, le cache très bien, c’est moi qui, seule, supporte la charge mentale de l’écoanxiété, un peu plus lourde à la lecture de chaque nouveau rapport.

 

Rampante et insidieuse, elle se manifeste vers les 3 h du matin, lorsque les rues sont calmes et que les respirations de mes douces moitiés sont lentes et mesurées. Elle m’attrape à la gorge et m’étrangle de ces gros mots : rapports du GIEC, perte de biodiversité, migration climatique, inégalités croissantes, appauvrissement des sols, pollution de l’eau potable... Elle finit par lâcher de son emprise au petit jour grâce aux efforts soutenus des méditations du Petit Bambou.

Publicité

 

Alors que mon travail consiste à parler des enjeux environnementaux quotidiennement, la tentation du déni de l’urgence climatique n’en est que plus forte. J’ai pourtant développé une stratégie pour maîtriser mon anxiété : connaître les responsables, faire preuve d’empathie et d’indulgence envers les gestes que je peux poser, sans pour autant laisser place à l’apathie.

 

Voici quelques une des mes avenues personnelles pour faire face à l’écoanxiété.

Reconnecter avec la nature

Enfant des champs et des déambulations libres dans une nature généreuse, en quittant le nid familial, j’ai aussi quitté cette campagne que j’aimais tant détester. Partie depuis une quinzaine d’années, j’ai perdu ce lien fort et, aujourd’hui, j’en ressens les effets.

 

Alors toutes les occasions sont bonnes pour aller se promener au bord d’un lac ou dans le bois en famille, sauter dans les feuilles, ramasser des bâtons et des cocottes, respirer l’humus et admirer la majesté des arbres. L’énergie d’une marche au bon pas et nous voilà les joues rosies, vivifié·es par le grand air!

 

Pour les vacances familiales, notre famille essaie — et je dis bien essaie — d’opter plus souvent pour les séjours de proximité. Ils ont l’air de quoi les paysages terre et mer du Bas-Saint-Laurent? Et si on continuait un peu plus loin? La Gaspésie, pourrions-nous aller y ralentir, découvrir, contempler les marées et peut-être même y fréquenter les microbrasseries du coin?!

De l’alimentation à l’habillement, revisiter son rapport à la consommation

 

S’il est difficile de dénoncer les agissements de nos représentants politiques au quotidien, qui plus est lorsqu’ils achètent des pipelines à notre insu, notre famille s’est attelée à diminuer son empreinte carbone alimentaire.

 

Nous avons la chance d’avoir accès à une épicerie zéro déchet que nous visitons régulièrement. Il est très amusant et très satisfaisant de remplir les pâtes, les lentilles à même le distributeur. On peut aussi y choisir des savons colorés produits localement ou encore goûter à des barres granola aux grillons — oui je sais haha. Et tous ces emballages évités n’iront pas dans des décharges à l’autre bout de la terre.

 

Chaque semaine, nous vivons ce que nous appelons le « Noël des légumes » en rangeant notre panier bio. Panais, pommes, carottes, choux en hiver, un arc-en-ciel de tomates rustiques, d’herbes fraîches en été : ces productions durent beaucoup plus longtemps que leurs équivalents d’épicerie traditionnelle!

 

Comme pour de nombreuses familles, avec les horaires effrénés et le temps passé dans les transports en commun, cuisiner reste un enjeu chez nous. Mais j’ai la chance d’avoir un compagnon qui régulièrement essaie de réinventer la roue — ou du moins de la présenter autrement en en essayant de nouvelles recettes végétaliennes pleines de couleurs et de saveurs. Nous avons diminué notre consommation de viande sans pour autant arrêter d’en consommer totalement. Nous avons choisi de nous fournir localement le plus possible, au meilleur prix.

 

De manière générale, nous avons adopté les circuits courts et l’économie circulaire, des achats de proximité aux vêtements recyclés ou trouvés en friperie. Maîtriser la chaîne de ce que nous consommons est une façon de me rassurer, mais aussi de transmettre ces valeurs à notre fille.

