ARTICLE

Un cheveu sur la langue !

Rien ne sert de faire l’autruche, vous avez bien entendu : votre enfant zozote. Rassurez-vous, ce n’est rien de grave, et surtout, ça se corrige.

Mais le zozotement, c’est quoi au juste ?

C’est un trouble de l’articulation. Tout simplement. Lorsqu’il prononce les sons « S » et « Z », votre petit appuie sa langue contre ses incisives supérieures. Selon l’espace qui existe entre les dents, ce positionnement trop avancé produit un sifflement, soit le zozotement.

Maintenant que vous connaissez l’origine de ce trouble, c’est inutile de partir en mission et de faire répéter ad vitam aeternam les mots problématiques à votre coco. Surtout que cette condition est souvent la résultante d’un manque de tonus dans la langue ! L’idéal est donc d’éliminer les facteurs qui peuvent en engendrer la paresse. Par exemple, saviez-vous que la sucette devrait être retirée vers l’âge de 2 à 3 ans ?

Publicité

À qui en parler ?

Faites part de vos observations à votre médecin de famille lors d’un rendez-vous de routine. Le « problème » sera noté au dossier et des pistes de solutions pourront vous être données, comme boire avec une paille ou faire des bulles.

Vous devriez aussi en discuter avec votre dentiste. Un trouble de phonation comme le zozotement peut avoir des conséquences au niveau de la sphère orofaciale :

  • Incidence sur le développement du visage
  • Présence d’une malocclusion, comme la béance (espace entre les dents du haut et du bas)
  • Mâchoires petites
  • Palais étroit et voûté

 

Dans certains cas, le dentiste pourra recommander un traitement orthodontique interceptif afin de corriger les structures buccales et favoriser une saine croissance de la bouche. La procédure sera entreprise en parallèle d’une intervention en orthophonie. Car la langue doit impérativement apprendre à se positionner au bon endroit pour éviter de recréer la problématique ultérieurement. Sinon, on tourne en rond…

Vous pouvez vous adresser directement à un orthophoniste par l’intermédiaire du CLSC ou en clinique privée. Certaines assurances remboursent une portion de la consultation, ça vaut la peine de vous informer !

Enfin, si votre enfant fréquente l’école, demandez à rencontrer le professeur pour lui faire part de vos observations. Ensemble, vous pourrez convenir d’un plan d’action qui inclut, ou non, des séances avec l’orthophoniste de l’établissement.

L’important c’est d’aller chercher les bons outils, d’intervenir au bon moment, de ne pas insister sur le problème et surtout, de vous amuser.

Si vous avez des questions sur le développement langagier de votre enfant, vous pouvez consulter le site de l’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes ou le site de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec

Articles sur le même sujet

ARTICLE
À chacun son rythme

À chacun son rythme

Par Clinique Expression, Anne-Isabelle Lévesque - 29 mars 2018

Bien qu'angoissant, à tout bon parent est arrivé de comparer son enfant à un autre enfant du même âge sur...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Le développement langagier: quelles attitudes adopter au quotidien et quand consulter?

Le développement langagier: quelles attitudes adopter au quotidien et quand consulter?

Par Privé : Orthophonie de la Capitale, Myriam Tremblay en collaboration avec Marie-Eve Arcand - 28 août 2017

C’est en interagissant avec les adultes et leurs pairs au quotidien que les enfants apprennent à parler.  Dans leurs interactions...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024