ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Les 4 règles d’or pour accorder ado et temps de qualité

Quand votre enfant était tout petit (c’était hier, on sait), il ne cessait de vous demander de venir jouer avec lui. Mais depuis que les hormones se sont pointé le bout du nez, vous vous sentez comme un petit chien qui réclame son attention. Il s’enferme dans sa chambre ou dans le sous-sol, il a le nez collé sur son téléphone et passe le plus clair de son temps chez son meilleur ami? Rassurez-vous : ce n’est pas votre faute, et vous n’êtes pas les seuls. Mais ne jetez pas la serviette : il y a des solutions!

1re règle : on ne le prend pas personnel!

Nos ados sont en pleine période d’exploration. Ils remettent en question tout ce qu’ils sont : leurs goûts, leur habillement, leur manière de parler… Cette manière de rejeter vos idées ou vos suggestions d’activités est leur façon de prendre une distance avec vous. Et c’est sain! Avec le temps, vous verrez qu’ils choisiront de s’identifier à certains traits familiaux et en seront même fiers! Mais ils doivent d’abord se demander si ça leur convient ou pas, et l’adolescence est la période clé pour le faire.

Donc, vous pouvez vous dire que c’est une étape normale, et que votre enfant ne fait pas ça contre vous, mais pour lui. De plus, assurez-vous de ne pas leur mettre trop de pression. Vous avez vraiment envie de passer votre vendredi soir avec votre mini-moi, mais celui-ci ne pense qu’à aller rejoindre sa bande? Même si vous êtes déçu, évitez de le supplier de rester ou encore les phrases du genre : « On sait bien, t’aimes mieux passer du temps avec tes amis qu’avec ta famille! ». Vous risqueriez que votre jeune se sente coupable. Et comme personne n’aime se sentir coupable, il risque de mettre encore plus de distance entre vous plutôt que de rechercher votre compagnie.

2e règle : on s’intéresse à ce qui l’intéresse

Votre ado tripe sur ce Youtubeur qui fait des cascades? Vous, vous trouvez ça niaiseux. Vous trouvez qu’il devrait décoller de ses jeux vidéo. Elle fabrique des tonnes de bombes pour le bain et laisse votre cuisine sens dessus dessous? Vous, ça vous irrite au possible et ça sent bizarre! Oui, ces passe-temps peuvent être passagers (appelons ça « la phase bombes de bain »). Et certains sont moins proches de vos passions à vous.

Qu’à cela ne tienne, soyez curieux!! Pour certains de ces loisirs, il aura besoin de vous : « Maman il faut aller acheter tel truc! », « Papa, j’ai pu de batteries pour mes manettes! ». Eh bien, soyez opportunistes et utilisez ces moments pour être ensemble. Allez faire les commissions pour trouver ce dont il a besoin, aidez-le à nettoyer la cuisine, assoyez-vous avec lui dans le divan pour regarder ce Youtubeur. Ça lui donnera le sentiment d’être écouté et validé, au lieu de se sentir jugé. Ce qui nous amène à la règle numéro trois…

3e règle : on ne juge pas

Pour lui, sa nouvelle passion est importante. Alors, essayez de comprendre ce qui l’allume tant. Discutez de ce qu’il a dû développer comme talent ou compétence pour arriver à faire ça. Quel est son prochain défi? Émerveillez-vous de ses progrès ou reflétez-lui les forces qui lui permettent d’être bon dans ce qu’il fait.

N’oubliez pas que votre jeune vous connaît très bien; il sait ce que vous pensez de sa collection de vinyles heavy métal. Vous n’avez pas à faire semblant d’être intéressé PAR l’activité, il le sentira si ce n’est pas sincère. Allez-y plutôt avec une curiosité et une ouverture à comprendre ce qu’il trouve de stimulant là-dedans. Vous pourriez être surpris de voir à quel point son jeu vidéo préféré demande plus de stratégie que vous ne l’auriez cru!

4e règle : on s’arme de patience

Même si vous offrez les activités les plus cool possible, il vous a dit « non » 4, 6, 12 fois? N’abandonnez pas pour autant. Souvenez-vous : vous avez eu besoin de toute une montagne de patience pour amener votre enfant à être ado, alors vous êtes ceinture noire en la matière. Essayez-vous autrement. Peut-être qu’il serait enclin à participer avec un ami? Peut-être que la vingtième fois sera la bonne! N’essayez pas à tout prix de proposer quelque chose de différent à chaque fois. Vous faites des activités de plein air ensemble depuis son jeune âge? Maintenez ça! Avec le temps, ça pourrait bien devenir votre activité privilégiée.

Votre jeune a besoin de savoir que vous êtes là, que vous le soutenez dans ses projets les plus fous et que vous serez toujours prêts à l’accompagner. Il ne le dit plus de la même façon, mais il a encore besoin de vous et de votre présence. Ne vous laissez pas abattre par son air blasé. En dessous, il y a toujours l’enfant qui aimerait tant jouer avec vous.

 

Maud Pellerin, psychoéducatrice

MANA – clinique d’intervention jeunesse

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Vie de famille

Vie de famille

Par Fannie Robert - 12 juin 2017

Avoir une vie de famille demande beaucoup d’organisation, que vous soyez peu nombreux ou que vous ayez un clan autour...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Maintenir le contact avec son adolescent

Maintenir le contact avec son adolescent

Par Geneviève Harvey-Miville - 23 novembre 2018

L’adolescence comporte plusieurs défis, qui auront un impact à long terme sur la vie de nos futurs adultes. Nos ados...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
La confiance des petits et des grands

La confiance des petits et des grands

Par Geneviève Harvey-Miville - 18 août 2017

Le sentiment de compétence parentale Ce sentiment est le résultat de la confiance que vous avez en vous comme parent....

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Garde partagée et ado : de multiples possibilités

Garde partagée et ado : de multiples possibilités

Par Première Ressource - 5 mars 2019

Que ce soit parce que votre séparation survient alors que vos enfants sont ados, ou parce que votre ado en...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2019