ARTICLE

Nos bons coups comme parents d’enfants devenus adolescents (Partie 3 de 4)

J’écris cet article « Nos bons coups comme parents d’enfants devenus adolescents » parce que je prends conscience de tout le bonheur que nous avons eu à éduquer nos enfants et à constater aujourd’hui comment ils sont devenus des citoyens engagés dans leur vie, responsables, autonomes et créatifs, chacun dans leur domaine respectif. J’aimerais inviter des parents qui considèrent aussi leurs bons coups à les communiquer pour s’entraider entre parents et s’encourager dans une époque où ce n’est pas toujours facile d’éduquer des enfants. En effet, plusieurs modes et tendances sociales sont déstabilisantes quand les enfants y adhèrent. Certains parents sont désemparés! Il n’y a pas de formation pour devenir parent et pourtant, la tâche est lourde et les impacts de nos interventions quotidiennes se fait sentir des années durant. Ne serait-ce que la tendance que l’on a nommée « Tanguy », qui entretient une dépendance du jeune envers ses parents et ce, même lorsqu’il est devenu adulte. On en a fait un film ironique pour illustrer cette tendance. Une autre tendance reliée, elle aussi, à la dépendance est celle où le jeune ne pas faire sa part à la maison et s’attend à être pris en charge complètement par les parents pour les repas, le lavage de ses vêtements, l’entretien de son milieu de vie, etc. Bref, la tendance à se déresponsabiliser.

Je voudrais ici témoigner de la contribution de nos enfants à la vie familiale et les remercier pour leur attitude positive qu’ils ont démontrée face aux défis différents qu’on leur proposait, selon leur âge. Les défis ont été gradués pour se terminer par la prise en charge complète de leur vie personnelle et professionnelle, tous les trois, dans la même année. Le moment était venu pour eux de voler de leurs propres ailes!

Je vous souhaite une bonne lecture et vous invite à communiquer vous aussi vos bons coups!

LES VOYAGES À LA MER

Les nombreux voyages à la mer que nous avons faits constituent d’autres bons coups à notre avis. Durant le temps des vacances, nous prenions la route vers le New Jersey et allions camper pour accéder tous les jours à la mer. Quel plaisir de voir nos trois enfants s’amuser à sauter sur les vagues, à modeler des châteaux ou d’autres formes, à se baigner, à marcher, etc. Les journées à la mer étaient très agréables!

Comme parents, nous avions instauré un système très efficace : un parent surveillait les enfants et l’autre parent jouissait d’un 30 minutes pour lire, marcher ou faire ce que bon lui semble. Après 30 minutes, on changeait la garde. De cette manière, nous goûtions nous aussi comme parents à des moments de liberté.

DEUX DOLLARS AU MAGASIN DE JOUETS UN JOUR DE PLUIE

Il faut bien décrire le contexte de ce « bon coup ». Nous sommes en vacances sur le bord de la mer au New Jersey. Il pleut à boire debout! La journée s’annonce telle qu’elle a commencé. Qu’allons-nous faire?

Après réflexion, nous choisissons d’aller au centre d’achats. Comme nous arrivons devant le magasin de jouets bien garni, une idée nous vient : donner à chaque enfant 2 $ (en 1985) et lui laisser l’opportunité de choisir un petit jouet, en lui disant que s’il voit un jouet plus coûteux qu’il aimerait avoir pour Noël ou pour sa fête, il pouvait nous en fait part. Ainsi, nos 3 enfants partirent à la recherche de leur trésor à 2 $. Ils se concentraient vraiment sur leur quête et examinaient la collection de jouets dans le magasin. Nous, parents, sirotions un café dans un restaurant en face du magasin et observions les allées et venues de nos enfants dans les différentes rangées du magasin. La recherche s’avéra longue, ils semblaient très intéressés. Un moment donné, ils se tenaient ensemble et parlementaient. Après 2 heures, ils se sont entendus pour choisir leurs jouets en combinant leurs achats : un choisit une maison, l’autre des personnages lapins et le dernier des meubles pour la maison.

Combien d’heures de plaisir cette recherche de jouets leur a données? Ils ont tant joué avec ce matériel, inventant des histoires, changeant leurs voix pour communiquer avec les personnages, etc. Sans parler du plaisir que nous avons eu comme parents à les observer, autant au magasin que lors de leurs jeux après. Surprise, aucun d’entre eux n’a demandé de jouet plus coûteux pour sa fête ou pour Noël!

LA LISTE DE TÂCHES

Il n’est pas toujours aisé de mobiliser les enfants sur les tâches à faire pour vivre dans un environnement agréable à la maison. Il n’est pas facile de les responsabiliser. Nous avons eu comme idée de dresser une liste de toutes les tâches que nécessite l’entretien de la maison avec, pour chacune des tâches, une évaluation du temps requis pour la réaliser. Ce fut pour nous un bon coup.

En effet, les enfants sont devenus conscients qu’il y avait beaucoup à faire. Selon leur âge, ils ont eu à choisir un certain nombre de tâches qui équivalaient à un certain investissement de temps. Plus ils avançaient en âge, plus les tâches étaient nombreuses sans jamais exagérer, bien sûr.

