ARTICLE

L’enfant qui agit différemment d’un parent à l’autre

Chaque parent est unique. Son niveau de tolérance, ses valeurs, sa vision de l’éducation, sa manière de s’affirmer et d’assumer son rôle de parent; tout cela est unique ! L’enfant sent où son parent se situe, en étant en contact avec lui. Il peut agir différemment d’un parent à l’autre, selon ce qu’il perçoit.

Conjuguer deux forces

Est-ce que son parent est sensible? Est-il à l’écoute de ses besoins, désirs, goûts ? Établit-il des limites claires et solides? Voilà des questions fondamentales qu’il faut se poser, comme parent, puisque la conjonction de deux forces, une d’accueil, l’autre d’affirmation de ses limites, constitue la base d’une parentalité démocratique, positive et bienveillante. Or, très souvent, un parent va plutôt tendre vers une de ces forces, au détriment de l’autre. Et, comme les contraires s’attirent, il n’est pas rare que chacun des parents du couple a une prédominance opposée à celle de l’autre parent. L’enfant peut le sentir et, selon son besoin du moment, il ira vers un parent plutôt que vers l’autre, ressentant intuitivement que s’il veut obtenir ce qu’il désire, c’est préférable de se comporter de cette façon. Il n’agirait pas  comme ça avec l’autre parent. Chaque parent incarne une « manière d’être » qui combine les deux forces plus ou moins bien dosées : la force pour accueillir et la force pour affirmer des limites, comme il est dit plus tôt. Et si l’enfant sent un déséquilibre chez un de ses parents, il pourra le confronter davantage. Peut-être vit-il de l’insécurité au contact de ce parent? Il le défie, s’y oppose plus, comme s’il recherchait quelque chose ? Le parent dira alors : « Il vient me chercher ! ». En fait, si le parent se montre insensible (manque d’accueil), ou encore s’il sort de ses gonds (manque de limites), le manque est perceptible par l’enfant. Il s’en trouvera très probablement déstabilisé. Son comportement différent viendra en témoigner.

De plus, selon l’âge, l’enfant peut être plus proche d’un parent que de l’autre. On a qu’à penser au fameux complexe d’Œdipe pour reconnaître facilement cette tendance à s’amouracher du parent du sexe opposé pendant une certaine période. L’enfant fera tout pour plaire à ce parent, à ce moment. L’autre parent  peut se sentir exclu ou il peut observer des comportements différents à son endroit. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Dans la construction de l’identité de l’enfant, ces phases sont normales. Tantôt, il sera plus proche d’un parent puis, ce sera l’autre parent qui bénéficiera d’un surplus d’attention.

Établir le dialogue entre les parents

Mais quand les parents sentent qu’il y a un problème, ce qui importe dans ces moments, c’est le dialogue entre les deux parents qui permet d’équilibrer les deux forces, en analysant les situations vécues avec l’enfant (en son absence, bien sûr), sans culpabiliser quiconque, sans accuser non plus, sans faire la morale et sans juger le parent qui éprouve une difficulté. Ces discussions peuvent faire voir les excès d’un côté comme de l’autre, en les décrivant de manière objective, pour tendre vers une intervention plus harmonieuse de la part des deux parents. S’entraider pour voir ses excès et se réaligner vers le « juste milieu ». Les deux parents peuvent travailler ensemble pour s’apporter mutuellement l’énergie nécessaire à l’intégration des deux forces. Accueillir avec des limites favorise la contenance, c’est-à-dire la capacité à contenir et maîtriser ses émotions. Ce qui est primordial dans l’intervention auprès de l’enfant, si l’on désire l’accompagner dans son cheminement pour qu’il intègre lui aussi ces deux forces et qu’il parvienne à se « contenir » et à avoir le contrôle de lui-même. Le « juste milieu » se situe entre le « laisser-faire » et « l’autoritarisme ». Le laisser-faire démontre trop d’accueil, alors que l’autoritarisme démontre trop de limites.

