ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Papa et post-partum

La dépression post-partum affecte beaucoup de nouvelles mamans. Ce qui est par contre moins connu, c’est que la dépression post-partum peut également affecter les nouveaux papas. La période du post-partum s’étend de la fin de l’accouchement jusqu’aux premières règles après la grossesse. C’est une période d’ajustements importante, tant chez la mère dont le corps reprend sa forme tranquillement et récupère de l’accouchement, que pour le nouveau papa, qui s’approprie réellement son nouveau rôle. Le nourrisson qui fait son apparition concrète, ne correspond peut-être pas à ce que l’on s’est imaginé. Les 40 jours qui suivent l’accouchement sont une période clé dans la mise en place de la relation parents-enfant. Le post-partum correspond à un trouble de l’ajustement relationnel (père-bébé ou mère-bébé), au moment où l’on doit accueillir le nouveau bébé réel et accepter les différences entre la réalité et le bébé que l’on s’était imaginé.

On compte souvent sur le père pour prendre le relais lorsque la mère ne se porte pas bien et si elle vit un post-partum, mais il faut savoir que le principal facteur de prédiction d’un post-partum chez le père, c’est le fait que la mère souffre déjà de dépression. Si l’on se réfère à la théorie de l’attachement, la période du post-partum correspond au moment de l’accordage primaire du parent et de son nourrisson. En effet, il s’agit d’une période de grands bouleversements à la fois psychiques et familiaux; c’est un moment où le nourrisson et ses besoins prennent le contrôle de votre réalité. Il faut maintenant assimiler les différences entre ce que l’on a prévu ou planifié théoriquement (après avoir lu tout ce qu’il y a à savoir sur les façons de faire pour prendre soin de son enfant) et comment l’enfant manifestera concrètement ses besoins et l’on devra s’ajuster réellement à ce dernier! Pour créer l’environnement de soin, de protection et d’investissement que requiert le nouveau-né, il faut être disponible. C’est au cours des premières semaines de plaisirs et de souffrances partagés que se construisent les liens réciproques, entre le père, la mère et le nouveau bébé, et aussi à ce moment que se tisse le tissu relationnel primaire entre l’enfant et vous (Kaës, 2014). Il s’agit d’un moment de partage d’état affectif entre l’enfant et son parent.

L’important est d’être disponible, de rester dans le moment présent et de respirer, malgré la quantité de changements importants qui bouleversent notre vie. Si vous éprouvez des difficultés lors de la venue de votre nouvel enfant, il est essentiel d’aller chercher de l’aide au sein de votre réseau (parents, amis, professionnels de la santé, sage-femme, etc.) afin de ne pas rester seul avec vos préoccupations. Les problèmes que vous éprouvez ou que vous êtes susceptible d’éprouver sont normaux. Rappelez-vous, l’important est d’accueillir et d’accepter votre enfant dans ce qu’il est, de vous accorder du temps pour vous-même et à votre partenaire de vie, de manière à préserver votre disponibilité mutuelle et idéalement, si vous lisez cet article avant la naissance de votre enfant, reposez-vous avant sa venue!

Trucs & conseils
Vie de Parents

Vie de parents
  • La dépression post partum n'est pas strictement réservée aux femmes: près de 7% des pères en subissent les symptômes dans les trois premiers mois de vie de l'enfant, et ce pourcentage grimpe à 25% pour la période 3-6 mois.

1/1

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2018