BLOGUE

Pourquoi j’ai opté pour un suivi avec une sage-femme

Lorsque je suis devenue enceinte et que j’ai commencé à me renseigner sur la grossesse et l’accouchement, j’ai réalisé que, dans mon entourage, la quasi-totalité des filles que je connaissais avait choisi un suivi avec leur médecin de famille et accouché à l’hôpital. Elles avaient pris cette décision pour assurer leur sécurité et celle de leur bébé, pour que tout le nécessaire soit là si jamais quelque chose arrivait. Certaines d’entre elles m’ont expliqué qu’elles n’avaient aucun désir d’accoucher sans péridurale. Mais, pour d’autres, il n’y a jamais eu de choix à faire puisqu’elles ne connaissaient pas le service offert par les sages-femmes.

Personnellement, l’idée d’accoucher dans un hôpital me glaçait le sang. Mes expériences passées avec le milieu hospitalier n’avaient pas été très positives. J’avais envie d’accoucher dans la douceur (autant que possible), dans un environnement calme et de contrôler mon corps lors de mon accouchement. J’ai donc commencé à me renseigner sur les options qui se présentaient à moi. Quand j’ai décidé d’opter pour un suivi avec une sage-femme, avec l’appui de mon conjoint (qu’il m’a fallu convaincre), j’ai fait face à une levée de boucliers qui m’a vraiment surprise. Beaucoup de femmes associaient le titre de sage-femme aux suivis de grossesse peu fiables de nos arrière-grands-mères par des femmes de leur communauté. Or, aujourd’hui, les sages-femmes reçoivent une formation universitaire et sont des professionnelles de la santé reconnues par le gouvernement.

Publicité

Selon moi, il y a 7 avantages principaux à choisir un suivi avec une sage-femme :

 1. Tu peux choisir le lieu où tu souhaites accoucher

Souvent, des filles me disent qu’elles ont opté pour un suivi avec un médecin parce qu’elles voulaient accoucher à l’hôpital. Mais ça n’a rien à voir! C’est possible d’avoir un suivi avec une sage-femme et d’accoucher à l’hôpital. J’aurais aussi pu choisir d’accoucher chez moi, si mon domicile remplissait certaines conditions nécessaires. Finalement, j’ai préféré la maison de naissance, en partie parce que ça sécurisait mon conjoint (sorte de compromis entre l’hôpital et la maison), mais aussi parce que je n’avais pas envie de nettoyer mon chez-moi par la suite.

2. Tu prends les décisions pour toi et ton bébé, avec ton conjoint

Contrairement au médecin qui t’informe du problème et de sa solution, la sage-femme te présente plusieurs avenues et t’aide à faire un choix éclairé en fonction de tes besoins et de tes valeurs. Rien ne te sera imposé (à moins qu’il en aille de ta santé ou de celle du bébé, évidemment).

3. Ton suivi sera le plus naturel possible

Oui, tu prendras quand même des médicaments (par exemple, j’ai pris du synthroïd et des vitamines de grossesse comme n’importe quelle femme enceinte), mais les interventions qui seront pratiquées ne le seront que lorsque ce sera absolument nécessaire. Tu n’auras donc pas à subir une tonne d’examens vaginaux invasifs et inutiles, entre autres.

4. Tu développes une belle relation avec ta sage-femme

Ça peut sembler totalement facultatif, mais pour moi, ça a fait une grosse différence. Chaque rencontre dure environ 1 heure. Tu as donc du temps pour poser toutes tes questions – et je te jure que des questions, tu vas en avoir une tonne! Une première grossesse, c’est assez angoissant parce que TOUT est de l’inconnu. Alors c’est rassurant de pouvoir jaser de tes inquiétudes avec quelqu’un qui est spécialisé et qui en a vu d’autres, sans que tu aies l’impression de prendre trop de son temps.

5. Tu vas accoucher avec une personne que tu as rencontrée

Ce ne sera pas un médecin de garde que tu n’as jamais vu de ta vie, ni une équipe médicale qui change à chaque quart de travail. Non. Les sages-femmes travaillent en équipe de 2, et lorsque ton bébé décidera d’arriver, ce sera l’une d’entre elles (que tu auras rencontrée à plusieurs reprises) qui sera présente.

