ARTICLE

Difficultés scolaires et motivation

Dans la grande liste des troubles, on retrouve une catégorie qui sont les troubles d’apprentissage. Cette catégorie regroupe en fait des troubles qui ont un impact sur l’apprentissage et le cheminement scolaire de l’adolescent. Parmi ceux-ci, on trouve notamment la dyslexie, le TDA/H, le trouble du langage. Par contre, ce n’est pas parce que votre enfant ne présente pas de trouble à proprement parler qu’il n’éprouvera pas de difficultés à l’école. De plus en plus, on parle de type d’apprenant : certains enfants ont besoin d’apprendre dans l’action alors que d’autres n’ont aucune difficulté à s’adapter au système scolaire actuel.

Si votre adolescent présente des difficultés à l’école, que ce soit en raison d’un trouble ou non, il est fort probable que sa motivation ne soit pas à son meilleur. Lorsque vous constatez une baisse de la motivation ou un manque d’intérêt de votre adolescent pour l’école, il est important de d’abord regarder avec lui quelle en est la cause. Laissez-le vous exprimer sa vision de l’école et de ses apprentissages. Laissez-le mettre des mots sur la façon dont il se sent lorsqu’il échoue ou lorsqu’il rencontre une difficulté. Vous serez ainsi mieux outillé pour l’aider en fonction de ses besoins ou encore de recadrer sa vision de l’école.

À l’adolescence, l’attitude peut changer. On acquiert de plus en plus de liberté, mais avec cette liberté viennent les responsabilités. Pour certains adolescents, il peut être difficile de composer avec les deux : enivrés par leur liberté, ils omettent de s’acquitter des responsabilités qui viennent avec et c’est là que la motivation pour l’école (qui représente souvent LA responsabilité) en prend son coup.

On vous propose ici 4 attitudes à adopter pour aider votre ado à surmonter les difficultés qui peuvent se présenter à lui à l’école et affecter sa motivation :

Votre ado ne voit pas la pertinence de faire ses travaux et devoirs…

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi votre ado ne fait pas ses travaux et devoirs d’autant plus que lorsqu’il vieillit, il est plus difficile en tant que parent d’assurer un suivi rigoureux sur ce que fait l’ado ou non.

Parfois, il peut ne pas voir la pertinence de faire cela puisqu’il réussit déjà bien selon lui. Il arrive également que le contexte des devoirs à la maison n’est pas très agréable. Lorsque les enfants vieillissent, on a tendance à leur donner plus de responsabilités, mais il ne faut pas négliger qu’ils acquièrent également plus de liberté et cela se traduit également pour les devoirs. Les ados ont besoin d’avoir leur espace à eux et peut-être que le fait de faire les devoirs à la table de la cuisine pendant que les parents préparent le souper ne leur convient plus. Il se peut aussi que les devoirs sont d’une platitude rare comparativement à d’autres activités. L’omniprésence de la technologie peut d’ailleurs constituer une source de distraction assez importante.

Ainsi, avant de prendre quelque mesure que ce soit pour vous assurer que votre ado fasse ses devoirs, il est important de d’abord regarder avec lui quelle en est la cause. Laissez-le vous exprimer sa vision de l’école et de ses apprentissages. Laissez-le mettre des mots sur la façon dont il se sent lorsqu’il échoue ou lorsqu’il rencontre une difficulté. Vous serez ainsi mieux outillé pour l’aider en fonction de ses besoins ou encore de recadrer sa vision de l’école et de la pertinence des devoirs.

Si ce n’est déjà fait, il peut être intéressant d’aménager, AVEC VOTRE ADO, un petit coin invitant et à son image dans la maison où il pourra faire ses devoirs en paix. Assurez-vous toutefois qu’aucune source technologique qui pourrait le distraire n’est à portée de main lorsque votre ado étudie à cet endroit.

Votre ado n’est plus un enfant. Ainsi, sa capacité de raisonnement est plus développée. Plutôt que de vous obstiner avec lui, discutez avec lui des devoirs et des responsabilités. Montrez-lui que vous lui faites confiance et que vous comprenez qu’il n’aime pas faire ses devoirs. Essayez de trouver ensemble des exemples concrets où les devoirs pourront avoir été pertinents.

Ce n’est pas parce que votre ado n’est plus un enfant qu’il faut tout d’un coup cesser de l’encourager et de le féliciter. N’hésitez pas à renforcer les bons comportements qu’il prend (p.ex. aller faire ses devoirs en arrivant de l’école) et les idées qu’il met en place pour s’organiser.

