ARTICLE

Toi l’homme: prends soin de toi

Toi l’homme; prends soin de toi…écrire un texte sur ça, tout un mandat.

Au diable mon expertise professionnelle. Pas si facile d’expliquer ça, à l’homme d’Amérique quand on est une femme jusqu’au bout des ongles. D’emblée, pour prendre soin de toi garçon, j’aurais eu envie de te dire d’aller chez le barbier, de jouer au Nintendo, de chiller avec tes  potes, de te permettre possiblement un retour en «adulescence», de visionner de la porn en cachette,  mais je sais que tu m’aurais peut-être rabrouée en me précisant que j’étais à mille lieux de ce que les hommes ont besoin, pour vrai de vrai!

De ce fait, messieurs, afin de préserver mon égo-n’aimant-pas-se-tromper, je vous l’ai demandé, vous m’avez répondu. À la grande question: «Si tu veux prendre soin de toi, qu’est-ce que tu dois faire?», j’ai obtenu des réponses. Oui, des explications somme toute générales prônant plus qu’une quête d’activités, c’est ce dont vous m’avez parlé. Maestro…

Publicité

Avoir la paix

«Quand je veux prendre soin de moi, je veux  la paix! Pas besoin de ci ou de ça, juste d’être seul dans mon garage, sans être dérangé»  m’a expliqué un certain Joël. Cette fameuse bulle, voilà cette nécessité que m’explique en réalité ce bougre. Une quête d’intimité juste à soi, qu’il est probable de perdre, du moins en partie, dans le cadre de la vie de couple, mais encore plus de la paternité. Louable que ce besoin vital, voire même ce droit, d’avoir la  volonté d’être juste «soi» avec juste «soi», sans rien ni personne d’autre. Un peu comme pour retrouver cette partie de vie privée.

Faire ce que je veux

«Loin d’une histoire de non-respect, il s’agit plus de ne pas  avoir encore et toujours cette maudite obligation d’expliquer ci et ça», me résumait Éric. S’évader dans un projet, c’est aussi ça, prendre soin de soi. Aussi banal que de patenter une invention probable du siècle, changer un moteur quasi neuf, s’entraîner à en perdre haleine, le faire sans avoir à justifier sa pertinence est d’une importance capitale pour maintenir l’estime, la confiance, la satisfaction de soi. Faire quelque chose parce que MOI, je trouve ça amusant, c’est juste ça l’affaire.

Être libre

«Pas pour fuir, pas pour aller loin non plus, pas parce que je ne suis pas bien, pas parce que j’étouffe, juste parce que des fois, pour prendre soin de moi, ma liberté devient un indispensable», me disait le beau Max. Plus que la saga du recensement des déplacements et du «où tu vas pis quand tu reviens?», c’est la nécessité de ne pas demander de permission, de ne pas avoir à rendre de compte, de vivre pleinement sa liberté et de sentir cette confiance de l’autre pour vouloir ensuite mieux revenir.

Eh bien!  Au-delà d’un planning digne du spa, prendre soin de soi version gars, une réflexion en soi sur ces différences homme-femme. Et si c’était juste ça, être bien? Une leçon que vous m’apprenez Joël, Éric et Max en tant que femme. Merci boys.

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022