BLOGUE

One more time

 

Mes enfants ont jamais demandé à vivre. Non, mais c’est vrai. Je les trouve hots. Je les regarde se débrouiller. Avec la vie je veux dire, avec l’existence. Ma fille partage ses réflexions sur le monde, elle dit “je t’aime”, elle danse dans le salon sur One more time de Daft Punk (Qu’elle appelle Une montagne), pis elle a juste deux ans et demi. Y’a deux ans et demi, elle n’était même pas au monde. C’est pas long, deux ans et demi, dans un espace-temps adulte occupé et distrait. C’était avant-hier.

 

Tout ça, c’est de ma faute.

 

J’ai cet espèce de sentiment étrange qui oscille entre fierté et culpabilité quand je pense à ça.

 

Une des premières fois où ça m’a traversé l’esprit, c’est quand j’observais mon garçon quand il avait un an ou deux, et que j’ai réalisé que quelque soit le vêtement que je décidais de lui mettre, il le mettait. J’aurais pu vraiment lui mettre n’importe quoi, il s’en foutait. Ça va probablement vous paraître anodin, mais moi, ça me touchait profondément. Cette vulnérabilité là. Cette façon là qu’ont les enfants (en général) d’accepter la réalité et de juste plonger, d’essayer, d’expérimenter. De nous écouter. Je veux dire, j’aurais pu l’élever n’importe comment. Décider que lui, il parlerait une nouvelle langue en bruit de pet, qu’il porterait juste des jumpsuit argent avec du glitter, qu’il devrait prier sept fois par jour et faire des offrandes à Cthulhu le Grand Ancien qui vit au centre de la Terre, et il l’aurait fait.

Publicité

 

Ti pet.

 

Je veux tellement qu’ils soient heureux. Qu’ils soient bien. Je sais que c’est impossible de leur éviter d’avoir mal, que c’est même malsain de vouloir les protéger de tout parce que ça fait juste les rendre anxieux. Même que ça ferait d’eux des êtres humains probablement très désagréables et inintéressants. Mais instinctivement, je le souhaite pareil. Des fois, j’ai peur de les élever tout croche. Des fois, j’ai peur de leur transmettre des bibittes mentales. Des fois, je me dis merde, ils sont pognés avec moi. Merde, il va arrêter de m’aimer, je l’ai chicané trop fort. Il me trouve plate. Il me trouve trop pauvre, je peux pas lui payer un voyage à Disney World ou une trampoline.

 

Ben non. Pour eux, on est le bout de la marde. Ils veulent tellement nous plaire, ils veulent tellement qu’on les aime.

 

One more time, je regarde mon garçon enfiler ses vêtements chauds et filer vers l’autobus dans la pluie frette d’octobre. Il a pas décidé tout ça. D’être là. D’avoir à faire ça. Mais il fait face à la musique. Pis je le trouve beau.

 

Nicola Vachon

 

 

 

Quoi de nouveau

  • Vie de parents

    Les lentilles MiSight pour vos jeunes athlètes chez OPTOPLUS

  • Vie de parents

    Petit guide pour un regard vers l’avenir avec Essilor® StellestMD!

  • Vie de parents

    Petit guide pour un regard vers l’avenir avec Essilor® StellestMD!

  • Vie de parents

    Petit guide pour un regard vers l’avenir avec Essilor® StellestMD | Vanessa Pilon et Madame Isabelle

  • Vie de parents

    Apprendre les multiplications

  • Vie de parents

    Coup de coeur

  • Vie de parents

    Trucs et conseils pour les mots de vocabulaire

  • Vie de parents

    Aider son enfant à augmenter son vocabulaire

  • Vie de parents

    L'hygiène bucco-dentaire chez les enfants

  • Vie de parents

    Le porte- bébé par dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    La bonne posture chez les enfants en classe et à la maison - Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Comment bien choisir son sac à dos pour la rentré scolaire - Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Lentilles cornéennes à usage unique pour le contrôle myopique par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    L’orthokératologie

  • Vie de parents

    Symptômes de fatigue visuelle chez les enfants par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    Contrôle de la myopie par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    La période des devoirs et leçons |Orthopédagogue de Vie de Parents|

  • Vie de parents

    Les punitions

  • Vie de parents

    Les quatres styles parentaux présentés par Alexis Cliche psychoéducatrice de Vie de Parents

  • Vie de parents

    Le renforcement positif

  • Vie de parents

    Le retrait

  • Vie de parents

    Les règles

  • Vie de parents

    Phase du non

  • Vie de parents

    Les mauvaises habitudes orales chez les enfants

  • Vie de parents

    Les difficultés langagières chez les adolescents

  • Vie de parents

    Dyslexie, trouble spécifique du langage écrit

  • Vie de parents

    Le rôle de l'orthophoniste

  • Vie de parents

    Le rôle du pharmacien d'aujourd’hui

  • Vie de parents

    Les essentiels de voyage par la pharmacienne de Vie de Parents

  • Vie de parents

    Comment mettre bébé sur le ventre ? Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Les soins chiropratiques et les bébés

  • Vie de parents

    Les techniques de brossage chez l'enfant

  • Vie de parents

    Le lien entre le langage et l'apprentissage

  • Vie de parents

    Stratégies afin de bien prononcer les mots

  • Vie de parents

    Les essentiels dans pharmacie

  • Vie de parents

    La température, quand? comment?

Articles sur le même sujet

ARTICLE
L’épuisement parental

L’épuisement parental

Par Les Alternatives Éducatives inc. - 30 mars 2018

Avant même l’arrivée de notre premier enfant, nous nous projetons dans l’avenir avec des images bien précises de notre vie

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Articles
© Vie de Parents 2024