Parfois, votre ado peut ne pas faire ses devoirs tout simplement parce qu’il les associe à une pression désagréable, ce qui est d’autant plus vrai quand l’enfant a de la difficulté à l’école. Les parents ont toujours à cœur la réussite de leurs enfants, ce qui est louable, mais cela peut parfois avoir plus de conséquences négatives qu’on le pense sur la façon dont ils agissent auprès de ceux-ci. Diminuez vos attentes envers votre enfant et laissez-le apprendre de ses erreurs plutôt que de renchérir à coups de « j’te l’avais dit » si votre ado n’a pas une bonne note. Le fait de laisser l’adolescent se responsabiliser et faire face à ses échecs l’amènera davantage à se mobiliser. Ainsi, devant une difficulté, plutôt que de sermonner, assoyez-vous avec votre ado pour voir avec lui ce qui n’a pas fonctionné et ce qu’il pourrait faire la prochaine fois pour que ça aille mieux.

Votre ado a de la difficulté à se concentrer…

Différents facteurs peuvent faire en sorte que votre ado a de la difficulté à se concentrer : le manque de sommeil, le manque d’activité physique, l’anxiété, problèmes de concentration objectivités, etc.

Pour ce qui est du manque du sommeil, les statistiques montrent que les adolescents ne dorment généralement pas suffisamment. En effet, pour différentes raisons qui peuvent être physiologiques, les adolescents ont souvent tendance à se coucher trop tard et donc, en paient le prix le lendemain matin et durant la journée. Conséquemment, s’il a passé la journée en étant fatigué, les chances qu’il le soit encore à la fin de celle-ci sont assez élevées. Il ne lui reste donc que peu d’énergie à consacrer à ses devoirs. Assurez-vous donc d’établir et de maintenir une certaine routine de sommeil pour préserver le niveau d’éveil de votre ado.

L’activité physique est également un élément clé pouvant influencer le niveau de concentration de votre ado. L’omniprésence des technologies n’aide pas non plus à favoriser un mode de vie actif. La plupart des enfants ne font pas suffisamment d’activité physique et cela est également le cas des adolescents. Ainsi, sans nécessairement faire faire du sport intense à votre ado peu de temps avant d’aller se coucher, il peut être intéressant de vous assurer qu’il a son lot d’activité physique dans une journée notamment en regardant avec lui ce qui l’intéresse et en l’y inscrivant. Les effets bénéfiques de l’activité physique sur la concentration ne sont plus à prouver.

Certains adolescents éprouvent physiologiquement des problèmes de concentration, et ce, sans qu’on puisse identifier une cause externe. C’est le cas notamment de ceux qui présentent un TDA/H ou un autre trouble d’apprentissage. En effet, chez les ados avec un TDA/H, la concentration est très difficile mobiliser et à maintenir. Ainsi, votre ado n’a probablement plus d’énergie lorsque vient le temps de faire ses devoirs, car il l’a toute mise pour s’assurer de bien écouter en classe. C’est sensiblement le même phénomène qui se produit avec les ados présentant d’autres types de troubles d’apprentissage. Ceux-ci ayant mis beaucoup d’efforts au courant de la journée pour écouter et comprendre la matière présentée, ils sont épuisés à la fin de la journée donc ne sont plus disposés à faire leurs devoirs efficacement. Dans le cas où votre enfant prend une médication pour sa concentration en classe, il est important de savoir que l’effet de celle-ci n’est plus aussi forte à la fin de la journée, ce qui peut rendre la période des devoirs plus longue et fastidieuse. Dans ces cas, il peut être bien de faire une coupure entre la fin de la journée d’école et le moment des devoirs. Par exemple, votre enfant pourrait participer à une activité parascolaire qui lui permettrait de se changer les idées et de faire le plein d’énergie.

Plusieurs autres causes peuvent expliquer les difficultés de concentration. Prenez un moment avec votre ado pour voir avec lui ce qu’il trouve difficile dans le fait de se concentrer et surtout demandez-lui s’il utilise actuellement des trucs pour s’aider et si ça fonctionne pour lui. Cela vous permettra d’orienter votre intervention auprès de lui pour mieux l’accompagner dans ses travaux, tout en lui laissant la pleine responsabilité de ceux-ci.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Apprendre à s’impliquer et performer au secondaire

Apprendre à s’impliquer et performer au secondaire

Par Fannie Robert - 14 juin 2017

Les capacités d’apprentissage étant différentes d’une personne à l’autre, il est possible de constater que certains enfants n’ont pas besoin...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022