ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Anorexie/boulimie

Vous remarquez que votre ado saute des repas, ou diminue ses portions de façon considérable? Vous observez qu’il/elle peut se cacher pour manger, ou passer de longues périodes de temps sans s’alimenter? Il est possible que votre enfant soit en train de développer un trouble alimentaire. Les plus connus sont l’anorexie et la boulimie.

Quelle est la différence entre les deux? L’anorexie est caractérisée par une volonté excessive de maintenir son poids sous la normale, considérant l’âge et la grandeur de la personne. Dans ce cas, la perception de la personne touchée envers son propre corps est erronée, elle se voit obèse alors que c’est plutôt le contraire. La personne touchée adopte donc un régime très restrictif, qui peut mettre sa vie en danger si elle ne reçoit pas d’aide dans un temps rapproché. L’anorexie peut être accompagnée de comportements compensatoires comme des vomissements volontaires, de l’exercice excessif ou la prise de purgatifs.

La boulimie, quant à elle, est un trouble caractérisé par une envie incontrôlable de s’alimenter. La personne peut donc ingérer une quantité de nourriture anormalement élevée dans une quantité de temps limitée. Souvent, la nourriture ingérée est très sucrée ou grasse (fast food, gâteau, biscuits, bonbons, etc.). Ensuite, la personne présente des comportements compensatoires, comme mentionnés plus haut, pour éviter la prise de poids.

Il est important de savoir que les troubles alimentaires touchent non seulement les filles, mais aussi les garçons. En effet, 10 % des personnes touchées par l’un ou l’autre de ces troubles entre 15 et 25 ans sont de sexe masculin. Généralement, les garçons se dirigent plutôt vers la boulimie.

Les impacts des troubles alimentaires sont majeurs pour le corps: fatigue, anémie, aménorrhée (arrêt des menstruations), perte de cheveux, mauvaise santé dentaire et buccale, maux de tête, déshydratation, problèmes rénaux, inflammation de l’œsophage, etc. Les cas les plus graves nécessitent une hospitalisation afin de diminuer les effets néfastes sur la santé physique et  pour obtenir un soutien psychologique.

Les troubles alimentaires, aux premiers abords, semblent être un problème relationnel avec la nourriture. Toutefois, ils cachent de l’anxiété et un manque flagrant d’estime de soi.

Comment soutenir votre ado s’il/elle présente des symptômes pouvant être liés à un trouble alimentaire?

  • N’hésitez pas à aborder le sujet avec lui/elle. Nommez vos observations concernant la prise de nourriture, et votre inquiétude quant à sa santé;
  • Il est fort possible que votre enfant n’admette pas son problème. N’insistez pas à ce moment, afin de ne pas rendre la situation encore plus difficile pour elle/lui;
  • N’obligez pas votre enfant à manger, ça ne ferait qu’augmenter le conflit qu’il a avec la nourriture. Vous pouvez lui procurer ses aliments préférés ou des aliments qu’il souhaite manger plus souvent, s’il le désire;
  • Ne faites pas de commentaire sur le poids et l’apparence de votre ado, qu’ils soient positifs ou négatifs. Ça ne ferait qu’exacerber la mauvaise perception qu’il a de son corps;
  • Une consultation médicale pourrait être nécessaire afin d’évaluer l’état de santé de votre enfant;
  • Consulter une nutritionniste pourrait être pertinent. Elle peut recadrer les fausses croyances par rapport à l’alimentation et la perte de poids;
  • Un suivi avec un professionnel devrait être mis en place afin de développer l’estime de soi et d’apprendre à contrôler l’anxiété;
  • Pour plus d’informations ou pour du soutien en tant que parent/proche de la personne touchée: AQPAMM et ANEB.

Trucs & conseils
Vie de Parents

Vie de parents
  • Forcer la personne atteinte à se nourrir correctement, ou juger la personne sur son apparence physique (maigreur, musculature ou rondeur) n’aidera pas la personne à se sentir mieux. Du support, de l’écoute et une évaluation médicale sont nécessaires pour aider la personne atteinte.
  • Les troubles alimentaires ne touchent pas seulement les filles; environ 10 % des personnes touchées seraient de sexe masculin.

1/2

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2018