ARTICLE

Sarahah: Nouvelle application, qui inquiète…

Depuis un certain temps, il est possible de télécharger sur «App Store» ou sur «Androïd» une nouvelle application se nommant Sarahah. Pensée comme un réseau social, cette nouvelle messagerie permet aux employés d’une entreprise d’échanger anonymement des commentaires constructifs (ou moins constructifs) avec leur employeur, le tout sans avoir peur du jugement ou des réprimandes. Au départ, ce service (étant offert à partir d’un site Internet) a connu un départ plutôt lent en entreprise, mais a par la suite dévié de sa trajectoire et s’est transformé en application, ce qui lui permet d’atteindre des sommets d’utilisation. L’application Sarahah a également reçu un bon coup de pouce de «Snapchat»; en effectuant une mise à jour en juillet dernier, cette dernière permet à ses utilisateurs (majoritairement adolescents) de placer des liens Sarahah dans leurs snaps.

Certains parents et spécialistes s’inquiètent de cette rapide ascension. Bien qu’en arabe Sarahah signifie honnêteté, franchise et ouverture, rien ne garantit que cette nouvelle messagerie anonyme sera utilisée à bon escient par ses nouveaux adeptes. Lors des divers échanges sur Sarahah, le destinataire est ciblé par un expéditeur anonyme, ce qui fait craindre le pire au niveau de l’intimidation. Il sera difficile pour la personne ciblée de se défendre puisqu’il est impossible de répondre à l’expéditeur; ses seules options sont donc de partager le message ou de bloquer l’utilisateur. Il est aussi possible d’envoyer un message sans avoir de compte Sarahah, ce qui complique davantage la traçabilité des échanges. Comptant maintenant plus de 18 millions d’utilisateurs, Sarahah devient l’application la plus téléchargée aux États-Unis, en Australie, en Irlande ainsi qu’au Royaume-Uni. Bien qu’encore anglophone, elle fait présentement aisément sa place dans nos milieux francophones.

Publicité

L’inventeur de ce nouveau concept, Zain al-Abidin Tawfiq, a mentionné lors d’une entrevue avec Mashable que le but premier de son invention est de permettre des échanges positifs et constructifs. Il fait aussi référence à d’autres applications misant sur l’anonymat tel que Yik Yak, Secret, Whisper, pour ne nommer que celles-ci, qui ont vu le jour et ont échoué à construire un réseau social axé sur l’anonymat des usagers. Il faut par contre mentionner que ces applications n’ont jamais eu la popularité et la visibilité dont bénéficie Sarahah.  Monsieur Tawfiq mentionne également avoir mis en place certains dispositifs pour éviter l’intimidation, tels que filtrer certains mots déplacés ou offensants. Mais est-ce suffisant?

C’est pourquoi l’équipe de Vie de parents vous suggère de prendre le temps de discuter avec votre ados sur son intérêt à ouvrir un compte (ou à utiliser) Sarahah. Prenez le temps de l’informer sur les risques encourus lors de l’usage de l’anonymat. Il est primordial de demeurer ouvert dans notre approche, puisque si votre enfant se sent jugé par rapport à son choix, il ne sera pas porté à se tourner vers vous pour chercher de l’aide en cas d’intimidation.

Pssst! Vous trouverez des pistes de solutions supplémentaires dans ces autres textes:

https://www.viedeparents.ca/enfants-ecran-trouver-combinaison-gagnante/

https://www.viedeparents.ca/les-ados-et-la-technologie/

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La cyberintimidation, parlons-en!

La cyberintimidation, parlons-en!

Par Les Parents - 23 août 2022

Les élèves reprendront le chemin de l’école dans quelques jours. Véritable fléau, l’intimidation atteint malheureusement un autre niveau dans le...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022