Retour à Troubles du comportement
Carnet de santé / Troubles du comportement / Le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité

Le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité

Le TDAH est un problème neurologique qui apparaît durant l’enfance. Concrètement, les personnes éprouvent de la difficulté à contrôler leur comportement et à maintenir leur concentration.

Ce trouble était jusqu’à récemment classé parmi les troubles du comportement. Les recherches en neurosciences ont toutefois permis d’identifier les régions du cerveau responsables du TDAH. Dans la dernière version du DSM, le TDAH se retrouve sous la classification « Troubles neurodéveloppementaux ». Ce seraient les mêmes portions du cerveau (l’aire préfrontale) qui s’occupent à la fois de stimuler l’attention et la vigilance de l’enfant, et à la fois de lui permettre de s’autocontrôler et de gérer son impulsivité.

L’analogie du filtre pour mieux comprendre le rôle de l’aire préfrontale

L’aire préfrontale peut être vu comme un filtre permettant à l’enfant de déterminer ce à quoi il porte attention, tout en retenant les distractions non pertinentes qui l’entourent.

Ce filtre permet également de retenir les comportements qui ne sont pas appropriés au contexte, ce qui est à la base de l’autocontrôle. Par exemple, le filtre permet de retenir l’envie de se lever en pleine classe ou de répondre sans lever la main. Il peut également retenir une explosion de colère et laisser transparaître qu’un mécontentement.

Ce filtre est défectueux chez l’enfant inattentif qui ne parvient pas à s’empêcher de porter attention aux bruits autour de lui, ou même à ses propres pensées, et il fait également défaut chez l’enfant hyperactif qui ne parvient pas à contrôler ses envies, ses réactions et émotions.

Les principaux comportements observés chez les personnes atteintes d’un TDAH sont les suivants :

L’enfant inattentif :

  • Ne parvient pas à porter attention aux détails, fait des fautes d’étourderie;
  • A du mal à soutenir son attention au travail ou dans les jeux;
  • Semble souvent ne pas écouter quand on lui parle;
  • Ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à terme ce qu’il fait;
  • Montre une difficulté à s’organiser;
  • Évite les tâches qui demandent un effort mental soutenu;
  • Perd ses objets;
  • Est facilement distraire par des stimuli externes;
  • A des oublis fréquents.

L’enfant hyperactif et impulsif :

  • Remue les mains ou les pieds, ou se tortille sur son siège;
  • Se lève dans des situations où il doit rester assis;
  • Court ou grimpe partout;
  • A du mal à se tenir tranquille dans les jeux ou loisirs;
  • Agit comme s’il était « monté sur ressorts »;
  • Parle trop;
  • Laisse échapper une réponse à une question qui n’est pas encore entièrement posée;
  • A du mal à attendre son tour;
  • Interrompt souvent les autres ou impose sa présence.

Le TDAH chez l’adulte

Chez l’adulte,  le trouble serait plus exécutif qu’attentionnel, affectant principalement :

  • l’organisation;
  • la planification;
  • la capacité à compléter ce qui est entamé.

Voici une liste de comportements qui peuvent être observés chez l’adulte dont le trouble persiste :

  • A de la difficulté à cesser une activité ou un comportement, même lorsqu’il le devrait;
  • Débute un projet ou une tâche sans lire ou écouter les instructions correctement;
  • Difficulté à tenir ses promesses ou ses engagements;
  • A de la difficulté à faire les choses dans le bon ordre, la bonne séquence;
  • Difficulté à soutenir son attention sur une tâche ou une activité de loisir;
  • Difficulté à organiser et planifier ses tâches et ses activités.
  • Distrait par des stimuli extérieurs;
  • Prend des décisions impulsives;
  • Sujet à faire de la vitesse excessive en conduite automobile, ou à commettre des erreurs d’inattention;

Diagnostiquer le TDAH

Le TDAH est généralement diagnostiqué autour de 7 ans. Cependant, les enfants qui souffrent de TDAH ont des comportements difficiles (hyperactivité motrice et impulsivité) avant leur rentrée à l’école, souvent dès l’âge de 2 ans.

Plusieurs professionnels peuvent être impliqués, à différents niveaux, dans la vie d’une personne atteinte d’un TDAH. Seuls les psychiatres, neuropsychologues, certains médecins généralistes et psychologues spécialisés dans l’évaluation du TDAH peuvent le diagnostiquer. Le spécialiste tiendra compte de l’impulsivité, l’hyperactivité, les capacités attentionnelles et cognitives, les enjeux affectifs ainsi que les comportements. Le psychoéducateur joue un rôle important dans la mise en place de stratégies pour soutenir l’enfant dans ses difficultés. Bien que son rôle se situe principalement au niveau de l’intervention, il peut également collaborer avec le spécialiste à l’élaboration du diagnostic.

N’hésitez pas à contacter l’un de ces spécialistes pour en savoir davantage sur le rôle de chacun et ainsi rencontrer le professionnel qui répondra le mieux à vos besoins.

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les professionnels de votre région.

Trouvez un professionnel

© Vie de Parents 2024