ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Penser la garde partagée autrement

Après une séparation, et dans un contexte où la garde partagée est envisagée et envisageable, les parties perdent souvent beaucoup de temps à mener une bataille de chiffres. En effet, avoir accès aux enfants « un nombre égal de jours » devient alors le but ultime. Et si on mettait plutôt le focus sur la notion de temps?

Lorsque survient la séparation, les parents ont tendance à vouloir une garde partagée, selon un modèle 7-7, soit sept jours consécutifs avec chacun d’entre eux. Malheureusement, cette demande se fonde trop souvent sur le désir malsain de vouloir obtenir autant de gain que l’autre partie. Généralement, ce désir ne prend pas en compte tous les tenants et aboutissants de l’exercice d’une garde partagée et on en oublie l’essentiel : passer le plus de temps possible avec nos enfants.

Le temps, c’est tout ce qui compte

Est-ce possible pour vous de partager la même quantité de temps de qualité avec vos enfants que votre ex-conjoint(e)?… Oui? Parfait, voyons comment c’est possible!

En gros, il faut élargir nos champs de « possibles ». Par exemple, sur une période d’un mois, êtes-vous en mesure de déjeuner et de souper autant de fois avec vos enfants que l’autre parent? Oui? Alors, ça fonctionne!

Ce qui importe c’est le temps de qualité passé avec notre progéniture, pas nécessairement le nombre de « dodos » qu’elle fait à la maison de Papa, plutôt que chez Maman. Ce n’est pas un concept sans faille, comme n’importe lequel d’ailleurs, mais il m’apparaît, dans chacune de mes interventions, qu’il permet réellement de recentrer le débat sur l’élément principal en cause, soit le meilleur intérêt de l’enfant.

Si Maman est disponible tous les soirs pour s’occuper des devoirs, mais qu’elle travaille de nuit, peut-être que ses filles ne dormiront chez elle qu’un week-end sur deux, mais au final, elle passera le même « temps » que Papa avec elles, et c’est sur ça, précisément, qu’il faut mettre l’accent.

La garde partagée peut aisément devenir « du temps égal partagé » et, juste là, les parties discuteraient dans un climat beaucoup plus propice au règlement.

Et vous, votre garde partagée, elle ressemble à quoi?

Ce billet comprend du contenu informatif, mais ne constitue en rien un avis juridique et ne remplace en aucun cas les services d’un avocat.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La médiation familiale

La médiation familiale

Par Justine Fortin, Fortin Avocate - 26 septembre 2017

Un couple qui ne fonctionne plus n’est pas tenu de continuer à vivre dans une pareille situation. Par ailleurs, si...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2018