ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

L’ABC de la parentalité positive

La parentalité positive s’installe de plus en plus au cœur des familles d’aujourd’hui. Ce style d’intervention, qui mise davantage sur la communication et l’écoute, trouve écho au sein d’une génération qui désire revenir à l’essentiel.

Bien qu’il s’agisse d’une tendance en pleine expansion, la parentalité positive est parfois difficile à instaurer. Certains croient, à tort, que le fait de baser ses interventions sur l’écoute et les besoins des enfants leur laisse le plein pouvoir. C’est plutôt le contraire, car c’est la bienveillance qui aide les enfants à se construire. À une certaine époque, la plupart des interventions avaient pour but de « casser » les mauvais comportements, ce qui avait pour conséquence, bien souvent, d’entacher l’estime et la confiance des enfants. En utilisant la parentalité positive, le parent encourage un comportement positif, ce qui laisse de moins en moins de place aux agissements inadéquats. Par conséquent, l’enfant se sent moins rabaissé et menacé. Cette méthode éducative lui apprend à être autonome et responsable de ses choix ainsi que de ses actes.

Mettre en place la bienveillance est un travail à long terme, puisqu’on doit tenir compte du développement du cerveau de l’enfant. En effet, la région frontale, celle qui permet de raisonner, de résoudre des problèmes ou de gérer l’impulsivité, demeure en développement. Il faut donc que le parent adapte ses attentes en fonction des capacités et du niveau de compréhension de l’enfant. Ça semble facile, mais il faut prendre le temps de défaire les vieux mécanismes d’intervention que nous avons l’habitude d’utiliser. Les émotions de l’enfant occupent une place importante au cœur de ce courant, puisque les petits apprennent à les reconnaître et à les verbaliser. Selon les principes de la parentalité positive, un mauvais comportement cache bien souvent un besoin que l’enfant ne réussit pas à nommer par lui-même.

Cette philosophie permet donc de voir l’erreur comme une occasion de faire un apprentissage, laissant ainsi de côté le souci de performance, et ce, autant pour les enfants que pour les parents. La famille entière se sent donc compétente!

3 activités qui favorisent l’implantation de la parentalité positive

1.Répertorier ses émotions

Sur un carton, dessinez un soleil et un nuage noir digne d’un gros orage. À l’aide de pictogrammes qui dépeignent les différentes émotions, collez sous le soleil les émotions « positives » et faites la même chose sous le nuage avec les émotions « négatives ». Laissez ce répertoire des émotions à la vue de tous, question que votre enfant puisse s’y référer rapidement pour identifier et nommer ce qu’il vit. Comme vous êtes un modèle pour votre enfant, n’hésitez pas à l’utiliser vous aussi pour exprimer vos émotions. Malgré son aspect enfantin, ce répertoire inspira assurément tous les membres de la famille, des ados aux adultes, puisqu’il s’agit d’une bonne manière de mettre des mots sur ce qu’on ressent, de le rendre concret.

2.Imager votre cadre

En famille, déterminez les règles de vie de votre famille. Comme la mémoire est une faculté qui oublie, prenez la peine de les afficher sur un carton. Comme certains membres de la famille ne savent peut-être pas lire encore, pour qu’elles soient accessibles pour tous, n’oubliez pas de les imager!

3.Faire un tableau de tâches

Profitez d’un moment où vous êtes tous ensemble pour déterminer les tâches à accomplir. Dans l’optique de développer l’autonomie, la confiance en soi des enfants et de renforcir leur sentiment d’appartenance à la famille, réalisez un tableau de tâches et déterminez qui devra les exécuter.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La coparentalité: quand les parents font équipe!

La coparentalité: quand les parents font équipe!

Par Caroline Dufresne - 13 juin 2017

« Je le sais que ton père a dit oui pour t’aider avec ton devoir, mais je suis bien meilleure que...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Papaoutai? Mamaoutai? Parent présent mais parfois absent!

Papaoutai? Mamaoutai? Parent présent mais parfois absent!

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 5 février 2019

On se le fait dire souvent: rien n'est plus précieux que le temps passé avec nos enfants. Et on est...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Se chicaner devant les enfants

Se chicaner devant les enfants

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 14 mai 2019

Les différences d’opinions au sein d’un couple mèneront parfois au conflit, et c’est parfaitement normal, puisqu’il est impossible d’être constamment...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Offrir de l’empathie, une bonne façon d’aider les parents!

Offrir de l’empathie, une bonne façon d’aider les parents!

Par Anik Bertrand - 18 septembre 2018

Offrir de l’empathie Un parent d’enfant différent est un parent A+ par la force des choses.  En effet, il est...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2019