ARTICLE

Allaitement: les avantages & les inconvénients

Beaucoup de pression est exercée sur les futures et nouvelles mères relativement à l’allaitement. Pourtant, comme pour tout aspect de la maternité, il s’agit d’une décision personnelle. Vous êtes enceinte et ne savez pas si vous voulez allaiter? Vous voulez connaître les pours et les contres de cette pratique pour faire un choix éclairé? Cet article vous présente une vision réaliste de l’allaitement!

Il existe de nombreux avantages à l’allaitement. Voyez par vous-même:

  • Le lait maternel est le lait le plus adapté à votre bébé, car sa composition évolue en même temps que celui-ci, pour répondre à ses besoins. On peut comparer le lait maternel et les préparations commerciales à une palette de peinture. Les préparations renferment les couleurs de base, et le lait maternel renferme les couleurs de base ainsi que toutes les nuances et tons possibles;
  • Le lait maternel a un effet protecteur contre plusieurs infections (otites, infections respiratoires et urinaires, méningites bactériennes et cette chère gastro!). Il ne faut pas croire que le bébé allaité n’aura jamais la gastro. Seulement, si le poupon nourri au lait maternel développe cette infection, elle devrait être moins sévère et durer moins longtemps que chez le bébé nourri au lait maternisé;
  • Le lait maternel a comme propriété de réduire les risques que le poupon développe x nombre de maladies qui font peur (cancers infantiles, maladies allergiques, problématique reliée à la dentition, obésité, diabète, asthme, syndrome de la mort subite du nourrisson). Encore une fois, je répète qu’autant le bébé allaité que le bébé nourri aux préparations commerciales peut être atteint de ces problèmes de santé;
  • Assure que le bébé boira un lait stérile. La préparation du lait maternisé doit obéir à des règles strictes pour éviter toute forme de contamination et pour que le bébé boive un lait équilibré. De plus, il arrive que des préparations pour nourrissons soient touchées par un rappel, par exemple si une erreur de fabrication est survenue;
  • Réduit les risques que la mère développe un jour un cancer du sein, des ovaires, diabète de type 2, hémorragie post-accouchement, dépression post-partum;
  • Favorise le lien entre maman et bébé. Quand l’allaitement va bien, les boires sont de véritables moments de détente à partager avec votre enfant. Le voir boire avec satisfaction sachant que ce lait vient de vous vous rendra très fière;
  • Économique. En 2012, il a été estimé que le coût relié à l’achat de préparations commerciales pour une période de 12 mois était de 2 000,00 $ (5 000,00 $ pour les préparations prêtes-à-servir). Il est certain que ce montant est dorénavant plus élevé, cinq ans plus tard. Et c’est sans compter l’achat de biberons, tétines (rachat régulier car le débit augmente au fur et à mesure que le bébé vieillit), chauffe-biberon, stérilisateur, brosse à biberon, etc.;
  • Contribue à retrouver le poids d’avant-grossesse (allaiter fait brûler environ 500 calories par jour);
  • Retour des menstruations retardé, donc par le fait même prévention de l’anémie;
  • Rend la tâche plus facile: le lait est prêt partout, n’importe quand. Pas de lait à préparer, de biberon à laver, de «stock» à traîner quoi!

L’allaitement est souvent présenté comme une pratique naturelle qui ne comporte que des avantages. Pourtant, comme pour toute chose, ce n’est pas le cas. Voici quelques aspects moins «reluisants»:

Publicité

  • Il est possible de ressentir de la douleur, et si c’est le cas, quelque chose cloche. L’allaitement est une nouvelle sensation, on peut ressentir un léger inconfort dans les débuts. Par contre, si vous retenez votre souffle à chaque fois que vous mettez bébé au sein ou si vous avez des douleurs après les boires, il faut consulter rapidement;
  • Si des problèmes sont rencontrés, vous êtes la seule qui pouvez les surmonter. Certes, vous pouvez avoir du soutien, mais il reste que c’est votre détermination qui vous permettra de passer au travers;
  • Horaire des boires irrégulier. Le bébé boit à la demande, et vous devez être disponible quand il a faim;
  • Liberté absente dans les premières semaines si allaitement exclusif. Il est recommandé de ne pas donner de biberon au bébé avant 6 à 8 semaines, le temps que l’allaitement soit bien installé. Si vous désirez sortir seule, vous devrez toujours être de retour pour le boire de bébé. Selon les habitudes de ce dernier (qui sont parfois imprévisibles), il est possible que vous ne puissiez pas aller bien loin;
  • Aucune pause pour la maman, car vous êtes la seule qui pouvez faire boire votre bébé. On se rappelle qu’il boit 8 à 12 fois en 24 heures pendant les premiers mois…c’est très exigeant pour la femme;
  • L’inquiétude plane car vous vous posez toujours la même question: boit-il suffisamment? Il n’y a pas de mesure sur les seins comme sur les biberons. Il existe toutefois des signes qui pourront vous confirmer si votre bébé boit assez;
  • L’allaitement en public: oui le lait est prêt partout, tout le temps, mais êtes-vous à l’aise d’allaiter au beau milieu d’un parc ou en dînant au restaurant? Si vous l’êtes, votre bébé acceptera-t-il de boire dans un environnement qui comporte des distractions ? L’allaitement peut imposer à une mère de se priver de faire certaines activités puisqu’elle ne voit pas comment elle pourrait donner le boire à son bébé.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Comment savoir si votre bébé est prêt à manger?

Comment savoir si votre bébé est prêt à manger?

Par Marie-Josée Rainville - 5 juillet 2017

Bébé a presque 6 mois Avant l’âge de 6 mois, le lait maternel ou des préparations commerciales pour nourrissons (PCN)...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022