ARTICLE

La performance scolaire chez les enfants de 6 à 12 ans

Que signifie réussir sa vie? La réussite de sa vie passe-t-elle par la réussite scolaire? Une chose est certaine, les échecs scolaires et le redoublement d’une année durant son parcours scolaire amènent souvent leurs lots de défis et d’adversités par la suite, et ce, sur une longue période. Plusieurs études ont aussi démontré que les enfants vivant en contexte de vulnérabilité sont d’autant plus à risque d’échouer et de décrocher de l’école de manière précoce. À l’autre extrémité, mettre une pression démesurée sur son enfant peut aussi avoir un effet contraire sur sa performance. Alors, comment trouver l’équilibre entre encourager son enfant à réussir tout en respectant son rythme et ainsi éviter de provoquer de l’anxiété de performance chez l’enfant? Il a plusieurs facteurs d’ordres psychologique, cognitif, environnemental et institutionnel qui favorisent la réussite scolaire d’un enfant. Voici donc quelques pistes de réflexion et de trucs pratico-pratiques:

Publicité

  • établissez une routine du champion! Les enfants ont besoin d’une routine constante, claire, cohérente, concrète et conséquente. Ce sont les 5 C. Elle assure une forme de sécurité et une stabilité dans la vie de l’enfant. Vous retrouvez les 5C dans notre outil sur l’autorité parentale. Cliquez ici;
  • permettez à votre enfant de vivre des réussites en dehors du milieu scolaire en l’inscrivant à une activité sportive ou une activité parascolaire. Si l’école est plus difficile pour lui par moment, son estime sera moins affectée étant donné qu’il aura toujours possibilité de se valoriser ailleurs. Et cela devient une motivation pour persévérer à l’école;
  • soyez actif avec votre enfant.   Par exemple, en grimpant dans un module de jeu au parc de votre quartier, cela permet de développer de nombreux petits muscles qui sont nécessaires à l’exécution de plusieurs tâches qu’il devra acquérir à l’école telles que l’écriture;
  • sortez jouer dehors! L’environnement extérieur est un lieu d’apprentissage unique et exceptionnel. De plus, le cerveau de votre enfant à besoin d’une bonne quantité d’oxygène pour maximiser son potentiel ainsi qu’une bonne «gorgée» de vitamines C et D (gracieusetédu soleil!) pour alimenter son système immunitaire ;
  • favorisez une alimentation saine et équilibrée. Le cerveau de votre enfant a besoin d’un max de vitamines et de nutriments pour bien fonctionner et apprendre. À lui seul, le cerveau consomme 20% de l’énergie nécessaire à notre métabolisme de base, ce qui représente environ plus de 250 calories par jour!;
  • respectez le rythme de votre enfant. La patience est de mise avec les enfants et ils n’ont pas la même vitesse de traitement de l’information que nous.   Il est normal que certains enfants prennent plus de temps à comprendre et intégrer l’information. Rappelez-vous de la fable du lièvre et de la tortue!;
  • mettez en place une bonne routine pour le dodo et assurez-vous qu’il ait un sommeil optimal. Lorsque l’enfant dort, le cerveau joue à «l’archiviste». Durant la nuit, son cerveau classe les informations emmagasinées durant la journée. Cette classification ne peut se faire que dans la mesure où l’enfant a une bonne nuit de sommeil;
  • évitez de faire de longues heures de devoirs et de leçons. Après une journée complète à l’école, mieux vaut raccourcir les moments des devoirs et leçons et répéter cette période selon la capacité d’attention de votre enfant. Par exemple, il est possible d’en intégrer une dans la routine après une période de jeu au retour de l’école et une autre après le souper;
  • diminuez le temps des écrans. De plus en plus d’études démontrent les impacts négatifs de l’augmentation de l’exposition des écrans aux enfants, affectant leurs compétences sociales et leur capacité de concentration. Favorisez le jeu libre et jouez à l’extérieur afin d’assurer une meilleure stimulation de leurs fonctions exécutives et motricité globale;
  • valorisez l’enfant dans tous ce qu’il fait pour lui faire comprendre que vous l’aimez, et ce, peu importe ce qu’il fait.

Être une enfant, c’est être curieux et avoir une volonté d’explorer le monde autour de soi. Il est donc normal qu’un enfant ait plus de difficulté à se concentrer qu’un adulte. D’ailleurs, cette facilité à être distraits leur est bien utile! Elle leur permet d’en apprendre davantage sur une situation et d’absorber l’information, contrairement à l’adulte qui a tendance à se limiter à observer seulement ce qu’il voit ou ce qu’on lui demande de regarder. Le regard que l’on porte sur son enfant a beaucoup d’influence sur comment il se perçoit dans sa propre réussite scolaire et de sa propre vie. N’ayez pas peur de faire face à vous-même! Regardez-vous dans le miroir! La pression que vous mettez à votre enfant ainsi que sur vos propres épaules n’appartient qu’à vous. Chaque enfant est unique et a son propre cheminement. Il est donc primordial de bien faire la différence entre votre histoire et celle de votre enfant. L’important dans tout cela, est le processus et pas nécessairement le résultat. Votre enfant cheminera à sa manière, soyez patient et ayez confiance.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Comment intégrer nos enfants dans la routine des tâches

Comment intégrer nos enfants dans la routine des tâches

Par Équipe rédaction Vie de Parents - 24 mai 2018

On vous l'a répété à qui mieux mieux : les enfants doivent être autonomes! Ils doivent contribuer aux tâches de...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022