ARTICLE

Conduite et cannabis : questions-réponses!

La légalisation du cannabis a beaucoup fait jaser cet automne, c’est le moins qu’on puisse dire. Évidemment, comme adulte, vous savez bien que ce n’est pas parce qu’un produit est légal qu’il est inoffensif. À preuve : les conséquences liées à l’alcool au volant sont dévastatrices. C’est pourquoi Vie de Parents et la SAAQ ont décidé de faire équipe afin de répondre à vos questions, afin de vous aider à entamer la discussion en famille! Et, après tout, c’est un excellent rappel pour nous aussi, conducteurs adultes. 😉

Quels sont les effets du cannabis sur la conduite? C’est vraiment dangereux?

Oui, absolument. Comme toute substance qui a des effets sur le cerveau, le cannabis nuit à la conduite. Quand on parle de « facultés affaiblies », ce n’est pas pour rien : baisse de vigilance, concentration altérée, réflexes diminués, mauvaise coordination, temps de réaction plus long, jugement affecté… Conduire sous l’effet du cannabis double le risque d’accident de la route.

Publicité

Concrètement, qu’est-ce que ça veut dire?

Pour vous donner des exemples concrets (parce qu’autant pour vous que votre ado, ça aide d’avoir des faits), on parle de ne pas remarquer les panneaux de signalisation, de faire une sortie de route, d’avoir du mal à demeurer au centre de la voie, d’effectuer des dépassements non sécuritaires, de freiner tardivement ou d’avoir de la difficulté à réagir à une situation d’urgence à cause de nos réflexes qui sont altérés.

Si on se fait arrêter et que les policiers nous soupçonnent d’avoir consommé, que se passe-t-il?

Les policiers peuvent soumettre le conducteur à des épreuves de coordination de mouvements sur le bord de la route : test de mouvement des yeux, test de la démarche, test d’équilibre. Ces tests sont un motif suffisant pour mettre quelqu’un en état d’arrestation et l’emmener au poste de police pour qu’il subisse une série de tests plus poussés.

Disons qu’un conducteur est arrêté et amené au poste de police. Quel genre de test passera-t-il là-bas?

Il rencontrera un policier spécialisé, un expert en reconnaissance de drogues, qui examinera, entre autres, son pouls, sa température corporelle, sa tension artérielle, ses yeux (en portant attention à la taille des pupilles), l’intérieur de ses narines et de sa bouche, son tonus musculaire, etc. Le policier pourra aussi demander un prélèvement de salive, d’urine ou de sang. Depuis le 18 décembre 2018, un échec à ces tests entraîne une suspension immédiate du permis de conduire pour 90 jours.

Existe-t-il une limite légale pour le cannabis dans le sang, comme pour l’alcool?

Oui. En vertu du Code criminel, il est possible d’être arrêté et condamné pour avoir conduit avec un taux de cannabis (THC) égal ou supérieur aux taux suivants :

  • 2 nanogrammes de THC par millilitre de sang
  • 5 nanogrammes de THC par millilitre de sang
  • 2,5 nanogrammes de THC par millilitre de sang, combiné à un taux d’alcool égal ou supérieur à 50 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang

Quelles sont les sanctions pour capacité de conduite affaiblie?

Évidemment, les sanctions seront établies au cas par cas, mais l’important à retenir, c’est qu’elles sont très sévères : casier judiciaire, amende minimale de 1 000 $, perte du permis pour au moins un an, inscription obligatoire au Programme d’évaluation et de réduction du risque de conduite avec les capacités affaiblies, inscription obligatoire au Programme antidémarreur, peine d’emprisonnement.

Conduire est un privilège qu’on a tendance, même en tant qu’adulte, à prendre pour acquis. Or, pour parler en langage ado, on peut se rapporter aux bonnes paroles de l’oncle de Spiderman : « Avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités ». C’est notre rôle de parent de sensibiliser nos ados aux responsabilités qui viennent avec le privilège de conduire un véhicule et la magnifique liberté que ça leur donne!

Vous voulez avoir plus d’infos? C’est par ici : saaq.gouv.qc.ca/drogues

Voici en complément un article créé par l’équipe de Familiprix et Vie de Parents.

Source : Société de l’assurance automobile du Québec

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Trouble du jeu vidéo : L’OMS va de l’avant

Trouble du jeu vidéo : L’OMS va de l’avant

Par Geneviève Harvey-Miville - 19 janvier 2018

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) débute l’année du bon pied en annonçant qu’elle reconnaîtra maintenant l’obsession des jeux vidéo...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024