ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Les phases de l’accouchement

Les premiers signes

  • La perte du bouchon muqueux : dans le dernier mois de grossesse, il se peut que la maman remarque qu’elle a perdu comme des pertes vaginales, d’aspect un peu glaireux, souvent légèrement teintée de rose ou de marron. Il s’agit du bouchon muqueux. Il peut être perdu en une seule fois ou en plusieurs fois ou même passer inaperçu. Perdre le bouchon muqueux ne constitue pas en soi un signe que l’accouchement commence. C’est un signe qu’il y a des modifications qui s’opèrent au niveau du col mais pas forcément que le travail va débuter rapidement derrière. Il peut s’écouler plusieurs semaines entre la perte du bouchon muqueux et le début du travail
  • La perte des eaux : il s’agit de la perte de liquide clair et liquide comme de l’eau qu’il n’est pas possible de retenir même si la maman tente se ‘se retenir d’uriner’. Dans la plupart des cas c’est comme si un petit robinet était ouvert et du liquide coule régulièrement. Dans 7-15% des cas seulement, les parents vont expérimenter la perte des eaux dans le cadre d’une grossesse à terme avant l’apparition de toute contraction. Ensuite environ 90% des mamans commenceront alors un travail spontané (l’apparition de contractions naturelle) dans les 24h suivant la rupture de la poche des eaux.
  • Les contractions : l’utérus se contracte dans sa totalité pendant quelques secondes et se relâche. Dans la plupart des cas, elles sont douloureuses et la maman est obligée de stopper son activité ou d’arrêter de parler et d’attendre la fin de la contraction pour reprendre ce qu’elle faisait. Les contractions ont pour but de dilater le col de l’utérus et bien sûr d’aider le bébé à descendre dans le bassin pour ultimement être expulsé hors de sa maman.
  • Les ‘vraies’ contractions dites de travail ne sont pas à confondre avec les ‘fausses contractions’ dite Braxton-Hicks qui elles, n’ont aucun impact sur le col de l’utérus. Les fausses contractions ne sont en général pas douloureuses, elles ne sont pas régulières et ne deviennent pas de plus en plus fréquentes. Elles s’apaisent ou s’arrêtent avec le repos (station allongée) ou un bain chaud ; tandis que les vraies contractions vont s’intensifier avec un bain chaud ?
  • D’autre signes peuvent être qualifiés ‘d’avant-coureurs’ même si aucune étude n’a formellement démontré de corrélation directe : le syndrome de nidification (la maman entre dans une frénésie de rangement et de ménage comparable à celle que l’on peut observer chez les rongeurs) ou des diarrhées par exemple.

Quand partir à l’hôpital ?

  • Si les eaux se crèvent : il est recommandé de se rendre à l’hôpital dans les deux heures qui suivent. Les parents ont en général le temps de se rendre tranquillement à l’hôpital. Une fois rendu sur place l’équipe utilisera une bandelette pour confirmer que le liquide perdu était bien du liquide amniotique. Il conviendra également aux parents de faire attention au risque de procidence du cordon (0.1-0.4% de risques) : si le bébé n’était pas encore fixé dans le bassin lors du dernier rendez-vous avec le médecin, il vaudra mieux pour la maman voyager le plus possible en position allongée jusqu’à ce que la fixation du bébé soit confirmée par les équipes médicales.
  • S’il y a des contractions : il n’est pas utile de se précipiter à l’hôpital dès les premières contractions. Mieux vaut attendre qu’elles ‘s’installent’ c’est-à-dire qu’elles soient bien régulières. Pour un premier bébé, il est recommandé de se rendre à l’hôpital à partir du moment où les contractions sont aux 5 minutes pendant 2 heures. Pour un second bébé à partir du moment où elles sont aux 5 minutes pendant 1 heure.
  • S’il y a de la fièvre ou des pertes de sang, n’hésitez pas à vous rendre à l’hôpital.

