Retour à Troubles du comportement
Carnet de santé / Troubles du comportement / Langage et comportements

Langage et comportements

En bas âge, les comportements agressifs chez l’enfant sont fréquents : taper, frapper, pousser, mordre ou même arracher un jouet. L’agressivité fait partie du développement normal chez les bambins. Leur cerveau se développe et ils apprennent progressivement à freiner leurs pulsions agressives et à utiliser d’autres moyens pour s’exprimer. Parallèlement, les habiletés langagières et sociales se développent et le jeune apprend à écouter, attendre son tour et partager.

Nous savons qu’exprimer verbalement une frustration n’est pas facile pour le tout-petit, et ce même si l’adulte lui suggère d’essayer « de le dire avec des mots ». Qu’en est-il pour l’enfant ayant un retard ou un trouble du langage?

Le lien entre les comportements perturbateurs et les difficultés langagières est indéniable. Limité par ses habiletés langagières. Le jeune peut choisir d’avoir recours à des comportements agressifs au lieu de résoudre verbalement un conflit. S’il est confronté à répétition à des échecs sur le plan de la communication, il peut préférer exprimer ses besoins, ses envies ou ses sentiments par des comportements d’agressivité. Certains troubles du comportement sont liés à des difficultés de compréhension et d’adaptation à une nouvelle situation. L’enfant a-t-il bien interprété la situation, les intentions de son interlocuteur et le message transmis?

Les difficultés langagières peuvent avoir des répercussions sur le comportement (agressivité, expression des émotions, interactions avec les pairs), sur les apprentissages scolaires (lecture, écriture, compréhension de textes, apprentissage des mathématiques) et sur le développement social (estime de soi, anxiété, relation amicale, gestion des conflits). Les troubles du langage peuvent passer inaperçus, masqués par un TDAH ou par des comportements perturbateurs.

Pour soutenir l’enfant présentant des comportements inadéquats, différents professionnels peuvent être impliqués. Un suivi en orthophonie permet d’obtenir une évaluation complète des capacités langagières de l’enfant. L’orthophoniste guide et outille les parents et leur enfant dans le but d’améliorer sa compréhension, son expression verbale et ses habiletés sociales. D’autres intervenants, comme le psychoéducateur, jouent également un rôle important, entre autres dans la mise en place de stratégies de résolution de conflits plus socialement acceptables. Enfin, n’oublions pas que les comportements perturbateurs sont souvent la partie visible de l’iceberg et qu’une ou plusieurs causes sous-jacentes sont responsables de l’apparition de ces comportements.

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les professionnels de votre région.

Trouvez un professionnel

© Vie de Parents 2024