ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Le portage

Le portage ergonomique

Un portage qui est efficace se doit tout d’abord d’être ergonomique. Cette méthode doit donc être exécutée dans le plus grand respect des normes établies par le BCIA et Santé Canada, dans le cadre du programme de sensibilisation à hauteur de bisous.

Pour ce faire, l’objet utilisé pour procéder à l’activité doit respecter la physiologie et la physionomie du porteur et de l’enfant. Il se doit d’être confortable et sécuritaire tout en répartissant adéquatement le poids sur les épaules et les hanches du porteur.

Bras demeurent libres, possibilité de jouer avec ses mains et les porter à sa bouche

Colonne arrondie

Bassin basculé vers l’arrière

Genoux

Haut des fesses fléchi

Chevilles demeurent dans l’axe du tibia et du fémur

Le portage  et son environnement

Le portage est un excellent moyen de continuer à créer des liens avec le bébé après la proximité connue pendant la grossesse. En portant l’enfant dans un porte-bébé, le porteur est en mesure d’entendre tous les sons et sa respiration. Les enfants qui sont transportés de cette manière ont tendance à rechercher davantage l’allaitement maternel, ce qui contribue également à maintenir la production de lait de la mère.

Comme l’enfant est transporté dans un autre  environnement, le son du rythme cardiaque et la chaleur du corps du porteur sont apaisants et auto régulants pour le nouveau-né. Étant donné que le bébé est très près du porteur, davantage d’interactions seront créées. Comme l’enfant tente d’imiter le comportement du porteur, il est possible que cela influe également sur la rapidité de son développement.

Les bénéfices du portage

Le portage ergonomique permet une meilleure stabilisation du tronc. Il favorise le contrôle de la tête et diminue les risques de plagiocéphalie et de RGO (reflux). Porter son enfant permet également de diminuer la surcharge sensorielle aux niveaux auditif, visuel et vestibulaire en amenant une concordance visuelle entre les stimuli et l’environnement.

Ainsi, on retrouve de grands avantages à porter son enfant sans oublier l’apport significatif que peut apporter le père lors de cette activité.

Selon une étude réalisée par une équipe de pédiatres en 1986 à Montréal, 43 % des enfants qui étaient portés pleuraient et s’agitaient moins que les autres enfants. Il a également été démontré que le contact peau à peau améliore la stabilisation des fonctions physiologiques du nouveau-né.

L’enfant est plus organisé

L’environnement de l’utérus régule automatiquement les systèmes du bébé. La naissance perturbe temporairement cette organisation. Rapidement, le bébé reçoit une aide extérieure à l’organisation de ces systèmes. En prolongeant l’expérience utérine, les parents, grâce au portage, fournissent un système de régulation externe qui équilibre les tendances irrégulières et désorganisées du bébé. La rythmique de marche de la mère (ce que le bébé a ressenti pendant neuf mois), rappelle au bébé l’expérience vécue avant sa naissance. Ce rythme familier réapparaît maintenant dans le portage et apaise bébé. Comme un autre régulateur biologique, le bébé détecte la respiration rythmique de la mère. Simplement dit, les rythmes parentaux réguliers ont un effet équilibrant sur des rythmes irréguliers du nourrisson.

L’enfant apprend plus

L’enfant qui ne pleure et ne s’agite pas, passe plus de temps dans un état de vigilance calme. Cet état comportemental permet à l’enfant de mieux interagir avec son environnement. Il peut être appelé l’état optimal de l’apprentissage pour un bébé. Les chercheurs ont également rapporté que les bébés dans cette condition améliorent leurs vigilances visuelles et auditives.

Cet état permet également aux parents une meilleure occasion d’interagir avec leur bébé. Dans un mode de portage, l’enfant a une vue de son environnement à 180o et est capable de scanner son monde. Il apprend à choisir ce qu’il souhaite regarder ou non.Cette capacité à faire des choix favorise l’apprentissage.

L’enfant est humanisé

L’enfant voit ce que la mère ou le père voit, entend ce qu’il entend, et à certains égards ressent ce qu’il ressent. Le bébé est porté à devenir plus conscient des visages, de la marche, des rythmes et des odeurs de ses parents. Il apprend toutes les expressions subtiles du visage, du langage du corps, des inflexions de la voix, de la respiration et des émotions du porteur.

