ARTICLE

Le bébé dit « à bras »

Lorsqu’un bébé pleure, la plupart d’entre nous à tendance à le prendre dans les bras. C’est plus fort que nous, ça le réconforte et ça le calme. Puis, qu’on se le dise, c’est agréable de se coller sur un petit bébé tout chaud.

Je suis de ces mamans, celles qui ont un mini qui ne veut pas être déposé. Mais je préfère dire que j’ai un « colleux » plutôt qu’un «bébé à bras». J’ai beaucoup lu sur le sujet parce que mon entourage me disait que je le gâtais en le prenant dès qu’il pleure. Pour ma part, je ne sais pas ce que j’ai fait de différent d’avec mon premier bébé. Peut-être qu’en sachant que ce serait mon dernier, j’ai eu tendance a vouloir profiter de chaque seconde. J’ai fait des tests quand il pleure. Si je me lève, il arrête, je m’assois,  il pleure. Il aime se faire promener, voir ce qui se passe. Il n’a que 6 mois mais il est curieux depuis sa naissance. C’est comme ça et j’ai appris à faire avec. Non sans me faire passer plusieurs commentaires par exemple.

Publicité

Dans mes nombreuses recherches sur le phénomène des bébés colleux, j’en suis venue à une conclusion : ON NE PEUT PAS TROP GÂTER UN BÉBÉ. Chaque enfant a des besoins différents. La période où ils acceptent d’être pris n’est pas si longue et, tôt ou tard, ils voudront tous avoir leur indépendance et découvrir le monde par eux-mêmes. De plus, des recherches démontrent que ca aide à bâtir la confiance en soi d’être dans les bras de ses parents.

Pour certains, c’est le fait d’être à la hauteur des grands qui les stimule. Ils aiment voir, faire partie du groupe et comprendre ce qui se passe autour d’eux. Pour d’autres, la sécurité que nos bras leur procure suffit à les apaiser et leur redonner le sourire. Si vous avez tout essayé, qu’il n’a pas faim, que sa couche est propre, qu’il a ni chaud ni froid et qu’il n’est pas fatigué, il est fort probable que tout ce dont il aie besoin soit sa dose de câlins. Et en tant que parents, personne n’est mieux que nous pour donner cet amour et ce réconfort à notre bambin.

Arrêtons de nous sentir coupable face aux jugements des autres. Nous disons toujours que tout va trop vite. Qu’on n’a pas le temps d’en profiter. Acceptons notre enfant tel qu’il est, avec ses besoins de bras ou de distance. Rassurons-le, aimons-le et, ainsi, nous en ferons un humain à part entière, avec des besoins respectés et une plus grande confiance en soi.

Je n’arrêterai pas de prendre mon colleux. Et vous?

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Comment se déroule un traitement d’acupuncture

Comment se déroule un traitement d’acupuncture

Par - 25 avril 2018

Plusieurs personnes sont inquiètes ou nerveuses à l’idée de recevoir un traitement en acupuncture. Voici donc la façon dont se...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Par Sarah Barbeau - 5 septembre 2017

Vous avez un petit amour dans vos bras, et vous vous dites que vous avez encore beaucoup d’amour à offrir....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les motifs de consultation en ergothérapie

Les motifs de consultation en ergothérapie

Par Ergothérapie De la Maison à l'École - 14 août 2018

Les ergothérapeutes aident les bébés, les enfants et les adolescents qui sont aux prises avec différents problèmes de développement, qu’un...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Mon enfant mord

Mon enfant mord

Par Geneviève Harvey-Miville - 3 mai 2018

Plusieurs raisons poussent les enfants en bas âge à mordre leurs copains de la garderie. La plupart du temps, il...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Profiter des périodes d'éveil de notre enfant sans le surstimuler

Profiter des périodes d'éveil de notre enfant sans le surstimuler

Par Équipe rédaction Vie de Parents - 4 juillet 2018

On le sait, si on veut que notre bébé devienne l'équivalent contemporain d'Einstein (ou Xavier Dolan, c'est selon) il faut...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Se départir de la suce

Se départir de la suce

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 3 juillet 2020

Il n’est pas toujours facile pour nos enfants de dire au revoir à leur suce. Ce tout petit objet est...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Une naissance un livre : lire dès la naissance à votre enfant

Une naissance un livre : lire dès la naissance à votre enfant

Par Clémence Tremblay-Lebeau, bibliothécaire - chargée de projets, Association des bibliothèques publiques du Québec - 2 septembre 2022

Les bienfaits de la lecture chez les tout-petits ne sont plus à démontrer : développement du langage, éveil à l’écrit, découverte...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022