ZONE MEMBRES

Bientôt disponible!




ARTICLE

Système scolaire

Le système scolaire n’est pas toujours évident à comprendre lorsqu’on est nouvellement parent d’un élève. Les écoles, privées comme publiques, offrent plusieurs ressources variées, mais ces établissements étant souvent plus grands que la garderie d’où votre enfant arrive, il peut être difficile de savoir vers laquelle se tourner lorsqu’on a besoin d’aide.

Voici donc des exemples de ressources selon le degré scolaire de votre enfant.

Au primaire:

Au primaire, on retrouve, en plus des professeurs et de la direction, des conseillers pédagogiques, des orthopédagogues, des éducateurs spécialisés, des orthophonistes et parfois des psychologues.

Si vous avez des questionnements par rapport à l’évolution et aux apprentissages de votre enfant, le professeur est la première personne à qui vous devriez en parler. Celui-ci est au courant des exigences du programme et de ce qui est attendu des élèves, en plus de côtoyer votre enfant au quotidien. Il pourra donc vous orienter quant à la personne-ressource à qui vous adresser pour obtenir de l’aide, le cas échéant. Surtout, ne vous gênez pas de communiquer régulièrement avec le(s) professeur(s). Parfois, selon leur charge de travail, ils ne peuvent pas assurer le suivi qu’ils voudraient auprès des parents de tous leurs élèves.

Si votre enfant éprouve des difficultés à l’école, il est possible qu’il puisse bénéficier de ressources supplémentaires en classe et d’un support professionnel additionnel que ce soit avec l’orthopédagogue, l’éducatrice spécialisée et/ou l’orthophoniste. Dans ces cas, de manière générale, l’équipe-école prévoit un moment avec les parents pour faire une rencontre au cours de laquelle la direction, le professeur titulaire, les professionnels tels que l’orthophoniste et l’orthopédagogue (et autres dans certains cas) sont présents pour discuter des mesures à mettre en place afin d’aider et de soutenir l’enfant dans ses apprentissages. Un plan d’intervention scolaire est alors établi. Parmi les solutions proposées il peut être suggéré que l’enfant:

  • bénéficie du tiers de temps supplémentaire pour ses examens;
  • reçoive le soutien d’une éducatrice spécialisée en classe à raison d’un nombre préétabli de rencontres par semaines ou jours cycle (cela est souvent tributaire de la charge de la TES);
  • soit suivi en orthopédagogie de façon régulière selon les disponibilités de l’orthopédagogue;
  • soit pris en charge par l’orthophoniste s’il est en maternelle ou au premier cycle du primaire;

Si votre enfant a un plan d’intervention scolaire, n’hésitez pas à faire des suivis réguliers avec les professionnels qui sont impliqués dans son dossier. Cela vous permettra vous aussi de mieux l’aider à la maison et d’ajuster le tir selon les difficultés que vous observez de votre côté.

Dans certains cas, les difficultés qu’éprouve votre enfant peuvent ne pas être jugées suffisamment sévères selon les critères établis par le MELS. Dans ces cas, en raison des contraintes administratives, l’école est limitée dans les aides qu’elle peut offrir et mettre en place. Il se peut alors que vous soyez référés vers un service privé afin que votre enfant bénéficie du soutien nécessaire. Si tel est le cas, vous serez alors le lien entre l’école et le professionnel du secteur privé. Assurez-vous de pouvoir communiquer au professionnel ce que l’enfant fait à l’école et ce qui a bien ou moins bien été et prenez aussi un moment pour discuter avec le professeur titulaire de ce qui est effectué lors des rendez-vous de suivi au privé afin qu’il puisse mettre en place certaines stratégies enseignées en classe également.

De manière générale, les ressources allouées aux enfants en difficultés au primaire sont davantage mobilisées pour les enfants du premier cycle. Par exemple, les services en orthophonie dispensés par l’école cessent souvent lorsque l’enfant arrive en troisième année même si celui-ci peut en avoir encore besoin.

Trucs & conseils
Vie de Parents

Vie de parents
  • Questionnez votre enfant au retour de l'école. Sans mener une enquête, vous l'aidez à développer sa capacité à raconter les évènements de la journée, à synthétiser sa pensée et à réaliser ce qu'il apprécie de ses amis.
  • Soyez présents lors de la période de devoirs, surtout au premier cycle du primaire. Vérifiez que les devoirs ont été faits (et bien faits). Votre enfant sentira que vous êtes là pour lui et que vous l'encadrez!
  • Curieusement, le processus qui peut mener au décrochage scolaire s'enclenche très tôt dans le parcours d'un enfant. Soyez donc très attentifs aux problèmes potentiels: plus vous les prenez en charge tôt, plus vous éviterez la catastrophe!

1/3

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Vie de parents

Simplifier la période des devoirs

Par Clinique Expression - 29 mars 2018

Ah cette fameuse période des devoirs!

Lire l'articleVie de parentsVie de parents
ARTICLE
Vie de parents

L’éducation à la sexualité

Par Valérie Leblanc - 29 janvier 2018

Je suis de la génération ou les cours de FPS (formation personnelle et sociale) existaient.

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2018