La proximité augmente l’interaction et le bébé peut constamment apprendre à être humain. Il est plus exposé et impliqué dans ce qui se passe autour de lui.

L’enfant est plus intelligent

Les expériences environnementales stimulent les connexions synaptiques qui aident le cerveau à croître et à se développer. Ainsi, le portage favorise le développement neurologique de l’enfant. L’enfant est intimement impliqué dans la vie des parents, il est exposé et participe à des stimuli environnementaux que le porteur choisit. Il participe aux activités du porteur, ce qui encourage son cerveau, toujours en développement, à emmagasiner plusieurs expériences, appelées modèles de comportement. Ces expériences entreposées dans la bibliothèque neurologique de l’enfant peuvent être relancées lorsque le bébé est exposé à une situation similaire.

Les bébés en portage sont souvent plus attentifs en répondant aux conversations des adultes. Le portage favorise le développement de la parole. Compte tenu de sa position par rapport à la bouche et aux yeux du porteur, l’enfant est plus impliqué dans les conversations. Il ap- prend une leçon de communication qui est précieuse, la capacité à écouter.

Les sons ambiants normaux, tels que les bruits des activités quotidiennes, peuvent soit avoir une valeur d’apprentissage pour le nourrisson ou le déranger. Si le bébé est seul, les sons peuvent lui faire peur. Si le bébé est porté, ces sons ont une valeur d’apprentissage. Le parent filtre ce qu’il perçoit comme étant impropre pour le bébé et donne à l’enfant un sentiment de réconfort lorsque ce dernier est exposé à des sons et des expériences inhabituelles.

Les bénéfices du portage par le père

L’enfant qui se blottit contre le cou du père a une tout autre impression. Les bébés entendent non seulement avec leurs oreilles, mais aussi à travers la vibration de leurs os crâniens. En plaçant sa tête près des cordes vocales du père, l’enfant sentira les bourdonnements plus graves de sa voix. Ceux-ci calment le bébé et favorisent son sommeil. La respiration chaude des parents sur la tête de l’enfant, qu’on appelle souvent le souffle magique, procure aussi ce réconfort que l’enfant recherche avant de s’endormir.

Un tout autre portage

Le père a une cadence et une façon de porter parfois différentes de celles de la mère, que l’enfant apprend à apprécier. Le contact peau à peau est aussi à favoriser. La combinaison du rythme cardiaque, le mouvement de la poitrine du porteur, en plus de la sensation de la respiration, introduiront le bébé à l’unicité d’être porté par son père.

Les bénéfices pour les parents

Un père qui porte son enfant et qui applique les méthodes d’accalmies permet un certain repos à la mère, surtout lorsqu’il s’agit d’un enfant ayant des exigences particulières. En fait, tout en aidant à prévenir la mère de l’épuisement, le père en retire aussi un grand bénéfice: un sentiment de complétude et un lien père/enfant qui est souvent réservé à la mère son enfant.

Les différents types de portage

Plusieurs types de portage existent afin de répondre aux différents besoins de la vie quotidienne ainsi qu’aux besoins de l’enfant. Certains types sont à privilégier à un certain âge ou lors de certaines activités.

Le portage sur le ventre

Ce type de portage permet d’offrir au bébé une continuité naturelle à la grossesse en plus d’être pratique pour l’allaitement. Cette méthode facilite le transport et permet d’accomplir des tâches ou des activités quotidiennes en proximité avec son enfant.

Le portage sur le côté

Il s’agit d’une technique plus instinctive et spontanée. L’enfant s’agrippera au porteur et lui permettera d’avoir un champ de vision qui satisfera sa curiosité. Le porte bébé communément utilisé pour ce faire est le l’écharpe de type «sling».  L’asymétrie de la position doit être bien maintenue par un ajustement approprié du «sling».

Porter sur le dos

Le portage au dos permet d’avoir une grande liberté de mouvement et une bonne répartition du poids de l’enfant. Ce dernier est dans le sens du déplacement et sa position lui permet d’avoir un bon champ de vision. Il faut toutefois attendre autour de 8 mois d’âge et que l’enfant puisse maintenir la position assise seul (sans stabilisation par des objets externes) pour pouvoir porter son enfant au dos de façon sécuritaire.

 

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2018