ARTICLE

Le zéro déchet à l’école

À chaque rentrée, on reçoit une liste d’effets scolaires nous invitant à dévaliser une papeterie et les épiceries nous attendent de pied ferme avec une offre de collations préemballées multicolores. Mais est-ce la meilleure idée pour la santé de vos enfants, de votre portefeuille et de la planète? Bien qu’il semble pratique de simplement laisser la liste à la papeterie, vous vous retrouverez avec beaucoup plus de matériel que nécessaire et une facture bien salée. Les collations de l’épicerie sont aussi chères et souvent trop sucrées, en plus d’être suremballées, ce qui contribue au problème grandissant de la pollution plastique.

Le zéro déchet à l’école Vie de Parents© Antolin Avezuela/Greenpeace

Publicité

Voici donc quelques trucs pour une rentrée santé, économique et verte.

Le matériel scolaire

Une des premières solutions consiste à conserver le matériel des années précédentes pour le réutiliser. D’autre part, vous pourrez trouver plusieurs items de seconde main, comme les sacs d’école, boîtes à lunch, vêtements, mais aussi des fournitures comme des cartables à anneaux, pochettes de plastique transparentes, etc. On peut même trouver des manuels scolaires sur des sites web spécialisés. Pour aller plus loin, voici d’autres astuces :

  • Partagez avec d’autres parents : les listes scolaires ne sont pas toutes les mêmes, regroupez-vous avec vos amis parents pour échanger certains items.
  • Certaines couleurs sont plus populaires que d’autres? Achetez les crayons à l’unité plutôt qu’un paquet complet, ou partagez le paquet avec d’autres parents.
  • Crayons-feutres/marqueurs : il existe des recharges d’encre, disponibles en ligne, avec lesquelles on peut redonner vie aux marqueurs qui n’écrivent plus. Tant que la pointe est encore belle, on peut les remplir. D’ailleurs, certains papeteries ou écocentres reprennent ce type de crayon pour les recycler.
  • L’économe (épluche-patates) est votre meilleur ami pour identifier les crayons de bois et les crayons à mine sans utiliser d’étiquette : éplucher une bande au bas du crayon et y écrire le nom de l’enfant au stylo.
  • Duo-tang : carton ou plastique? Il y a des arguments en faveur des 2 : ceux en carton sont recyclables et compostables en partie, mais sont beaucoup moins durables et risquent de devoir être remplacés souvent. En revanche, un duo-tang de plastique peut être lavé et servir durant toute la scolarisation de votre enfant, voire même à un autre enfant après. Par contre, il y a peu de chances qu’il soit recyclable.
  • Ne donnez pas tout d’un coup : si la liste dit 3 bâtons de colle, donnez-en 1 et gardez les autres de côté jusqu’à ce que votre enfant ait fini (ou perdu) le premier.

Les lunchs

Préparer des lunchs, c’est le premier choc parental de l’école. Pas moyen de s’en sauver au primaire. Pour être toujours prêts, préparez des plats à congeler en grande quantité. Pour varier les plats et joindre l’utile à l’agréable, faites-le en groupe ou en cuisine collective. Pas assez d’espace congélateur? Prévoyez des portions supplémentaires lorsque vous préparez le souper pour les lunchs du lendemain de toute la famille.

  • L’équipement :
    • Une gourde pour l’eau, à la place des boîtes de jus. Le guide alimentaire canadien recommande de ne pas donner de jus aux enfants parce qu’ils sont trop sucrés et favorisent la carie.
    • Des contenants de métal ou de plastique pour les collations (le verre est souvent interdit à l’école à cause des risques de bris).
    • Des sacs ou emballages à sandwiches réutilisables en tissus, PUL ou tissus à la cire d’abeille.
    • Une serviette de table lavable, qui peut également servir à emballer les ustensiles ou un fruit fragile.
    • Un contenant « thermos » : de plus en plus d’écoles n’ont plus de micro-ondes pour éviter la contamination (allergies) et pour que les enfants mangent en même temps. Préparer un thermos ne prend pas plus de temps actif que de préparer un sandwich, il suffit d’y penser dès le début de la préparation du lunch.
  • Idées collations :
    • Cubes de fromage et raisins, fruits frais, graines (citrouille/tournesol) et fruits secs, yogourt ou compote en pot réutilisable, craquelins et houmous, popcorn maison…
    • Crudités : préparez-en et accompagnez-les d’un petit pot de trempette.
    • Boules ou barres granola maison : remplacez le beurre d’arachide des recettes par du beurre de graines de citrouille/tournesol/sésame (tahini), qui ne sont pas allergènes. Truc : les placer sur une tôle au congélateur avant de les ranger dans un contenant évitera qu’elles ne collent ensemble et les aidera à garder leur forme.
    • Parlez-en à vos enfants! Expliquez-leur pourquoi vous ne leur donnez pas de collations emballées individuellement, ils deviendront des ambassadeurs du zéro déchet!

Le zéro déchet à l’école Vie de Parents

Le transport 

C’est prouvé, les enfants qui vont à pied ou à vélo à l’école sont en meilleure santé et sont plus concentrés en classe. En plus, c’est une excellente façon de leur enseigner à utiliser les modes de transport actif tout en les aidant à bâtir leur autonomie.

  • À vélo : repérez le meilleur trajet et assurez-vous qu’il y a des supports à vélo accessibles.
  • Profitez de la marche sur le trajet du retour pour conscientiser vos enfants à la protection de l’environnement : prévoyez un sac pour ramasser des déchets en route et observez le type de déchet que vous ramassez. Parions que la grande majorité sera constituée d’emballages à usage unique.
  • Pas le temps de faire le trajet avec eux? Informez-vous sur la possibilité d’instaurer un trottibus (groupe d’enfants accompagnés d’un adulte qui marchent à l’école) ou organisez-vous avec les parents du voisinage pour que vos enfants circulent ensemble.

 

Marie-Christine Fiset

Greenpeace

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2024