ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Le «sexting»

À différents niveaux, la technologie a influencé notre sexualité au cours de la dernière décennie. Les jeunes sont particulièrement influencées par l’accès presque constant à Internet et aux réseaux sociaux. Les échanges de sextos et de photos à caractère sexuel deviennent affaire courante. À la base, entre deux adultes consentants, il s’agit d’un outil comme un autre pour déclencher le désir et alimenter la sexualité. Toutefois, il y a des éléments à prendre en considération lorsque nous nous adonnons à ce type d’échange, plus particulièrement lorsque les personnes s’y adonnant ont moins de 18 ans. Comme parent, savoir que son adolescent s’adonne à des comportements sexuels peut être angoissant ou malaisant, mais une ouverture et une communication franche sur le thème de la sexualité peuvent vous aider à vivre cette transition positivement. En ce qui concerne les échanges de photos avec nudité et les sextos, voici quelques points pour vous aider:

  • Attention de ne pas aller dans un message réprobateur de type «ne fais pas ça!» Les adolescents aiment parfois briser les règles, cherchent à s’affranchir doucement de leur famille tout en faisant comme leurs amis. Le message d’interdiction à lui seul risque de ne pas donner le résultat escompté;
  • Informez votre jeune sur les risques de ce type de pratique et invitez-le à prendre leurs propres décisions.

Partager des images de nudités de personnes de moins de 18 ans (même de soi-même!) entre dans la catégorie de pornographie juvénile. Par exemple, deux jeunes de 16 ans pourraient se faire accuser criminellement de posséder ce genre de matériel à caractère sexuel, même s’ils sont en couple et qu’il n’y a qu’eux sur les photos. Pour ce qui est des sextos écrits, certaines nuances peuvent y être accordées si les deux personnes sont dans une relation en accord avec la loi sur le consentement sexuel. Dans ce genre de situation, il n’y aurait pas systématiquement d’accusations portées et cela dépendrait des risques et du contexte.

Selon une étude menée par l’université du New Hampshire aux États-Unis, 7 % des arrestations pour pornographie juvénile sont faites sur des jeunes de 17 ans et moins.

  • Plutôt que de prendre une approche autoritaire, mettez l’accent sur le consentement réel à s’engager dans des comportements sexualisés et sur le fait que la confidentialité des données en ligne n’est pas toujours garantie. Nous n’avons qu’à penser aux «hackers» qui ont publié les photos osées de plusieurs vedettes américaines ou plus près de nous, dans une petite ville de l’est du Québec où des jeunes d’une école secondaire ont été arrêtés parce qu’ils échangeaient des photos de d’autres élèves entre eux ; cliquez ici
  • Démontrez à votre adolescent que vous comprenez qu’il a une curiosité face à la sexualité et qu’il est normal qu’il explore (même si cela peut vous confronter dans votre vision de lui comme encore un enfant), puis mettez l’accent sur une approche de confiance;
  • Tentez d’éduquer votre adolescent sur l’importance du respect de soi et de l’autre dans la sexualité pendant et après la relation. Expliquez par exemple, que même lorsque vous vous séparez de votre amoureux, il est essentiel de protéger son intimité et que les échanges à connotation sexuelle qu’ils ont faits ne regardent qu’eux. Vous pourriez en profiter pour parler du thème de la «vengeance porno»;
  • Adoptez un rôle de conseiller et de guide sans entrer dans une intrusion trop brusque. À l’aide d’un article de magazine, d’une émission de télé ou d’une capsule web par exemple, vous pourriez introduire le thème de la sexualité et prendre le pouls de ce qui se passe dans la vie de votre jeune. Vous pouvez vérifier où il se trouve dans sa réflexion et l’accompagner, à son rythme, dans son cheminement.

À la période d’entrée dans la sexualité, si intime et personnelle soit-elle, les parents ont un rôle d’éducation et de protection à jouer (protéger la santé, les grossesses non désirées et l’intégrité physique). Ils ont aussi, selon moi, la possibilité de conscientiser leurs enfants sur l’importance de choisir une sexualité qui leur plaît, qui leur convient vraiment et qui est axée sur le respect et le plaisir.

Sources :
Loi sur l’âge de consentement sexuel
Loi sur la pornographie juvénile
Sex & Phychology

Trucs & conseils
Vie de Parents

Vie de parents
  • N’ayez pas peur d’aborder le sujet de la sexualité avec votre ado. Certains jeunes vont vous aborder d’eux-mêmes, d’autres non, il est alors important que vous preniez l’initiative de le faire dans ce cas.
  • Utilisez l’humour pour aborder le sujet de la sexualité avec votre ado. Cela peut détendre l’atmosphère et diminuer le malaise durant la conversation.

1/2

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La sexualité dans les médias, comment orienter la discussion avec nos ados

La sexualité dans les médias, comment orienter la discussion avec nos ados

Par Valérie Leblanc - 23 mai 2018

L’éducation à la sexualité est un sujet qui soulève de nombreuses interrogations et qui, selon le niveau d’aisance de la...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2018