6. Tu seras libre durant ton travail

Tu pourras manger comme une cochonne (en tout cas avant que tes contractions t’en enlèvent le goût), marcher, bouger pendant tes contractions. Pas question d’accoucher obligatoirement sur le dos, position peu physiologique s’il en est une. Personnellement, j’ai accouché dans le bain, mais certaines femmes accouchent par terre, dans leur lit, à quatre pattes, à genoux, alouette. Tu peux y aller comme tu le sens, comme ton corps t’indique de le faire. La sage-femme, contrairement au médecin, n’est pas là pour t’accoucher : TU accouches, et elle t’accompagne là-dedans.

7. Ton conjoint aura sa place pendant ton suivi de grossesse et pendant ton accouchement

Ça, c’est vraiment LA chose qui a tout changé pour mon chum et moi et qui a fait de ce moment-là quelque chose d’incroyable. Oublie l’image de l’homme qui tombe évanoui pendant que tu pousses ou qui se sent complètement inutile. Ton chum, il est là pour t’accompagner et pour t’encourager et il aura tout à fait sa place durant l’accouchement. Il va te faire des points de pression, il ne dormira pas de la nuit, il va avoir mal pour toi, il va vivre les mêmes émotions que toi. Ça dépend bien sûr de chaque accouchement, mais quand est venu le temps de pousser, c’est mon chum qui a sorti le bébé et qui me l’a donné. Ça a fait en sorte de créer un lien très spécial entre nous trois.

Par contre, il faut que tu saches que les sages-femmes ne prennent que les femmes qui ont des grossesses normales (si tu es enceinte de jumeaux, oublie ça tout de suite) et qui n’ont pas de problèmes de santé qui nécessitent des suivis particuliers. Au final, même si tu t’embarques dans cette aventure avec une sage-femme, il est possible que tu finisses par accoucher à l’hôpital, avec un médecin. Dès qu’il y a un risque, peu importe à quel stade de la grossesse ou de l’accouchement, la sage-femme transfère ton dossier à un gynécologue. Il n’est pas question de jouer avec la vie du bébé et/ou de sa maman. Comme pour n’importe quelle grossesse et n’importe quel accouchement, le mot d’ordre est le lâcher-prise!

 

Quoi de nouveau

  • Vie de parents

    L'hygiène bucco-dentaire chez les enfants

  • Vie de parents

    Apprendre les multiplications

  • Vie de parents

    Trucs et conseils pour les mots de vocabulaire

  • Vie de parents

    La période des devoirs et leçons |Orthopédagogue de Vie de Parents|

  • Vie de parents

    Phase du non

  • Vie de parents

    Les règles

  • Vie de parents

    Le retrait

  • Vie de parents

    Le renforcement positif

  • Vie de parents

    Les quatres styles parentaux présentés par Alexis Cliche psychoéducatrice de Vie de Parents

  • Vie de parents

    Les punitions

  • Vie de parents

    Coup de coeur

  • Vie de parents

    Contrôle de la myopie par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    L’orthokératologie

  • Vie de parents

    Lentilles cornéennes à usage unique pour le contrôle myopique par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    Symptômes de fatigue visuelle chez les enfants par Opto-Réseau

  • Vie de parents

    Les soins chiropratiques et les bébés

  • Vie de parents

    Comment bien choisir son sac à dos pour la rentré scolaire - Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    La bonne posture chez les enfants en classe et à la maison - Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Le porte- bébé par dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Comment mettre bébé sur le ventre ? Dre Joëlle Malenfant- Chiropraticienne

  • Vie de parents

    Les essentiels de voyage par la pharmacienne de Vie de Parents

  • Vie de parents

    Le rôle du pharmacien d'aujourd’hui

  • Vie de parents

    La température, quand? comment?

  • Vie de parents

    Les essentiels dans pharmacie

  • Vie de parents

    Le rôle de l'orthophoniste

  • Vie de parents

    Dyslexie, trouble spécifique du langage écrit

  • Vie de parents

    Stratégies afin de bien prononcer les mots

  • Vie de parents

    Les difficultés langagières chez les adolescents

  • Vie de parents

    Le lien entre le langage et l'apprentissage

  • Vie de parents

    Aider son enfant à augmenter son vocabulaire

  • Vie de parents

    Les techniques de brossage chez l'enfant

  • Vie de parents

    Les mauvaises habitudes orales chez les enfants

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Maison de naissance / Hôpital

Maison de naissance / Hôpital

Par Équipe Vie de Parents - 12 juin 2017

Vous pouvez être suivie par une équipe médicale […], par une sage-femme ou par une accompagnante à la naissance. Peu

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Articles
© Vie de Parents 2022