Retour à Langage et parole

Dyslexie

La dyslexie, aussi appelée trouble spécifique du langage écrit, fait partie de la grande famille des troubles d’apprentissage. On parle de dyslexie dans le cas où un individu présente des difficultés à identifier des mots à l’écrit, donc, à lire. Cela fait en sorte que sa lecture est souvent effectuée de façon lente et saccadée et qu’il commet plusieurs erreurs, ce qui nuit grandement à sa compréhension de ce qu’il lit. Sur le plan de la terminologie, on parle souvent de dyslexie-dysorthographie (la dysorthographie est le pendant de la dyslexie, mais pour l’écriture), car les difficultés de lecture s’accompagnent toujours de difficultés d’écriture à différents degrés.

La dyslexie, ce n’est pas seulement mélanger ou inverser des lettres. De manière générale, cette problématique se manifeste par:

  • Une difficulté à associer les lettres aux sons correspondants (par exemple, reconnaître que ss dans poisson sonne comme un «z» et non comme un «s»);
  • Des erreurs d’inversion de sons dans les mots lus (par exemple, lire «rache» au lieu de «arche»);
  • Des confusions de lettres graphiquement semblables (par exemple, lire «don» au lieu de «bon»);
  • Des erreurs d’anticipation par confusion de mots semblables (par exemple, lire «parle» au lieu de «perle»), souvent les enfants dyslexiques ont tendance à deviner le mot en se fiant aux premières lettres de celui-ci ou au sens de la phrase;
  • Une lenteur de lecture associée à un décodage des mots lus syllabe par syllabe bien qu’ils aient déjà été appris (par exemple, le mot «ordinateur» sera lu «or-di-na-teur»);
  • Une omission des petits mots fonctions dans le texte (par exemple, de, la, son) et des liaisons entre les mots (par exemple, lire «des os» au lieu de «des z’os»);
  • Des difficultés semblables en écriture.

Il est important de noter que ces difficultés sont normales chez un lecteur débutant; il est normal pour un enfant qui apprend à lire de commettre des erreurs, puisqu’il est en apprentissage. À force de pratique, un enfant qui ne présente pas de difficulté de lecture deviendra un lecteur compétent et lira de façon rapide et fluide sans commettre d’erreur. Chez un enfant dyslexique, ces difficultés persistent malgré la pratique.

Ce n’est pas non plus parce qu’un enfant présente des difficultés de lecture qu’il est nécessairement dyslexique. Dans certains cas, il peut s’agir d’un trouble de langage oral qui a un impact sur l’apprentissage du langage écrit. D’ailleurs, la dyslexie est un trouble spécifique à l’écrit. Il est donc important de rencontrer un professionnel pour que celui-ci puisse évaluer que les difficultés en lecture et en écriture ne sont pas la conséquence d’un autre trouble ou déficit avant de conclure que l’enfant est dyslexique. De plus, le professionnel ne peut conclure à une dyslexie que s’il est certain que les difficultés de l’enfant persistent malgré une intervention intensive et ciblée. De manière générale, il faut que le spécialiste attende une période approximative de 18 mois suivant le début de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture pour conclure avec certitude à une dyslexie (donc pas avant le milieu de la 2ème année). Toutefois, certains indices peuvent laisser envisager avant qu’un enfant peut présenter une dyslexie, ce qui peut mener des professionnels à conclure avant le fameux 18 mois (avant le milieu de la 2ème année).  Il est possible que les difficultés que présentent l’enfant ne soient la manifestation que d’un retard d’acquisition de la lecture (et de l’écriture) et que celui-ci, avec une aide spécifique, rattrape son retard.

Si vous avez un doute sur les difficultés de lecture et d’écriture de votre enfant, l’orthophoniste et le psychologue sont les professionnels qui seront en mesure de l’évaluer. L’orthopédagogue peut également vous éclairer davantage sur le sujet, mais ne peut faire d’évaluation. Par la suite, un suivi adapté aux difficultés de votre enfant pourra être amorcé pour l’amener à développer ses habiletés en lecture et en écriture et vous donner les outils nécessaires pour l’accompagner. Comme dans la plupart des problématiques, plus le cheminement est amorcé tôt, meilleur est le pronostic quant à l’amélioration de la situation.

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les professionnels de votre région.

Trouvez un professionnel

© Vie de Parents 2020