Le travail : la phase de latence

La phase de latence est la phase la plus longue du travail. Chez une primipare, elle dure en moyenne 7h.  Chez une multipare elle sera significativement plus courte et durera en moyenne 5h.  Une mère qui accouche sort de la phase de latence lorsque son col a atteint 3 cm de dilatation. Au départ les contractions sont irrégulières et reviennent aux 10-30 minutes. A la fin de la phase de latence, contractions sont en général aux 5 minutes d’une durée variant entre 30 et 60 secondes. La sensation de douleur est généralement gérable.

Le travail : la phase active

La phase active représente une accélération de la dilatation. Le col va dilater de 3 cm à 7 cm environ en l’espace de 2h environ (environ 2h30 chez une primipare et environ 1h chez une multipare). Les contractions sont régulières, reviennent aux 3-5 minutes et durent environ 60 secondes. La sensation de douleur peut sembler plus difficile à gérer, la maman peut se sentir dépasser par des contractions qui deviennent plus intenses plus rapidement.

Le travail : la phase de transition

La phase de transition représente la dernière phase de la dilatation. Le col va dilater des derniers cm soit de 7 cm à 10 cm (dilatation complète). Cette phase dure entre 30 minutes et 2h selon les personnes et le nombre d’accouchements précédents. Les contractions sont régulières, reviennent aux 2-3 et durent environ 60-90 secondes. La sensation de douleur s’intensifie significativement, les contractions peuvent devenir expulsives c’est-à-dire que la maman ressent le besoin urgent de pousser.

Le stade 2 : l’expulsion

Lorsque le col est à dilatation complète, soit 10 cm et que la mère ressent le besoin de pousser, c’est le moment de commencer l’expulsion. Selon que le bébé est haut (station -3 ou -2) ou bas dans le bassin (station +1 ou +2), sa présentation (la direction dans laquelle il regarde) et sa taille, l’expulsion pourra durer en général entre 30 minutes et 2-3h. Les contractions sont aux 2 minutes et durent environ 90 secondes. La maman poussera en général entre 2 et 3 fois sur chaque contraction pour accompagner bébé dans sa descente dans le bassin. Une fois bébé rendu à la vulve, il ne reste plus que quelques poussées afin que la tête sorte. Cette sortie peut s’accompagner d’une petite déchirure du périnée. Parfois lorsque le périnée est très tonique, l’équipe médicale peut proposer une épisiotomie (une incision du périnée afin de faciliter la sortie du bébé). Une fois la tête sortie, les épaules sortent à leur tour. Puis le reste du corps suit sans besoin de pousser.

Le stade 3 : la délivrance

Une fois le bébé sorti, l’utérus arrête de contracter quelques minutes. Puis l’utérus recommence à contracter afin d’expulser le placenta. Les contractions sont moins intenses que celles de l’expulsion, reviennent moins fréquemment et durent moins longtemps. En moyenne, la délivrance intervient dans les 10 à 30 minutes suivant la naissance. Les contractions continueront de revenir au cours des semaines et mois suivants (on les appelle les « tranchées »), de moins en moins fréquemment afin d’aider l’utérus à reprendre sa place et sa taille initiale.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Les cours de préparation à l'accouchement

Les cours de préparation à l'accouchement

Par Équipe Vie de Parents - 28 juin 2017

Pas que l'arrivée d'un bébé soit comme un examen du ministère en secondaire trois... mais... il faut quand même se...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Acheter une assurance en ligne: comment faire?

Acheter une assurance en ligne: comment faire?

Par Emma Labs-Assurance - 25 janvier 2019

Acheter une assurance vie, ce n'est pas toujours la première chose sur la liste. Surtout qu'on n'aime pas trop penser...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
7 trucs pour économiser sur votre assurance-vie!

7 trucs pour économiser sur votre assurance-vie!

Par Emma Labs- Assurances - 22 mars 2019

Collaboration Équipe Vie de Parents et Emma.ca Régler le paiement une fois par an La plupart des compagnies d’assurances vont charger...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2019