Ce système nous a évité bien des conflits car les enfants faisaient des choix qui tenaient compte de leurs occupations et de leurs activités extérieures. Quand ils sont devenus plus matures, nous avons ajouté des tâches comme laver leur linge, nettoyer une salle de bain, balayeuse sur un plancher, etc.  Ainsi, ils participaient à l’entretien de la maison et apprenaient à faire leur part. Quand ils nous ont quittés, une fois devenus adultes, ils étaient prêts à prendre soin de leur environnement.

LE BUDGET PERSONNEL POUR LES VÊTEMENTS AVEC UNE CARTE DE CRÉDIT

Un autre bon coup que nous considérons avoir réalisé est d’initier nos adolescents à la manipulation et à l’usage d’une carte de crédit en leur allouant un budget de vêtements. Ainsi, chacun des enfants choisissait les vêtements, chaussures, bottes qu’il désirait et équilibrait ses achats pour respecter son budget. Les enfants ont très bien participé à ce projet. S’ils choisissaient un article plus dispendieux, ils avaient à réduire le coût pour d’autres articles et magasiner les rabais. Cela les initiait à la vie adulte dans la gestion d’un budget.

LA PRISE EN CHARGE D’UN REPAS PAR SEMAINE POUR CHACUN DE NOUS 5

Les enfants sont maintenant des adolescents (14 ans, 16 ans, 18 ans). Ils ont des activités parascolaires nombreuses, en plus des sorties avec des amis. L’idée nous vient, un jour, de les impliquer dans la préparation des repas, en leur assignant à chacun un repas par semaine (durant la semaine). Comme parents, nous prenons en charge les repas de fin de semaine et nous préparons aussi chacun un repas de semaine.  Selon les occupations de chacun, les enfants négocient la journée qui leur convient le mieux pour cuisiner. Le contrat est le suivant : quand on choisit une journée, on choisit la recette que l’on veut cuisiner, on fait les achats au supermarché tout près, avec la carte de crédit, on prépare le repas et assure le service. Ensuite, on effectue le rangement et on fait la vaisselle ou on range dans le lave-vaisselle. Le reste de la semaine, on est libre.

Comme parents, nous sommes toujours prêts à conseiller, donner un coup de main au besoin, répondre aux questions, mais les demandes se font rares.

Je vous raconte 2 moments cocasses.

C’est le premier souper préparé par la plus jeune. Elle a une idée en tête. Je lui demande du salon si elle a besoin d’aide, elle me répond : « Non! » Alors, je relaxe, en entendant un drôle de bruit dans la cuisine. En fait, je saurai plus tard que c’est le bruit de carottes crues coupées en morceaux de façon énergique. Ces rondelles de carottes seront intégrées dans une tranche de jambon cuit retenue comme un baluchon avec des cure-dents.

Nous sommes invités à table. Le repas est prêt. Nous nous assoyons chacun à notre place, en contemplant le baluchon qui se trouve devant nous. L’apparence est jolie. Mon fils dit : « Mais comment on mange ça? » Tout le monde pouffe de rire! Et avec couteaux, fourchettes, on s’attaque au baluchon de jambon!

Cette expérience et bien d’autres ont permis d’aborder des questions d’équilibre alimentaire, de composition de menus, de bons choix santé à faire, etc., en plus de préparer nos jeunes à se prendre en charge comme futurs adultes. Ils nous disent aujourd’hui que ces expériences ont été formatrices pour leur vie future.

Une autre anecdote que je veux vous raconter est celle où mon fils prépare son premier repas. Il est passé au supermarché et est prêt à cuisiner. Quand je rentre du travail, je sens une de ces bonnes odeurs de viande grillée. En arrivant près de mon fils, je me rends compte qu’il fait cuire à la poêle un rôti de palette. Il pensait que ça se cuisait comme un steak ordinaire. Ce soir-là, nous avons modifié le menu pour manger le rôti de palette une autre fois avec un temps de cuisson plus long. Que d’apprentissages ont été réalisés au cours de ces expériences de cuisine! Nous en gardons de précieux souvenirs.

Chaque enfant a développé un style : par exemple, la plus jeune ayant compris le principe de la variété et de la présence des 4 groupes alimentaires, nous présentait souvent un plat qui contenait les 4 groupes : riz, poulet, légumes et pour couvrir le tout, du fromage à gratiner. C’était délicieux! Et comme elle préparait un gros plat, elle finissait le repas en le mettant au réfrigérateur pour des lunchs futurs. Pas besoin de laver des chaudrons. Le tour était joué! Ces soupers en famille en semaine prenaient souvent l’allure de fêtes.

Aujourd’hui, nos jeunes devenus adultes nous disent tout ce qu’ils ont appris en vivant ces expériences culinaires. Quand ils nous ont quittés, ils savaient faire cuire un poulet, préparer une recette pour 5 personnes, etc.

Voilà! Comme parents, nous voulions partager nos bons coups avec vous et vous inviter à partager les vôtres pour que l’on puisse s’entraider dans une époque où des messages et des modes qui découragent la prise de responsabilités et l’autonomie de nos jeunes circulent.

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2020


Advertisement