ARTICLE

Les différents rôles du psychoéducateur

Bien qu’on voie habituellement des psychoéducateurs travailler auprès des enfants, des adolescents et de leurs parents, les psychoéducateurs sont habiletés à travailler auprès des clientèles de tous âges, vivant des difficultés comportementales variées (interventions familiales, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, etc.).

Les rôles du psychoéducateur

Le psychoéducateur est un professionnel de la relation d’aide, au même titre qu’un travailleur social ou un psychologue. Toutefois, il a une spécificité dans son travail qui le différencie des autres titres professionnels. Le principal rôle du psychoéducateur est d’évaluer les capacités d’adaptation d’une personne ou d’un groupe de personnes en fonction de son (leur) environnement. Ensuite, il va élaborer un plan d’intervention en y ajoutant des objectifs mesurables et observables afin de pallier aux difficultés d’adaptation. Il va ensuite mettre en place les interventions et les moyens nécessaires afin de développer les capacités d’adaptation de la personne ou du groupe en question. Le psychoéducateur peut aussi agir en tant que rôle-conseil auprès de différents acteurs (éducateurs spécialisés, direction d’école, enseignants, éducateurs en service de garde), sans intervenir directement auprès de la personne qui vit une problématique particulière.

Publicité

Donc, le psychoéducateur peut intervenir dans toute situation où les capacités d’adaptation sont mises à l’épreuve :

  • gestion du stress et de l’anxiété ;
  • gestion des émotions, de la colère et de la frustration ;
  • problèmes de santé mentale et saines habitudes de vie ;
  • développement des pratiques parentales adéquates ;
  • violence conjugale ;
  • gestion de crise/intervention auprès des personnes suicidaires/automutilation ;
  • délinquance ;
  • troubles alimentaires ;
  • déficience intellectuelle/troubles du spectre de l’autisme/déficience physique ;
  • consommation de drogues et d’alcool, jeu compulsif ;
  • développement de l’autonomie ;
  • difficultés scolaires ;
  • opposition ;
  • développement des habiletés sociales ;
  • etc.

Les psychoéducateurs vont généralement utiliser l’approche systémique, psychoéducative, psychodéveloppementale et cognitivo-comportementale pour intervenir auprès d’une personne ou d’un groupe de personnes.

Les milieux de travail du psychoéducateur

Le psychoéducateur peut travailler dans plusieurs milieux : Centres jeunesse/DPJ, Centres de Réadaptation en Déficience Intellectuelle (CRDI), milieux hospitaliers, milieux scolaires, services de garde et CPE, centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD), Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CISSS/CIUSSS, anciennement CLSC), au privé, etc.

La formation et les exigences

Pour porter le titre de psychoéducateur, le professionnel doit être inscrit auprès de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (OPPQ) et avoir un permis de pratique délivré en ce sens. Généralement, les psychoéducateurs ont un baccalauréat en psychoéducation (protégés par la clause grand-père) et une maîtrise en psychoéducation. Le psychoéducateur doit respecter un code de déontologie. D’ailleurs, je vous invite à consulter le site de l’OPPQ pour plus d’informations sur le métier de psychoéducateur : http://www.ordrepsed.qc.ca/.

Attention!

D’emblée, le psychoéducateur n’est pas psychologue. Seuls les psychologues ont les connaissances nécessaires pour faire de la psychothérapie dans leur formation. Sinon, le psychoéducateur peut, après avoir suivi une formation particulière et être inscrit auprès de l’Ordre des psychologues du Québec, s’être fait délivrer un permis en psychothérapie. Donc, si vous souhaitez suivre une thérapie, assurez-vous que le professionnel en relation d’aide que vous consultez ait ce permis.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Comment intégrer nos enfants dans la routine des tâches

Comment intégrer nos enfants dans la routine des tâches

Par Équipe rédaction Vie de Parents - 24 mai 2018

On vous l'a répété à qui mieux mieux : les enfants doivent être autonomes! Ils doivent contribuer aux tâches de...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Lorsque le printemps est signe d’un manque de motivation

Lorsque le printemps est signe d’un manque de motivation

Par Geneviève Harvey-Miville, Les Z’imparfaits - 3 mai 2022

Vous serez d’accord avec nous que c’est lorsque nous entrevoyons le fil d’arrivée que nous ressentons soudainement un manque de...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022