ARTICLE

Éviter la « tête plate » chez bébé : 5 trucs!

La plagiocéphalie représente la forme la plus fréquente du phénomène de la tête plate, dont on entend de plus en plus parler depuis quelques années. Il s’agit d’un aplatissement de l’un des deux côtés de l’arrière de la tête du bébé présent chez jusqu’à 20 % des nouveau-nés n’ayant aucun autre problème de santé et dont les causes ne sont pas clairement connues, malgré plusieurs études sur le sujet

 

Depuis de nombreuses années, les spécialistes recommandent de faire dormir bébé sur le dos afin de minimiser le risque de syndrome de mort subite du nouveau-né. Cette position peut cependant avoir une incidence sur la tête du nouveau-né, la gravité et le poids de la tête empêchant celle-ci de bien se développer. S’il demeure très important de respecter la consigne quant au sommeil sur le dos, il existe quand même quelques trucs pour éviter le plus possible la tête plate.

 

  1. Observer les signes de torticolis

Observez si votre bébé :

Publicité

— tourne sa tête différemment d’un côté par rapport à l’autre;

— se tient avec la tête penchée sur le côté ou tournée d’un côté;

— vous regarde moins lorsque vous êtes à sa gauche ou à sa droite;

— utilise davantage une main plutôt qu’une autre, surtout si la main en question est plus éloignée de l’objet qu’il tente de prendre (les bébés ont tendance à privilégier la main la plus proche de ce qu’ils veulent saisir).

Si vous remarquez un ou plusieurs de ces signes, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.

 

  1. Faites jouer bébé sur le ventre

Comme votre bébé passe beaucoup de temps sur le dos pendant son sommeil, il peut être bénéfique de privilégier la position ventrale sous supervision pendant les périodes d’éveil pour ménager sa tête. La position sur le ventre peut être adoptée dès l’âge de 16 jours. Pour l’habituer, vous pouvez commencer par des périodes d’une à deux minutes et augmenter progressivement, placer un petit coussin ou une couverture roulée sous votre nouveau-né (à la hauteur des épaules) pour l’aider à surélever le haut de son corps, ou encore vous allonger et coucher bébé sur votre ventre en face-à-face. Le désir de vous regarder le motivera à garder cette position.

 

  1. Changez bébé de position souvent

Afin de diminuer la pression sur la partie arrière de la tête de bébé, ne le laissez pas trop longtemps dans sa coquille lorsque vous êtes en déplacement. Arrivé à destination, prenez-le dans vos bras, assoyez-le sur vos genoux, etc. L’important est de le changer souvent de position. Si vous êtes chez des amis ou dans votre famille, pourquoi ne pas profiter alors des bras qui le réclament? De plus, s’il place souvent sa tête du même côté lors des siestes, vous pouvez tenter de la déplacer.

 

  1. Analysez votre routine et votre rythme de vie

Aujourd’hui, la vie va tellement vite, et ça peut causer des automatismes dont nous n’avons pas conscience, mais qui pourront avoir un impact sur le développement de bébé. Au cours d’une journée normale, observez la position de la tête de bébé : si vous le placez à votre droite au déjeuner et qu’il tourne la tête vers la gauche, qu’il en est de même dans l’auto et dans son lit… ça fait beaucoup de temps passé avec la tête dans la même direction. Puisque votre position à vous change constamment, il se peut que vous ne remarquiez pas qu’il a toujours la tête du même côté. Sans le vouloir, bébé peut rapidement développer une préférence pour ce côté, qui peut entraîner un torticolis et donc, un possible aplatissement.

 

  1. Changez de bras fréquemment

Évidemment, nous avons tous une main dominante et une facilité à utiliser un côté plus que l’autre. Que vous allaitiez ou que vous donniez le biberon, forcez-vous à utiliser les deux côtés dès le plus jeune âge de bébé afin de l’habituer lui aussi à tourner la tête vers les deux côtés. Un bon truc est aussi de demander à votre conjoint de s’occuper de bébé en le prenant de l’autre côté, si ses bras sont plus forts!

 

Les visites chez le médecin et l’infirmière pour les 2 mois et 4 mois de bébé sont aussi des occasions idéales pour demander l’avis d’un professionnel de la santé. En cas de doute, n’hésitez pas à leur demander de vérifier la tête de bébé. Ils le feront sans doute d’eux-mêmes, mais si vous avez des doutes, n’hésitez pas, ils sont là pour ça! Les physiothérapeutes aussi, et plus particulièrement ceux qui sont formés en pédiatrie, qui sont habitués aux petits « bobos » classiques qu’on rencontre souvent chez les bébés!

 

Olivier Picard Pageau

 

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Se départir de la suce

Se départir de la suce

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 3 juillet 2020

Il n’est pas toujours facile pour nos enfants de dire au revoir à leur suce. Ce tout petit objet est...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les motifs de consultation en ergothérapie

Les motifs de consultation en ergothérapie

Par Ergothérapie De la Maison à l'École - 14 août 2018

Les ergothérapeutes aident les bébés, les enfants et les adolescents qui sont aux prises avec différents problèmes de développement, qu’un...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Profiter des périodes d'éveil de notre enfant sans le surstimuler

Profiter des périodes d'éveil de notre enfant sans le surstimuler

Par Équipe rédaction Vie de Parents - 4 juillet 2018

On le sait, si on veut que notre bébé devienne l'équivalent contemporain d'Einstein (ou Xavier Dolan, c'est selon) il faut...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Mon enfant mord

Mon enfant mord

Par Geneviève Harvey-Miville - 3 mai 2018

Plusieurs raisons poussent les enfants en bas âge à mordre leurs copains de la garderie. La plupart du temps, il...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Comment se déroule un traitement d’acupuncture

Comment se déroule un traitement d’acupuncture

Par - 25 avril 2018

Plusieurs personnes sont inquiètes ou nerveuses à l’idée de recevoir un traitement en acupuncture. Voici donc la façon dont se...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Les écarts d’âge entre frères et sœurs

Par Sarah Barbeau - 5 septembre 2017

Vous avez un petit amour dans vos bras, et vous vous dites que vous avez encore beaucoup d’amour à offrir....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024