ARTICLE

Mon enfant ne mange rien, à l’aide!

 

« Mon enfant refuse de manger, je ne sais plus quoi faire!!! » Dans certaines familles, l’heure des repas est associée à la frustration parentale et à l’anxiété enfantine. C’est la même chose chaque soir : votre enfant arrive à table et Ouache! Il ne veut rien manger. Plusieurs stratégies vous ont déjà été suggérées : négocier, établir un calendrier de motivation, rendre les repas amusants grâce à des jouets et ustensiles ludiques, découper des légumes en forme de ninja… rien n’y fait! Cosette Gergès, de Nutritionnistes en pédiatrie, vous donne 10 idées géniales pour les parents stressés et 10 pour les enfants entêtés!! Sa philosophie? Chacun ses responsabilités!

 

Les 10 responsabilités du parent

  1. Établir un horaire des repas stable et clair.
  2. Offrir des aliments variés et nutritifs la majorité du temps.
  3. Disposer les aliments au centre de la table où chacun peut se servir de ce qui lui plaît.
  4. Ne pas cacher des aliments mal-aimés dans des recettes camouflées.
  5. Cuisiner des repas adorés des petits comme des repas moins appréciés, en alternance. Tout le monde soit y trouver son compte.
  6. Chaque repas, offrir au moins un aliment apprécié des enfants et le laisser en manger.
  7. À l’occasion, on pourra servir différents repas à chaque membre de la famille, dans le cadre d’un souper de restes ou au restaurant.
  8. Ne pas commenter ce qui entre (ou pas) dans la bouche de l’enfant! On garde les discussions agréables.
  9. Dans le même ordre d’idées : pas de compliments parce que l’enfant a essayé un nouvel aliment et pas de réprimande s’il refuse.
  10. Faire confiance à votre enfant sur la quantité : votre rôle est de l’accompagner et de l’aider à découvrir les aliments à son rythme, sans pression. Il doit apprendre à reconnaître ses signaux de satiété.

 

Publicité

Les 10 responsabilités de l’enfant

  1. Je participe dans le choix des recettes.
  2. Je peux accompagner mon parent à l’épicerie et toucher les aliments.
  3. Je décide de si je mange au repas parmi les choix offerts sur la table.
  4. Je décide de quel aliment je goûte, j’essaie ou je refuse.
  5. Je décide de la quantité de ce que je mange.
  6. Si je n’aime pas quelque chose, je dis : « Je n’aime pas ça », poliment.
  7. Je peux cracher discrètement et poliment les aliments que j’ai essayés, mais que je n’ai pas aimés.
  8. Je reste à table même si je ne mange pas, et je participe aux discussions.
  9. Je fais confiance à mes parents, je sais qu’ils vont m’accompagner dans mes découvertes en me respectant.
  10. Si j’oublie mes responsabilités, je demande à mes parents de me les rappeler.

 

Cosette Gergès, Nutritionniste en pédiatrie parfaitement imparfaite.

Nutritionnistes en pédiatrie

 

 

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Mangeur sélectif ou trouble de l’alimentation: comment faire la différence?

Mangeur sélectif ou trouble de l’alimentation: comment faire la différence?

Par Marie-Josée Rainville - 5 juillet 2017

Manger en famille devrait être un moment de plaisir, de partage, social, où l’on profite de la présence des autres....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024