ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

12 mois pour retrouver la forme : conseils de pro

Même si la grossesse est une expérience extraordinaire, elle nous fait vivre de grands déséquilibres, autant sur le plan physique qu’émotif! C’est pourquoi il nous faudra un moment d’adaptation et de transition avant de retrouver nos habitudes d’autrefois. Mais comment évaluer notre aptitude à reprendre les activités physiques?

On y va de manière progressive!

En moyenne, les femmes peuvent reprendre un entraînement de façon progressive 30 à 50 jours suivant la naissance de l’enfant selon le type d’accouchement vécu et les recommandations du médecin. Si vous étiez active avant et pendant votre grossesse et que vous avez retrouvé un bon niveau d’énergie, vous pourrez sans doute reprendre votre routine d’entraînement plus tôt. À l’inverse, si votre grossesse vous a contraint à un repos prolongé ou que vous avez choisi de profiter de votre congé de maternité pour vous initier à l’activité physique, il est primordial de commencer en douceur. La clé : écouter son corps, respecter ses limites et demander l’aide d’un spécialiste pour évaluer notre capacité physique post-partum.

Bien choisir notre activité

Avoir un bébé, ça change la vie, on le sait! Comme vos nuits ne seront plus les mêmes et que l’allaitement peut aussi être une source de fatigue, optez pour une activité que vous aimez et qui vous permettra de doser votre niveau d’énergie. Ce n’est donc pas le meilleur moment pour vous lancer dans un entraînement extrême comme une préparation pour votre premier marathon! Misez d’abord sur le plaisir de bouger et fixez-vous des objectifs, ce qui maintiendra votre motivation. En intégrant à votre agenda deux à trois « rendez-vous santé » par semaine, vous verrez apparaître des résultats significatifs à différents niveaux. C’est une bonne idée de vous joindre à un groupe qui vit les mêmes choses que vous : ça vous donne un rendez-vous fixe et ça vous permet d’échanger et de tisser de nouveaux liens, dans cette période où la solitude se fait parfois sentir.

Prudence! Les choses à surveiller

Il est parfois difficile de savoir où se trouve notre limite et de reconnaître quand il faut s’arrêter, surtout quand on n’est pas expert en activité physique. Les signes à surveiller :

– Infection aux seins ou abcès;

– Sensation de lourdeur dans la région pelvienne.

– Saignements excessifs;

– Douleurs anormales à l’exercice;

Si vous observez l’un de ces symptômes, prenez une pause d’activité et allez consulter immédiatement.

Des abdominaux en douceur, priorité au transverse!

De plus, certaines précautions sont à prendre en ce qui concerne le travail des abdominaux, surtout dans le cas où vous auriez une diastase. La diastase est la séparation du droit de l’abdomen (le fameux « six pack ») causée par la distension de celui-ci pendant de la grossesse ou chez les personnes en surcharge pondérale. Ce phénomène touche 30 % des femmes. Plus la diastase est grande, moins les organes internes sont protégés et plus le risque de hernie devient élevé. Les redressements assis sont donc à proscrire et le travail des abdominaux profonds tel que le transverse est à favoriser.

Rééduquer son plancher pelvien

Le plancher pelvien est aussi un ensemble de muscles à ne pas négliger puisqu’il soutient les organes. Celui-ci a été lourdement éprouvé tout au long de la grossesse et pendant l’accouchement; il a donc besoin qu’on lui consacre temps et soins afin de le rééduquer. Il existe même des spécialistes en rééducation périnéale et pelvienne qui peuvent évaluer vos besoins d’exercices ciblés pour que votre plancher pelvien retrouve son tonus.

Lorsque votre plancher pelvien est faible, c’est un peu comme si le ruban adhésif d’une boîte n’était pas assez solide pour soutenir le contenu. Mettriez-vous des objets de valeur dans une boîte dont le fond n’est pas solide pendant votre déménagement?

Des pertes urinaires lorsque vous riez, éternuez, toussez, lors d’un effort, pendant l’exercice ou dans vos activités courantes sont des signes vous indiquant qu’un travail de renforcement s’impose. Pour ce qui est de l’entraînement, allez-y à votre rythme et trouvez des activités sans impact pour limiter la pression à ce niveau.

Comment conjuguer travail, entraînement et enfant?

Une fois le « congé » de maternité terminé, vous avez deux emplois temps plein : travail et maman! Comment trouver du temps pour soi à travers cet horaire fou? Ça prend de l’organisation c’est certain! La bonne nouvelle, c’est que Cardio Plein Air tient compte de votre réalité, en proposant des entraînements tôt le matin, sur l’heure du lunch ou une fois les p’tits mousses endormis.

Visitez leur site web pour découvrir leurs super programmes accessibles aux familles (Cardio-Jogging, Cardio-F.i.t. et Cardio-Poussette), pour consulter les horaires en ligne et pour vous inscrire!

Un article de Cardio Plein Air Sherbrooke

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Plantes médicinales et conseils alimentaires pour prévenir l’épuisement postnatal

Plantes médicinales et conseils alimentaires pour prévenir l’épuisement postnatal

Par Catherine Drouin - 26 juin 2018

En période postnatale, la fatigue est tout à fait normale. Si elle persiste pendant plusieurs mois et devient invalidante, on...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2019