ARTICLE

Stimuler le langage dans trois moments de la routine

Il ne fait plus de doute que la stimulation précoce du langage est un ingrédient actif du développement langagier. En effet, dès sa naissance, bébé acquiert des bases et des habiletés sur lesquelles s’appuiera le développement de son langage.  Alors, pas besoin de vous convaincre que la stimulation du langage est essentielle, mais comment l’intégrer avec nos rythmes de vie effrénés et nos horaires surchargés?

Après être allés chercher les enfants à la garderie ou à l’école, on amorce la préparation du repas en vitesse pour combler ces petits ventres affamés, on enfile les bouchées et hop! la routine du dodo est déjà bien entamée. Mission accomplie les petits sont bordés, et on termine alors la journée essoufflés.  Et s’il était possible d’offrir une stimulation langagière de qualité sans que cela vous vous donne l’impression de courir davantage? S’il était possible de l’intégrer à ses habitudes sans devoir ajouter une case horaire à son agenda?

Publicité

Je vous affirme que cela est possible et que c’est plus simple que cela puisse paraître.  Non seulement vous économiserez du temps à utiliser votre routine pour stimuler le langage, mais cela aura beaucoup plus d’impact que si vous le faites dans tout autre contexte de la vie courante. En effet, toutes les notions enseignées implicitement au travers les activités quotidiennes auront beaucoup plus de sens pour vos petits et il sera beaucoup plus facile pour eux de les réinvestir dans d’autres contextes.

Ainsi, je vous propose quelques moyens bien simples qui ne demandent aucun matériel pour stimuler le langage à travers votre quotidien.

En voiture :

  • Stimulez le vocabulaire en nommant ce que vous voyez à l’extérieur : « Je vois un gros nuage gris ». Cela fournit également à vos enfants un modèle pour la construction de phrases complètes.
  • Mettez également l’accent sur les verbes en précisant vos actions : « Je roule, je ralentis, j’arrête, je tourne, etc. ».
  • Formulez des devinettes pour amener vos enfants à faire des liens entre différents concepts et objets. Il est beaucoup plus facile d’acquérir du vocabulaire et de retenir les informations lorsqu’on établit des liens entre celles-ci.
  • Commentez ce qui se passe à l’extérieur pour travailler la compréhension, notamment celle des notions spatiales : « Regarde à côté du camion, il y a un chien ».
  • Questionnez les plus vieux pour les aider à développer leurs habiletés à inférer, leurs habiletés à déduire des informations : « Pourquoi crois-tu que le monsieur porte un parapluie »?

À l’heure du bain :

  • Stimulez certains prérequis à la base du langage en mettant par exemple de la mousse à votre visage. Cela peut stimuler le contact visuel et l’imitation, mais aussi inciter l’enfant à faire des demandes puisqu’il vous demandera sans doute à nouveau de vous déguiser avec cette drôle de barbe en mousse.
  • Favorisez l’acquisition du vocabulaire relatif aux parties du corps en vous amusant à nommer les parties du corps à mesure que vous les lavez.
  • Expliquez ce que vous faites : « Je lave, je rince, je frotte, je plonge, j’essuie ». Une fois de plus, le bain est une occasion de développer le vocabulaire des mots d’action, essentiels à la formulation de phrases. Ainsi, les mots d’actions, qui sont plutôt abstraits, sont alors plus concrets lorsqu’on les nomme en même temps qu’on les exécute!
  • Travaillez la compréhension des questions et consignes en montant un petit scénario avec des jouets et figurines qui ont visiblement eux aussi besoin de prendre un bain! : « Lave la tête de Madame Grenouille », « où est le poisson? ».

Lors des repas :

  • Nommez et décrivez les aliments, les ustensiles utilisés et vos actions pendant la préparation du repas : « Je coupe, tu brasses… », bref, mettez des mots sur ce que vous voyez et faites.
  • Travaillez la compréhension en donnant des consignes à l’enfant pour qu’il vous aide à dresser la table, c’est une bonne occasion de travailler la compréhension de consignes, mais aussi les notions spatiales! : « Mets le verre à côté de l’assiette ».
  • Donnez-leur l’occasion de raconter. Pour les plus vieux, l’heure du souper est une bonne occasion d’apprendre cette habileté. En racontant vous-même votre journée, vous donnez ainsi un modèle aux plus jeunes qui écoutent vos péripéties de la journée.
  • Créez des situations susceptibles d’amener l’enfant à communiquer, et qui favorisent les initiatives de communication. Par exemple, placez la nourriture hors de portée ou versez une minime quantité de lait dans le verre. Il s’agit ici de le laisser vous demander ce dont il a envie ou encore s’il ne le fait pas d’emblée, vous pouvez leur offrir des options « veux-tu du lait ou du jus? ».

Bref, laissez aller votre imagination et rappelez-vous de vous amuser!

Marilou Banville, orthophoniste à la Clinique Expression

Articles sur le même sujet

ARTICLE
À chacun son rythme

À chacun son rythme

Par Clinique Expression, Anne-Isabelle Lévesque - 29 mars 2018

Bien qu'angoissant, à tout bon parent est arrivé de comparer son enfant à un autre enfant du même âge sur...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Le développement langagier: quelles attitudes adopter au quotidien et quand consulter?

Le développement langagier: quelles attitudes adopter au quotidien et quand consulter?

Par Privé : Orthophonie de la Capitale, Myriam Tremblay en collaboration avec Marie-Eve Arcand - 28 août 2017

C’est en interagissant avec les adultes et leurs pairs au quotidien que les enfants apprennent à parler.  Dans leurs interactions...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022