ARTICLE

À l’aide! Il suce son pouce.

Un enfant qui suce son pouce c’est mignon, mais lorsque cette habitude s’installe et perdure, certaines complications dentaires peuvent voir le jour. Mais comment mettre fin à cet usage lorsque le pouce offre réconfort et sécurité à l’enfant?

L’enfant qui utilise le pouce comme objet pour s’apaiser perdra normalement ce réflexe entre 3 et 4 ans. En contrepartie lorsque l’habitude ne s’estompe pas d’elle-même, il est possible de lui donner un petit coup de pouce. Pour se faire, il ne faut pas perdre de vue que le pouce sécurise et réconforte l’enfant, il faut donc faire preuve de bienveillance et procéder en douceur pour éviter de générer davantage de stress et d’anxiété.

Le moment que vous choisirez pour adopter ce changement est important. Vous devez vous assurer qu’il ne s’agisse pas déjà d’un moment stressant pour l’enfant. Il faut donc éviter de jumeler le tout à un déménagement, une séparation ou un changement de groupe à la garderie par exemple. Pour éviter une coupure drastique, il est possible de procéder progressivement en ciblant certains moments où vous mettrez l’emphase. Vous pouvez choisir de mettre fin à l’utilisation du pouce pour la sieste, mais tolérer que votre enfant suce son pouce pour le dodo du soir. Vous pourrez donc vous attaquer à ce moment lorsque l’objectif sieste sera atteint. De plus, en procédant ainsi votre petit prend confiance en lui et se sait capable de faire face à la suite.

Pour vous venir en aide, certaines petites interventions peuvent être mises de l’avant. D’ordre général, les enfants répondent bien au renforcement positif. Ils aiment être félicités et voir dans vos yeux la fierté que vous éprouvez à leurs égards. Alors, n’hésitez pas à vous servir de cette avenue pour mousser leur motivation à arrêter de sucer leur pouce.

 

5 Astuces Vie de parents

2 – Je crois beaucoup au pouvoir de la lecture, alors pour tâter le terrain et préparer l’enfant à se défaire de son pouce, il est possible d’utiliser les histoires. Vous n’aurez qu’à lire et faire du pouce sur le sujet.

Voici quelques suggestions lecture :

    • Lulu grenadine ne veut plus sucer son pouce, Édition Nathan, Auteures : Laurence Gillot, Lucie Durbiano
    • J’arrête le pouce, Édition Lito, Auteures :Valérie Weishar, R Rainville
    • Cléo et le pouce, Édition Bayard Jeunesse, Auteure :Sybille Delacroix

 

2 – Les enfants coopèrent davantage lorsqu’ils ont du plaisir, alors fait appel à leurs imaginations! Pour se faire, dessiner un petit cœur sur le pouce avant d’aller à la sieste. Ce cœur peut avoir plusieurs significations. Il peut représenter la suce ou cacher un bisou de maman. Ce petit dessin pourra alors sécuriser l’enfant et lui apporter le réconfort nécessaire au dodo. Vous pouvez aussi souligner que pour garder son pouvoir il doit demeurer intact sur son pouce, il doit donc le conserver hors de sa bouche!

3 – Comme l’usage du pouce offre réconfort et sécurité, il pourrait être bien de miser sur les rituels sécurisants que vous possédez déjà ou d’en développer de nouveaux. Pour se faire vous pouvez, mettre en place une routine dodo, installer un coin retour au calme, utiliser un doudou et/ou une peluche ou disposer une photo de votre petite famille près de son lit. Il s’agit de petites choses qui semblent anodines pour l’adulte, mais qui peuvent faire une grande différence chez l’enfant.

4 – Vous pouvez aussi utiliser l’une ou l’autre des astuces précédentes pour les jumeler à un tableau de motivation!

5 – Lorsque les petites mains sont occupées les enfants pensent moins à apporter le pouce à la bouche, alors mettez de l’avant des activités qui demanderont l’usage des deux mains : bricolage, peinture, pâte à modeler, cuisine, etc.

Petit rappel

Par réflexe, il vous arrivera peut-être d’utiliser des phrases telles que : « le pouce c’est pour les bébés », « lâche ton pouce tu n’es pas un bébé ». Bien entendu vous ne faites pas l’usage de ce type de phrase par méchanceté, mais l’effet de motivation recherchée ne fonctionne pas nécessairement toujours. Si le détachement est plus long et ardu pour l’enfant, ce type de phrase risque de miner sa motivation et sa confiance en lui.

 

Geneviève harvey-Miville, T.E.S / Coach familial Coaching familial Les Z,imparfait.

Articles sur le même sujet

ARTICLE
La (charmante) poussée dentaire

La (charmante) poussée dentaire

Par Dre Anne-Sophie Fortin Pagé, Dre Christine Pagé St-Cyr, Équipe Dentistes pour enfants de Québec, Dentistes pour enfants de Québec - 29 mars 2018

La dentition primaire commence son éruption aux environs de 6 mois pour se terminer vers 30 mois. Toutefois, un enfant...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2021


Advertisement