ARTICLE

Vendredi noir pour la planète

 

Toc toc toc, c’est moi le vendredi fou avec tout mon grand apparat marketing!

 

Je sais, je sais : un manque de vie sociale peut “parfois” mener à un magasinage intempestif en guise de compensation (ça arrive aux meilleur.es d’entre nous !). Avec les Fêtes qui s’en viennent et les festivités ayant été largement réduites, nous voulons toutes et tous tenter de mettre un peu de magie dans la vie de nos petit.es pour les Fêtes. Un petit clic par ci, un petit clic par là et nous voici faisant chauffer nos cartes de crédits… et la planète !

 

Malheureusement, notre planète à des ressources limitées. Nous savons tout cela, me direz-vous. Pourtant, notre consommation collective semble démontrer le contraire. Si tout le monde consommait au même rythme que nous, nous aurions besoin de 4,7 planètes Terre! Notre dépendance à la consommation – et je m’inclus dans le problème ici – augmente considérablement les émissions mondiales de gaz à effet de serre. C’est dans ce contexte que des événements marketing comme le “Black Friday” ou le “Cyber Monday” ont connu un immense succès mondial.

Publicité

 

Le vendredi fou est déjà devenu une tradition ici au Canada, comme ailleurs. Presque partout dans le monde, les marques et les entreprises profitent de cette date pour utiliser leurs armes fatales : bombardement publicitaire personnalisé et impressionnants efforts marketing pour nous convaincre qu’acheter beaucoup et à petit prix nous rendra plus heureux.

 

Bien que les achats en ligne gagnent du terrain depuis longtemps soyons francs, cette année en raison de la COVID-19, le commerce électronique sera le protagoniste numéro 1 du vendredi fou. Au niveau mondial, les sites de vente au détail ont généré près de 22 milliards de visites en juin 2020, contre 16 milliards de visites en janvier 2020. Bien sûr, c’est logique avec la pandémie et les périodes de confinement. Et il est facile de penser aux avantages du commerce électronique en temps de crise, parce qu’il y en a… mais est-il vraiment inoffensif ?

 

Grâce à la publicité personnalisée par le biais d’algorithmes, les entreprises manipulent les souhaits des consommateurs et consommatrices et détectent même nos moments de vulnérabilité pour nous faire consommer toujours plus avec toutes les conséquences que cela entraîne pour la société et l’environnement.

 

Malgré tout, il faut se rappeler que les géants du commerce électronique comme Amazon ou eBay, entre autres, nuisent aux économies locales et génèrent des inégalités croissantes, alors que la richesse s’accumule et se concentre dans une poignée de mains. Ils alimentent un système dans lequel tout est jeté à l’arrivée du nouveau modèle, plus performant, plus compact, plus gros, plus, plus, plus. Pour profiter du meilleur “deal” avant qu’il n’en reste plus, nous finissons par acheter en extra, des produits dont nous n’avons pas vraiment besoin. Un rapport du Green Alliance fait d’ailleurs mention que près de 80% de ce qui est acheté lors du vendredi fou est jeté peu de temps après. L’immédiateté qu’offre le commerce électronique génère également des déchets, puisque non seulement chaque produit est livré avec son propre emballage, mais augmente aussi les émissions de gaz à effet de serre due au transport : la livraison à la porte est aussi pratique que polluante… Est-ce que le petit moment de satisfaction suivant l’achat vaut vraiment les dégâts qu’il cause ?

 

Acheter des articles NÉCESSAIRES (mot important ici) tout en réduisant notre empreinte carbone, possible ?

 

Si vous avez besoin de quelque chose, trois règles d’or peuvent vous aider à faire un choix éclairé : 

 

1- Consommez local. Non seulement est-ce essentiel pour aider nos commerçants et producteurs locaux, mais en plus, nous évitons l’impact environnemental de tout l’emballage et le transport des marchandises venues de loin.

 

2- Choisissez vos marques. C’est le moment de choisir qui vous voulez encourager et les valeurs que vous voulez mettre de l’avant. Certaines compagnies en font plus que d’autres pour minimiser leur impact sur l’environnement, d’autres participent au Green Friday et font des dons pour encourager les initiatives vertes. Faites vos recherches !

 

3- Achetez usagé. De plus en plus de magasins se lancent sur cette voie. Fraction du prix. Conscience apaisée.

 

Bref, soyons fortes et forts et RÉSISTONS, même si on voit les mots Évènement Vendredi fou – 85% de rabais.

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024