ARTICLE

La sexualité en pleine conscience

Faire l’amour en pleine conscience… avez-vous déjà entendu parler du concept?

La pleine conscience est un terme que l’on utilise pour dire que nous sommes concentrés et attentifs au moment présent, aux choses qui nous entourent et à notre ressenti. On utilise parfois l’expression « pleine présence » pour qualifier cet état. Nous en entendons souvent parler en relation avec la méditation. En psychologie, on utilise par exemple la méditation pleine conscience pour amener les gens à réduire leur stress, à prendre contact avec leur corps dans le moment présent et à devenir plus conscient de leurs émotions. La pleine conscience est un outil qui permet de prendre pouvoir sur sa vie en utilisant ce qui se passe dans « l’ici et maintenant » versus tenter de prévoir, anticiper ou organiser des choses qui ne sont pas encore arrivées et qui n’arriveront peut-être pas.

Et le lien avec la sexualité?

Le fait d’être en état de pleine conscience lors des préliminaires peut amener le corps à mieux se préparer à l’acte sexuel. Être attentif aux touchers de l’autre, aux différences de pression, de texture, de chaleur, par exemple, peut favoriser le laisser-aller et la montée de l’excitation. Être vraiment centré sur son corps, ses sensations et le corps de l’autre permet de rester connecté à l’expérience sexuelle et de la vivre pleinement. Nous pouvons ressentir plus intensément les stimuli et arriver à l’orgasme plus facilement. La sexualité se passe d’abord dans le corps, donc lorsque nous écoutons vraiment ce qui s’y passe, nous sommes plus enclins à ressentir les sensations plaisantes et à avoir une expérience sexuelle agréable.

Publicité

Le fait d’être « dans notre tête » à ressasser des phrases négatives telles que : « il ne doit pas voir mon bourrelet, je dois lui donner un orgasme, il/elle pourrait penser que » ou des idées intrusives comme « j’espère que le bébé ne va pas se réveiller, je ne dois pas oublier le lait à l’épicerie, il faut que j’envoie une confirmation de présence à Isabelle » peuvent nous amener à déconnecter complètement du moment présent, des sensations agréables et de l’expérience positive que peut être la relation sexuelle. Elle peut souvent se faire quand même, mais en mode « automatique », voire « détaché », juste parce qu’en couple on se dit « il faut » faire l’amour. Le problème est qu’à long terme, on risque de catégoriser la sexualité comme une tâche sur la liste, une nécessité qui amène un peu de plaisir, sans plus. Pour ceux et celles qui sont plus dans leur tête que dans leur corps, il peut arriver que la connexion aux phrases anxieuses et négatives amène des difficultés au niveau de la réponse sexuelle, par exemple, des troubles érectiles et de l’éjaculation, un manque de lubrification ou une difficulté à atteindre l’orgasme, la dyspareunie.

Comment faire lorsque nous sentons que nous ne sommes pas dans le moment sexuel présent?

  1. Revenez à vos 5 sens : qu’est-ce que je vois qui m’excite en ce moment? Quelle odeur je perçois (chandelle, parfum de l’autre, odeur de savon sur sa peau, etc.), quels sons m’excitent (respiration, mots doux ou plus crus de l’autre), qu’est-ce que je goûte (la peau de l’autre, etc.), quelles sont les sensations liées au toucher (texture, douceur, angles, courbes)?
  2. Respirer de façon consciente. Porter une attention à votre respiration. Est-elle courte, saccadée, prolongée? Prenez le temps de respirer plus en profondeur pour amener une meilleure détente favorable à la réceptivité et à la tension sexuelle.
  3. Ressentez pleinement les sensations en prenant vraiment votre temps. Le fait de ralentir le rythme versus faire une course à l’orgasme permet de remobiliser les sens et de créer une plus grande ouverture aux émotions. C’est une « relation » « sexuelle » : les deux mots sont d’égale importance! Ouste la performance et pleine conscience sur le ressenti.

La pratique de la pleine conscience alors que nous vivons dans une société qui roule très vite et qui demande de faire du multitasking est un excellent moyen de prévenir l’épuisement et l’anxiété. Que ce soit par le yoga, la méditation, le coloriage de mandalas ou la respiration profonde, je vous suggère de prendre le temps d’explorer celle-ci au quotidien, même si vous avez seulement 5 minutes. Finalement, appliquer la pleine conscience à votre vie sexuelle pourrait vous amener à vivre plus pleinement votre sexualité et à en retirer davantage de plaisir.

Valérie Leblanc, sexologue

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La sexualité des nouveaux parents

La sexualité des nouveaux parents

Par France Cassistat, B.A., M.A Sexologue, psychothérapeute
- 19 juin 2017

Êtes-vous nouvellement parents et votre sexualité bat de l’aile? Avez-vous de la difficulté à en parler avec votre partenaire? Vous...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Petites attentions pour raviver la flamme

Petites attentions pour raviver la flamme

Par Valérie Leblanc - 1 mai 2018

Le couple est un peu comme une plante. Il a besoin d’un certain degré de lumière, d’être arrosé assez souvent...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022