ARTICLE

L’entrée à la garderie

L’entrée à la garderie peut être difficile pour certains, parents et enfants. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte et peuvent rendre les choses plus faciles ou plus difficiles pour la famille. Notons d’abord que l’entrée à la garderie est synonyme de plusieurs changements pour la routine familiale. Il s’agit habituellement du retour sur le marché du travail d’un des deux parents et de la première grande séparation entre l’enfant et son milieu de vie habituel.

Pour l’enfant, la séparation avec son milieu de vie constitue un événement stressant. L’enfant doit donc s’adapter à un nouvel environnement physique (les lieux, les sons, les odeurs), à de nouvelles personnes (les autres enfants, l’éducatrice) et à de nouvelles règles; ce qui est toléré à la maison peut ne pas l’être à la garderie. Tous ces éléments demandent beaucoup d’énergie à l’enfant. Ne soyez donc pas étonnés si votre enfant tombe de fatigue à l’heure du souper.

Publicité

Pour le parent, il s’agit également d’une période stressante. C’est le retour dans un milieu qui a évolué pendant votre absence. Vous pouvez avoir peur de manquer de motivation, d’être incapable de vous concentrer, ou de vous demander sans cesse comment va votre enfant. En plus de tout ça, c’est le retour à la routine. Les matins pressés, le trafic, les lunchs, le souper, le bain, le dodo. C’est une grande période d’adaptation pour vous également. Ne soyez pas surpris si vous tombez de fatigue à 20h.

Voici donc quelques conseils pour faciliter l’adaptation à l’entrée en garderie:

  • Visitez la garderie avec votre enfant pour qu’il voit les lieux et rencontre les autres enfants à l’avance.
  • Informez-vous sur les règles les plus importantes de la garderie pour voir si elles concordent avec les vôtres;
  • Si c’est possible, procédez à une intégration graduelle de l’enfant dans son milieu de garde (par exemple, commencez par 2 avant-midis, puis 4 avant-midis, puis 2 jours complets, puis la semaine complète);
  • Élaborez une routine fixe pour votre enfant afin de lui offrir de la prévisibilité (routine du matin: heure de départ semblable, routine d’arrivée à la garderie, câlin à maman avant de partir);
  • Apportez à la garderie un objet (couverture, toutou) significatif pour votre enfant afin de l’apaiser pendant les premiers jours, ou pendant la sieste;
  • Ayez un petit agenda dans lequel l’éducatrice pourra indiquer les informations importantes de la journée ou les demandes de matériel pour faciliter la communication;
  • Vous pouvez également l’utiliser pour l’informer de l’état de santé de votre enfant;
  • Prévoyez le partage des tâches reliées à la garderie (rassembler le nécessaire, prévoir les vêtements la veille en fonction de la saison, aller porter et chercher l’enfant, etc…);
  • Prévoyez et préparez les repas à l’avance, idéalement la fin de semaine, pour éviter d’être à la course lors de l’arrivée à la maison le soir.

Bon à savoir: des chercheurs ont démontré que les enfants qui débutent la fréquentation de la garderie ne montrent pas plus de signes de détresse pendant la journée que les enfants qui restent à la maison (Datler, Ereky-Stevens, Hover-Reisner & Malmberg, 2012). Également, certaines recherches démontrent que les enfants qui fréquentent un milieu de garde tendent généralement à développer de meilleures habiletés sociales (NICHD, 2001). Finalement, les enfants dont les deux parents travaillent à l’extérieur sont moins à risque de développer une vision stéréotypée des rôles parentaux, sensiblement parce qu’ils voient leurs parents dans une plus grande variété de rôles, et dans des rôles similaires (Hoffman, 1989).

Alors souriez, et bonne entrée à la garderie!

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022