ARTICLE

Un voyage de tortues : une animation qui en dit long

 

Changements climatiques, plastique, forage pétrolier, surpêche, acidification des eaux, tous ces phénomènes poussent nos océans vers un point de bascule. Pourtant, cette histoire est rarement racontée. L’avez-vous déjà entendue?

 

Vous me direz sûrement : « Mais on raconte ça comment cette histoire-là? On commence par où? »

 

Eh bien je me posais la même question… comment puis-je raconter simplement à ma famille, à mes ami.es, à ma petite fille, l’importance de nos océans et de ce qu’ils abritent? Mon problème, d’ailleurs, est souvent de vouloir trop en dire et de rendre le tout trop compliqué!

 

C’est pourquoi nous avons décidé de travailler avec Aardman Animations — les géni.es derrière Wallace et Gromit et Shaun the Sheep, pour créer un court-métrage très touchant, révélant les menaces auxquelles nos océans sont confrontés et l’importance de les protéger.

Publicité

 

L’animation — intitulée Un voyage de tortue — raconte l’histoire déchirante d’une adorable famille de tortues qui tente de rentrer chez elle après une visite chez Mamie, dans un océan menacé par les forages, le plastique, la surpêche… et j’en passe.

 

Le sort des tortues, le sort de nos océans

 

Tout comme cette adorable famille, les tortues marines subissent un stress intense en raison de nos activités industrielles destructrices. Six espèces de tortues marines sur sept sont maintenant menacées d’extinction. Malheureusement, le problème ne se limite pas aux tortues. En fait, de récentes études démontrent que la vie marine s’éteint deux fois plus rapidement que celle sur terre.

 

En gros, nos océans subissent des pressions venant de partout. La dégradation du climat provoque l’acidification et le réchauffement des eaux, ce qui, immanquablement, perturbe l’approvisionnement alimentaire de ceux qui y vivent et endommage les écosystèmes. Mais n’oublions pas la surpêche, le forage, la pollution, etc…

 

Au-delà des frontières nationales, nos océans sont pratiquement sans protection. L’exploitation est autorisée et sévie.

 

OK bon, mais que puis-je faire pour la protection des océans?

 

Selon les scientifiques, nos océans doivent être protégés par un réseau de réserves marines couvrant au moins 30 % de leur superficie. Il s’agirait du minimum vital permettant la restauration de la vie dans nos océans. Ce réseau permettrait aux tortues et autres animaux de se reproduire, de se nourrir et de vivre en toute sécurité.

 

En avril 2020, aux Nations Unies, nos dirigeants auront la possibilité de prendre une décision à ce sujet et d’adopter un traité mondial ambitieux pour la sauvegarde des océans. Comme les scientifiques du GIEC l’ont démontré en 2019, la protection des océans est essentielle pour combattre la crise climatique.

 

Signez notre pétition pour les océans!

 

Marie-Christine Fiset

Greenpeace

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024