ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Fais dodo!!

Le sommeil… ce précieux…

Celui-là même qui diminue ou disparaît lorsque bébé vient combler notre bonheur. Celui qui est entrecoupé de pleurs, de boires, de changements de couche. On pense qu’on ne pourra plus jamais… jamais dormir une nuit complète.

 

Avec le temps, on se crée une belle routine. On a le bonheur de retrouver les bras de Morphée de plus en plus souvent.

 

Mais… quoi? Vers l’âge de 3-4 ans, notre petit bébé devenu enfant nous refait le coup des nuits blanches… Pleurs, pipi au lit, boire de l’eau

 

« Comment est-ce possible? » Vous direz-vous?

 

Eh oui, c’est possible. Vers cet âge, le petit se rend compte de bien des évènements dans sa vie. Il se détache de ses parents. Apprends l’autonomie. Les peurs s’installent. Celles du noir, des monstres, de la solitude. Tous les moyens sont bons pour repousser l’heure du dodo.

 

En tant que parents, on se demande bien ce qui peut perturber le sommeil de notre enfant et, en l’occurrence, le nôtre. Bien des facteurs peuvent être considérés. En premier lieu, il est important de combler les besoins du petit. Jouez à Colombo et investiguez sur les aspects physiques de votre enfant et de son environnement. Est-ce que le lit est confortable, les draps bien tirés, la température dans la pièce adéquate? A-t-il faim ou soif, a-t-il assez bougé durant la journée, a-t-il pris le temps de se calmer? Parfois, juste ces petits ajustements peuvent améliorer le dodo.

 

Cependant, malgré vos efforts, les nuits sont pas mal agitées. Il est alors conseillé d’installer une routine prédodo. Durant ce rituel, la constance et la cohérence sont essentielles. Plus vous aurez confiance en vos moyens en tant que parents, plus votre petit se sentira en sécurité.

 

Lecture, chansons, méditation, massages. Peu importe ce que vous choisirez, faites-le tous les soirs à la même heure (le plus possible). Prévoyez du temps que vous ne dépasserez pas. 15-20-30 minutes, c’est vous qui décidez, mais tenez-vous en à cet horaire.

 

Le moment est venu de quitter la chambre, votre petit a les yeux fermés, mais dès que vous déposez un pied sur le plancher qui craque, il se réveille instantanément. Tout est à recommencer…

 

Vous devriez quitter la chambre avant qu’il soit endormi pour éviter un sentiment d’abandon s’il se réveille durant la nuit. Vous pourrez lui laisser un objet qui vous représente, un chandail, une photo de vous. Ça le sécurisera.

 

La chambre, ce lieu de bien-être, devrait seulement servir au sommeil. Ni à la punition ni à la salle de jeu pour tous… Elle devrait être décorée au goût de l’enfant pour qu’il s’y sente bien. Vous pourriez y installer une petite veilleuse pour qu’il se sente en sécurité. La nuit peut être source d’anxiété pour bien des gens. Il faut donc porter une attention particulière à cet élément.

 

Le sommeil chez l’enfant et l’heure du coucher est un défi pour plusieurs parents. Mais avec ces simples trucs et astuces, toute la maisonnée bénéficiera d’un quotidien plus harmonieux.

 

Marie Eve M. Themens

Éducatrice spécialisée en pratique privée

 

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2020