ARTICLE

Combien de dodo(s)?

… ou l’importance de la sieste chez les enfants d’âge préscolaire

Le deuxième sujet le plus « brûlant » concernant les bébés et jeunes enfants (après les NUITS bien sûr) c’est LES SIESTES. On entend parfois cette maman-licorne qui nous raconte que ses enfants dorment magiquement la nuit ET le jour, et que tout va bien depuis le début. Bon. Passons. On a aussi, à l’opposé, une grande vague de ce que les mamans appellent de « petits dormeurs », c’est-à-dire, des enfants qui n’aiment pas beaucoup dormir et préféreraient jouer toute la journée que se coucher dans une pièce sombre et sans jouets!

Or, un bébé, moins il dort, moins il dormira, en général. Un enfant surexcité est souvent un enfant fatigué. Et Dieu sait que le sommeil a de multiples avantages (non non, je ne parle pas de pouvoir se mettre du vernis à ongles pendant une longue sieste, quoique…) pour le développement de votre chouchou. Il est donc important de faire des siestes une priorité. Évidemment, vous êtes libres de les faire dans différents contextes, selon différentes méthodes, le tout, en accord avec vos valeurs parentales.

Publicité

Cela dit, tentez de ménager du temps pour donner l’opportunité à vos enfants de dormir suffisamment le jour selon leurs besoins :

  • 0-4 mois : bébé confond le jour et la nuit et dort beaucoup, souvent assez facilement.
  • 4-6 mois : bébé a besoin de 3-4 siestes espacées dans la journée.
  • 6-9 mois : on maintient 2-3 siestes, une le matin, une en après-midi et une avant le souper.
  • 9-15 mois : la troisième sieste tend à disparaître pour n’en conserver que deux.
  • 15-18 mois : une sieste de deux heures après le dîner.
  • 18 mois-4 ans : une sieste de une heure ou une heure trente en début d’après-midi.
  • 4-6 ans : possibilité de faire la sieste la fin de semaine ou de façon occasionnelle au besoin.

Évidemment, tout est relatif. Mais il faut savoir que l’établissement d’une routine et des conditions de sommeil favorables aideront vos enfants à apprécier leur temps passé au lit. Aussi, vous pouvez le laisser plus longtemps au lit même s’il est réveillé, surtout bébé, pour qu’il ait la chance de se rendormir de lui-même et, éventuellement, qu’il puisse accumuler les périodes de sommeil jusqu’à dormir une heure ou deux pour une sieste optimale. Les bébés ont des cycles de sommeil très courts (30-45 minutes) et pour les enchaîner, il faut éviter qu’ils soient stimulés par la présence d’un parent à la fin d’un cycle de sommeil.

On ne vous dit pas quoi faire ni comment le faire, mais le message ici est : PRIORITÉ SOMMEIL. Un enfant reposé est disposé à entreprendre plein de nouvelles activités et aborde ses nouveaux apprentissages avec une joie immense. Après ça, si les siestes sont votre Everest (ça arrive!), n’hésitez pas à chercher des ressources! Il y a des livres à la tonne sur le sujet, mais aussi des psychoéducateurs ou infirmières spécialisées en sommeil qui peuvent vous donner les conseils qui vont changer votre vie et celle de votre petit dormeur!

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Fais dodo!!

Fais dodo!!

Par Marie Eve M. Themens, Éducatrice Spécialisée - 8 juin 2020

Le sommeil… ce précieux… Celui-là même qui diminue ou disparaît lorsque bébé vient combler notre bonheur. Celui qui est entrecoupé...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Sommeil de qualité et relaxation avec la valériane

Sommeil de qualité et relaxation avec la valériane

Par Dr Éric Simard - 29 mars 2022

Caractérisée par des fleurs blanches en bouquets et introduite d’Europe, l’usage de la valériane remontrait à l’époque de Cro-Magnon. Cette...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022