Cultiver son esprit critique

Maîtriser mon écoanxiété implique également que je ne me laisse pas emporter par le flot continu d’informations qui défilent sur les médias sociaux. Ce qui n’est pas toujours évident vu mon métier, qui exige une revue de presse exhaustive quotidienne.  En revanche, je me fais un devoir de « balancer » mes lectures. Plus inquiétants sont les rapports, plus mes lectures et mes activités seront diversifiées. Envoye le yoga acrobatique! J’essaie également de déconstruire les promesses du marketing et de la publicité pour ne pas céder aux injonctions de surconsommation qui détruisent la vie sur terre.

 

Cette recherche d’authenticité et de bons produits est le reflet de ma situation privilégiée et ne représente que mon opinion, et je serais heureuse de connaître vos solutions toutes aussi personnelles à l’écoanxiété!

 

 

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

La santé mentale des jeunes de 0 à 17 ans : Aider les jeunes à identifier, comprendre et communiquer leurs émotions

Par Fondation les petits trésors - 28 septembre 2022

Vous souvenez-vous d’avoir joué avec un coin-coin lorsque vous étiez enfant? Entre amis ou en famille, il s’agissait d’un moment...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Rendre nos enfants autonomes et responsables : est-ce possible?

Par Jocelyne Petit - 2 février 2021

Nos enfants vivent à nos côtés un processus d’humanisation, c’est-à-dire qu’ils cheminent pour devenir des personnes autonomes et responsables, engagées...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants survolés, avenir inquiétant

Enfants survolés, avenir inquiétant

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 6 novembre 2020

Il est normal pour un parent de s’inquiéter pour son enfant et d’avoir le cœur un peu serré lorsque celui-ci...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Fabriquer les adultes de demain

Fabriquer les adultes de demain

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 18 août 2020

Depuis quelques semaines, nous sommes happés de plein fouet par une vague de dénonciation. Qu’il soit question d’artistes, d’influenceurs ou...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

L’Espace parents : pour faire grandir des consommateurs avertis

Par Office de la protection du consommateur - 28 juillet 2020

Collaboration Office de la protection du consommateur    Encore un jouet qui finira aux oubliettes! Il lui faut les mêmes...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Mon enfant a un nouvel ami… imaginaire

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 11 juillet 2020

Découvrir que son enfant possède un ami imaginaire peut générer chez l’adulte son lot de questions : Est-il normal? Dois-je ignorer...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Apprendre à jouer seul

Apprendre à jouer seul

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 28 mai 2020

  Apprendre à jouer seul est aussi important que d’apprendre à jouer en groupe. Plus les enfants seront en mesure...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Premier rendez-vous en orthophonie avec mon enfant : à quoi dois-je m’attendre?

Par Maude Lemieux - 22 mai 2020

Votre petit a des difficultés au niveau de son développement langagier et vous avez décidé de consulter en orthophonie? Il...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Enfants et mensonges

Enfants et mensonges

Par Geneviève Harvey-Miville - 25 mai 2018

Le mensonge est une sorte de passage obligé chez les enfants. À un moment ou à un autre, tous les...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Un méchant gros cauchemar

Un méchant gros cauchemar

Par Caroline Dufresne - 1 mai 2018

La majorité des enfants vont expérimenter les cauchemars entre l’âge de 2 et 10 ans. Certains occasionnellement alors que pour...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Comment dire «je t'aime» à son enfant

Comment dire «je t'aime» à son enfant

Par Geneviève Harvey-Miville - 13 février 2018

«Je t’aime», quelques petits mots bien simples, mais tout sauf anodins. On peut même dire qu’ils sont primordiaux au sein...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Par Sarah Barbeau - 5 septembre 2017

Vous avez un petit poupon dans vos bras, et vous vous dites que vous avez encore beaucoup d’amour à offrir....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024