ARTICLE

Bien s’alimenter durant et après la grossesse

 

Puisqu’une saine alimentation et de bonnes habitudes de vie durant la grossesse vont de pair, Vie de Parents s’associe avec Provigo afin de déboulonner les mythes sur la nutrition pendant et après la grossesse et répondre aux questions les plus fréquemment posées par les futures et nouvelles mamans.

 

Nous avons donc rencontré Elyanne Robert, nutritionniste-diététiste chez Provigo depuis près de 4 ans, qui a accepté de nous partager un aperçu des conseils qu’elle prodigue aux mamans qui la consultent.

Publicité

« Avant tout, j’aimerais rappeler que les nutritionnistes de Provigo sont des expertes de la nutrition en qui vous pouvez avoir confiance, que vous ayez besoin de conseils généraux ou que vous soyez aux prises avec des besoins nutritionnels bien particuliers. Nous offrons des services de consultation sur place et en ligne. Un appel « découverte » est même offert gratuitement avant la première consultation. Il ne faut donc pas hésiter à prendre rendez-vous, surtout durant une période de grande transformation comme la grossesse. La plupart des compagnies d’assurance remboursent une partie de nos services. »

 

TOP 3 DES QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

 

Voici le top trois des questions qui me sont les plus régulièrement posées par les futures et nouvelles mamans.

 

  1. Quels sont les aliments à éviter durant la grossesse?

Évidemment, l’alcool est à proscrire durant la grossesse. Ensuite, quelques fromages fins comme le feta, la plupart des charcuteries et des poissons crus sont à éviter. Cependant, si ces aliments sont bien cuits, il est possible de les consommer, car les éléments pathogènes sont éliminés par la cuisson.

 

  1. Comment jumeler saine alimentation avec les symptômes de grossesse?

Avec des symptômes tels que les nausées et la fatigue extrême, surtout durant le premier trimestre, il peut être difficile d’avoir une alimentation complètement saine et équilibrée. Lors de la grossesse, il est donc tout indiqué d’exercer un certain lâcher-prise. Ne vous privez pas de repas préparés ou de fringales spontanées, si c’est ce dont vous avez envie. Compte tenu de la difficulté à arrimer alimentation saine et grossesse, il peut être pertinent de complémenter son alimentation avec des vitamines prénatales.

 

  1. Est-ce que le végétarisme / végétalisme est compatible avec la grossesse?

L’alimentation à base de plantes est de plus en plus populaire et cette tendance grandissante peut être une belle alternative pour les femmes enceintes ou qui pensent le devenir, à condition que ce soit bien planifié. Les pâtes à base de légumineuses ou la gamme de produits PC À base de plantes offertes chez Provigo, peuvent vous aider à combler une partie de vos besoins essentiels en fer, en protéines, en fibres, etc. Assurez-vous d’en parler avec votre nutritionniste pour vous assurer que tous vos besoins nutritionnels sont comblés.

 

4 MYTHES QUI PERSISTENT

 

Malgré tous les bienfaits du web, celui-ci regorge également d’information parfois contradictoire, ou tout simplement incorrecte, en lien avec la nutrition.  Déboulonnons ensemble certains mythes qui persistent en lien avec la nutrition durant et après la grossesse.

 

  1. Manger pour deux

Durant le premier trimestre, les besoins énergétiques demeurent approximativement les mêmes qu’avant. Lors du 2e trimestre, il y a une légère augmentation correspondant à environ une collation supplémentaire par jour. Lors du 3e trimestre, une plus grande augmentation se fait sentir qui, elle, correspond à environ 2 à 3 collations supplémentaires par jour. Donc oui, les besoins énergétiques durant la grossesse augmentent certes, mais ils ne doublent pas. De plus, chaque personne étant différente, il est important d’être à l’écoute de vos signaux de faim et de satiété et d’ajuster vos repas/collations en fonction de ces signaux.

 

 

  1. L’alcool durant l’allaitement, c’est interdit

Il faut savoir que la concentration d’alcool dans votre sang sera la même que celle qui se retrouve dans votre lait maternel. En moyenne, 2 heures sont requises pour éliminer l’alcool du corps. Le temps opportun pour prendre une consommation serait donc à la fin d’un boire, et d’attendre un minimum de 2 heures avant le prochain boire. Il est donc judicieux d’avoir du lait maternel exprimé en réserve à donner au biberon au cas où vous en auriez besoin. Sans exagération, il est donc tout à fait possible de prendre un verre tout en allaitant notre enfant.

 

 

  1. L’allaitement fait maigrir

Durant l’allaitement, les besoins nutritionnels sont comparables à ceux du 2e et 3trimestre de grossesse, c’est donc dire qu’il faut manger un peu plus pour être en mesure de fournir de l’énergie à votre bébé. L’allaitement ne fait pas « maigrir », mais sert plutôt à combler les besoins nutritionnels de votre bébé.  C’est pourquoi les multivitamines de grossesse sont recommandées pour une durée de 6 mois à 1 an durant l’allaitement afin de combler les besoins du bébé, mais aussi ceux des mamans.

 

  1. Les suppléments sont superflus

Pour la grande majorité des femmes enceintes, les suppléments pré-nataux sont nécessaires. Ceux-ci doivent absolument contenir du fer, un élément essentiel et indispensable aux 3 trimestres de la grossesse.  Cela dit, tous les suppléments ne sont pas créés égaux.  Je vous recommande fortement de vous faire accompagner par votre médecin ou votre nutritionniste afin de choisir ceux qui correspondent réellement à vos besoins.

 

CONSEIL À PARTAGER

Le corps en post-partum

Les jeunes mamans de nos jours sont soumises à toutes sortes de pressions directes et indirectes par rapport au corps après l’accouchement.  Je trouve important de rappeler qu’après une grossesse, il ne faut pas s’attendre à ce que le corps redevienne « comme avant » du jour au lendemain. C’est normal de garder des traces après avoir porté la vie. Malgré la pression sociale, vous devez vous laisser du temps pour récupérer. Contrairement aux messages qui sont véhiculés par certaines stars et personnalités publiques, la récupération post-partum complète prend beaucoup plus que quelques mois.

 

Avec l’aide d’une nutritionniste, toutes les bonnes habitudes alimentaires acquises durant la grossesse vous suivront lors des prochaines étapes de votre vie, que ce soit pour l’introduction des aliments solides de votre bébé, les repas équilibrés en famille, les lunchs et les collations des enfants, votre relation avec la nourriture, etc.  C’est donc un investissement qui paiera pendant longtemps.

Pour plus d’informations ou pour réserver votre appel découverte gratuit d’une durée de 15 minutes, consultez le www.provigo.ca/dietetistes. Également, n’hésitez pas à suivre notre équipe de nutritionnistes sur Facebook. Plusieurs conseils, trucs et astuces y sont partagés.

 

Articles sur le même sujet

ARTICLE
Comment savoir si votre bébé est prêt à manger?

Comment savoir si votre bébé est prêt à manger?

Par Marie-Josée Rainville - 5 juillet 2017

Bébé a presque 6 mois Avant l’âge de 6 mois, le lait maternel ou des préparations commerciales pour nourrissons (PCN)...

Lire l'articleVie de parentsVie de parents

Blogues sur le même sujet

Vie de parents Blogues
Spécialistes Vie de parents

Vie de parents, c'est aussi une référence de spécialistes provenant de partout au Québec.

Découvrez les spécialistes de votre région.

Trouvez un spécialisteVie de parentsVie de parents

© Vie de Parents 2022