Viser le juste milieu

Voici un tableau qui présente des interventions et comportements liés aux deux forces, en situant le « juste milieu » dans l’intégration de ces deux forces (1)

Ouverture positive

 

Offrir, donner

 

Rester

 

S’approcher

 

Manifester de l’affection, venir proche

 

Se relier à l’autre et au groupe

 

Choisir en tenant compte des autres

 

Écouter, recevoir

 

Manifester de la douceur

 

Accueillir l’émotion, les personnes

 

Acquiescer, dire oui

 

Démontrer de la chaleur

 

Partager

 

Démontrer de la sensibilité, de la réceptivité

 

Lier

 

Accueillir la différence

 

Unir, joindre

 

S’attacher

Fermeture positive

 

Prendre pour soi, ne pas s’oublier

 

Quitter, s’en aller

 

Partir au besoin

 

S’éloigner, prendre ses distances

 

Se séparer comme individu unique

 

Choisir pour soi en fonction de soi

 

Exprimer, émettre

 

Se mobiliser pour s’affirmer et défendre sa part

Mettre ses limites

 

Refuser, dire non

 

Démontrer du sang-froid

 

Départager

 

Démontrer de la rationalité

 

 

Couper

 

Exprimer sa différence

 

Trancher

 

Se détacher

 

Il devient utile de faire un examen attentif de nos comportements pour voir où on se situe, où on est à l’aise et les nouvelles actions à intégrer. L’entraide dans le couple est ce qu’il y a de meilleur pour équilibrer les deux forces et devenir des modèles sains à imiter pour l’enfant. Ce qui est important, c’est d’apprendre à aller des deux côtés pour conjuguer les deux forces d’attachement (accueil), et de détachement (limites).L’entraide dans le couple de parents peut grandement faire progresser les partenaires. Une aide professionnelle, au besoin, peut soutenir ce mouvement vers le « jute milieu ». Avec la pratique et l’expérience, les deux forces en viennent à s’intégrer et on trouve dans le « juste milieu » une fermeté bienveillante et solide, une juste distance (ni trop proche, ni trop loin), la contenance des émotions, le respect des personnes en présence, en plus de l’estime de soi de chaque partenaire préservée.

Par Jocelyne Petit, Docteure en Sciences de l’Éducation

 

Référence

  • Jocelyne Petit, Il était une fois le pouvoir, un cahier à l’intention des étudiants, Éditions IQ, 2003, (tableau inspiré de la page 29)

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La coparentalité: quand les parents font équipe!

La coparentalité: quand les parents font équipe!

Par Caroline Dufresne - 13 juin 2017

« Je le sais que ton père a dit oui pour t’aider avec ton devoir, mais je suis bien meilleure que...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Papaoutai? Mamaoutai? Parent présent mais parfois absent!

Papaoutai? Mamaoutai? Parent présent mais parfois absent!

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 5 février 2019

On se le fait dire souvent: rien n'est plus précieux que le temps passé avec nos enfants. Et on est...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Télétravail et santé psychologique : les défis de la conciliation travail–famille–vie personnelle

Télétravail et santé psychologique : les défis de la conciliation travail–famille–vie personnelle

Par Clinique de Psychologie Québec - 15 juin 2020

Dossier spécial en collaboration avec la Clinique de Psychologie de Québec Que ce soit pour éviter le trafic aux heures...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Pourquoi je ne serai pas performante durant cette quarantaine

Pourquoi je ne serai pas performante durant cette quarantaine

Par Singefluenceuse - 23 mars 2020

À bas la quarantaine de performance   À voir les multiples idées données sur les réseaux sociaux, on a l’impression...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Bien vivre avec la/sa charge mentale

Bien vivre avec la/sa charge mentale

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 1 mars 2021

Quitter la maison et revoir la liste des trucs à faire au retour. Boucler un dossier et réfléchir au souper,...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2021


Advertisement