ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Concevoir : quand c’est plus long que prévu

Tu te souviens, il y a quelque temps, toi et ton chum vous vous êtes dit : « Ça y est, on est prêts, on fait un enfant! On sent que c’est le bon moment, qu’on est rendu là… » Tu as arrêté la contraception, peut-être même as-tu attendu le fameux trois mois, le temps que ton système se « réajuste ». Le premier mois, ça n’a pas fonctionné, vous étiez un peu déçus, peut-être. Les mois s’enchaînent, peut-être t’es-tu demandé combien de fois tu as dû annoncer à ton amoureux que tu avais tes règles… Et de voir dans son regard de la tristesse, mais aussi de la force, pour te soutenir.

Pourtant, concevoir, ça semble simple… pour les autres!

Ton entourage commence à te questionner, peut-être même à suggérer que tu y penses trop ou pas assez. Facile à dire. T’essaies de pas trop t’en faire, de garder la magie avec ton conjoint. On te dit même d’en profiter pendant que vous n’avez pas d’enfant… Euh, même pas besoin de répondre à ça! On te demande si tu as des enfants, si t’en veux. Les gens sont gentils, c’est pour engager une conversation, mais toi, ça te met la pression et ça t’attriste aussi, certains jours. Ce n’est pas un sujet tabou, c’est juste que ce l’est pour toi, en ce moment.

C’est difficile de vouloir quelque chose si fort et de ne pas l’obtenir malgré tes efforts, sans savoir si, un jour, ça fonctionnera. Et ça t’effraie, c’est normal.

À toi qui me lis, j’ai été dans ta situation, je compatis avec toi. Ce n’est pas ta faute ni celle de ton conjoint, ni même celle de la vie. T’as le droit d’être en colère, d’être triste. On dit que la première année d’un enfant c’est difficile, dans votre cas, ça commence plus tôt. Tu as plutôt hâte d’y arriver toi, à ces nuits difficiles.

En attendant que la médecine puisse t’aider à voir s’il y a une « cause », voici quelques pistes pour toi.

Accorde-toi du temps

Fonder une famille, c’est un gros projet. Facile d’y mettre toute son énergie et de s’y perdre. À la base, il y a deux personnes qui s’aiment et qui se choisissent. C’est bon et sain d’avoir du temps pour soi et du temps en couple.

Ton amoureux, parle-lui

Vous êtes une équipe, mais vous vivez cela différemment, c’est normal. C’est beaucoup d’émotions, plein de questions. Je généralise peut-être, mais les femmes sont souvent proactives et ont plus de facilité à exprimer leurs émotions. Même si ton chum n’amène pas d’idées ou qu’il n’a pas le goût d’en parler, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas impliqué, concerné.

Diminue le stress

Essaie de te mettre à l’horaire chaque semaine pour faire quelque chose qui te détend. Si tu es capable, idéalement tous les jours, prends quinze minutes pour lire, prendre une tisane, méditer, faire de l’exercice.

Des alliés santé

Un acupuncteur peut t’aider à régulariser ton cycle, rendre ton ovulation plus forte et t’aider à créer un milieu utérin plus favorable à la nidation. Elle peut aussi t’aider à traverser cette période avec l’esprit plus zen.

S’il y a eu des chutes, des chirurgies au niveau du bassin, des fausses couches, des infections à répétitions, l’ostéopathie pourrait t’aider à rétablir l’équilibre au niveau des structures. En fait, l’ostéopathe peut t’aider en travaillant entre autres sur la mobilité des structures osseuses en lien avec le système reproducteur.

Adopte de saines habitudes de vie

C’est un bon moment de prendre de bonnes habitudes de vie. Une naturopathe peut t’aider à prendre un virage santé, à mieux comprendre ton cycle ou te suggérer des aliments à favoriser, des plantes ou des suppléments adaptés à ta situation.

Je te souhaite sincèrement que ça fonctionne pour toi. C’est éprouvant pour un couple, mais ça prend clairement une bonne communication pour passer par là. Il y a plein de manières de fonder une famille. Au final, chaque histoire de famille est différente et c’est beau ainsi. Je suis certaine que ton histoire préférée, un jour, ce sera celle de TA famille et que ton ou tes enfant(s) adoreront l’entendre.

Chez nous, notre histoire, c’est un gros hit!

Sophie Roy, Naturopathe et masso-kinésithérapeute

 

 

 

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Petit guide pour supporter un couple infertile

Petit guide pour supporter un couple infertile

Par Catherine Drouin - 6 mars 2018

Actuellement, un couple sur six serait touché par l’infertilité. La problématique, pourtant fréquente, reste souvent taboue. Les couples affectés s’isolent...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2019